Bad beat under ze Coconuts

Mercredi 4 novembre – 4h du matin

Mes paupières commencent à être pesantes. La vue qui se trouble pourtant, je connais bien : je suis myope. Mais la nuit a été vraiment longue dans ce super sat’ à 300$… Nous sommes encore 8 et seuls 7 d’entres nous repartiront avec leur précieux sésame en forme de ticket « Congratulations for your Main Event seat ! ». Le short stack de la table vient de doubler avec K-10 contre paire de 10 au grand désespoir de toute la tablée et, malgré la sécurité mathématique que m’apporte ma petite montagne de jeton, l’appel de l’oreiller se transforme en cri. Cri de rage d’ailleurs poussé deux minutes plus tard quand un autre short stack part à tapis avec A-Q contre A-5 en face. Jamais je n’ai été aussi contente de voir un 5 à la river. Dommage pour lui mais tant mieux pour moi qui prend la direction d’une nuit que j’espère réparatrice pour le tournoi à 3 000$ du lendemain : le Main Event du Saint Martin Poker Open.

Jeudi 5 novembre – 14h

La plage est aussi sublime que miraculeusement déserte. L’occasion rêvée pour adresser une prière au Dieu AntiBadBeat : « Je t’en prie, j’ai toujours été une bonne fille, je te demanderais même pas d’infliger des horreurs à la table mais fais juste en sorte que quand je suis devant, je le reste »

Pause Pina Colada. Sans alcool, histoire de me donner l’impression d’être une athlète aux portes des Jeux Olympiques.

Méditation de 15 minutes sur mon lit. « Visualise une éponge. A chaque inspiration ton corps se gorge d’oxygène frais, jusque dans tes doigts, et se vide des mauvaises energies à chaque expération (à répéter dix fois de suite) »

Jeudi 5 novembre – 16h

Mes chakras sont ouverts. Départ 20 000 jetons, 50/100, rounds d’une heure. Youpi !
John Kabbaj et Marco Mattes – 23e au Main Event cette année – sont pile à ma gauche. Youpi (et ah ah ah).

Jeudi 5 novembre – 16h15

J’ai QQ, deux payeurs et il y a un as et un roi au flop. J’entends mise/raise. Ok, ce sera pour la prochaine fois.

Jeudi 5 novembre – 17h

Je viens de toucher un brelan de 5 sur un flop avec deux cœurs.

Jeudi 5 novembre- 17h03

J’entends « raise » en face, youpi. Pourvu que la couleur ne tombe pas.

Jeudi 5 novembre – 17h05

Cœur au turn : je ne joue plus que pour un full.

Jeudi 5 novembre – 17h08

Pas de doublette. Je passe sa mise à la river et on me retourne couleur au 8. Tranquille.

Jeudi 5 novembre – 17h09

Après tout, ce n’est pas grave : j’ai perdu 4 000 sur 20 000, jusqu’ici tout va bien.

Jeudi 5 novembre – 20h

Non, tout ne va pas bien ; je viens de chuter à 12k après avoir touché brelan max sur un flop avec tirage couleur pour lequel j’ai deux payeurs malgré ma surrelance au flop. La couleur est évidemment venue à la river, histoire de me faire perdre plus d’argent encore que si elle s’était pointée au turn.
Pause repas avec Thomas Kremser – notre hôte – et d’autres joueurs. Est venue l’heure de me venger : je déchiquette furieusement mon rib-eye, histoire de réveiller le requin qui dort – profondément – en moi. Au moins mon steak ne peut pas se défendre. Cool.

Jeudi 5 novembre – Minuit

10 025. 10 025. 10 025. 31 joueurs sur 42. Fin de journée.

Vendredi 6 novembre – 14h

Je me baigne dans une eau turquoise où même les poissons-clown se moquent de moi.

Vendredi 6 novembre – 16h

Blinds 300/600, ante 50. J’ai donc un M de 8 environ. Pas grave, je suis assez forte en turbo – normal, c’est là où on a le moins besoin de réfléchir -. Qui plus est, j’aime bien le moment du « push or fold ».

Vendredi 6 novembre – 19h

J’ai dû pousser mon tapis une bonne dizaine de fois, avec des mains pas forcément regardables (d’ailleurs, je préfère souvent ne pas voir mes cartes). Le tout alterné avec des relances standard (« Ah, si elle ne pousse pas son tapis cette fois, c’est vraiment qu’elle doit avoir une grosse main ») J’attends avec impatience les deux cartes qui me donneront une chance de doubler.

Vendredi 6 novembre – 19h10

J’ai AA. Relance standard.

Vendredi 6 novembre – 19h11

Fold. Fold. Fold. Fold. Fold. Fold. Fold. Fold.

Vendredi 6 novembre – 19h12

J’ai AA. Encore. La main d’après. Re-relance standard en mid-position

Vendredi 6 novembre – 19h13

Fold. Fold. Fold. Fold. Fold. Fold. Fold. Fold.

Vendredi 6 novembre – 19h14

Raaaaaaaaaaaaah.


Vendredi 6 novembre – 22h

Nous ne sommes plus que 16 et j’ai deux fois moins que la moyenne. Soit 22k (après avoir doublé avec A-7 au bouton contre A-2 de SB ) sur des blinds 600/1 200, ante 100. UTG, j’ouvre une paire de 10, relance à 3 100 et seule la BB paie. Flop : 6c 4h 2c et la BB donk bet all in immédiatement, me couvrant largement. Je prends au moins deux secondes de réflexion avant de payer pour voir Ah 6h en face. Turn : 8h (palpitations). River : As.

Vendredi 6 novembre – 22h02

Dans le casino : « Bonne soirée Messieurs »

Vendredi 6 novembre – 22h07

Dans ma chambre : « Mais quel fish cet abruti ! Comment peut-il me payer de BB avec cette poubelle, il n’a jamais entendu parler des relances UTG. Et tapis au flop ce donk ! Satané Dieu AntiBadBeat, tu m’as encore trahi ! ». Précisons aussi que la BB en question jouait au poker depuis une semaine à peine et qu’il avait, comme moi, gagné sa place au satellite. C’est d’ailleurs lui qui avait battu paire de 10 avec K-10. Comme quoi… (« Saloperie de Dieu, il t’a fait quoi comme promesse le fish, il t’a raconté qu’il allait te filer 30% et tu l’as cru ? C’est ça ? »)

Vendredi 6 novembre – 22h30

Il est temps de tourner la page et mettre un point final à ce récit. Dommage, c’était le plus gros tournoi dans lequel je n’ai jamais joué…

2 Réponses to “Bad beat under ze Coconuts”

  1. Kinsou Says:

    Salut Claire!

    Félicitation pour se blog qui s’annonce passionnant à suivre.

    Juste une petite remarque, on se voit pas les cartes lorsque tu raconte les coups…du coup on compatis beaucoup moins :p !

  2. viedefish Says:

    C’est réparé ! Merci Kinsou !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :