Une histoire de fou

Alors que je testais les petits tournois à 80$ du Caesar Palace hier, s’assoit Joe, un croupier d’une soixantaine d’années, au gros nez de bon vivant, au lourd accent texan et à la parole facile :

« Vous savez, moi, ça fait plus de trente ans que je fais ce métier, j’ai tout vu. Oui, messieurs, mesdames, j’ai tout vu ! Je vais vous raconter une histoire… Il y a quelques années de celà, je dealais au Main Event des WSOP et à ma table, un joueur avec une montagne de jetons relance. L’autre joueur à la table à avoir lui aussi une montagne, surrelance. 4-bet en face. Et ainsi de suite jusqu’à ce que leurs stacks fondent doucement comme neige au soleil, toujours en min-raise, jamais à tapis. Et là, un des deux joueurs, à qui il ne reste plus qu’un jeton, oui, messieurs, mesdames, UN jeton, décide de passer paire de rois en disant que de toute façon maintenant il en est convaincu, l’autre a une paire d’as. On n’a jamais vu les cartes de son adversaire mais une chose est sure, ce genre d’histoire, on ne l’oublie pas ! »

Cris outrés à la table, regards attérés : est-ce possible de commettre un geste aussi impardonable ? Le croupier en tout cas était convainquant dans son récit. Perso, j’ai encore du mal à le croire…

Nota : Les tournois quotidiens du Caesar sont méga pourris. Pour les 70$, à partir d’une heure de jeu, le tour coute 1 100 jetons pour une moyenne à 4 900… No comment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :