Je suis en finale du Women’s World Poker Open !

Avant toute chose, commençons par le commencement : c’est la quatrième édition de ce tournoi, sponso par PartyPoker, et qui réunit 24 joueuses en trois sit’n’go à huit. Les deux survivors de chaque s’ngo (ou « heat ») se retrouvant ensuite autour de la table finale à six. Le tout pour un buy-in de 3 000$ et 30 000$ à la gagne.

Le truc, c’est que comme le tournoi est télévisé et retransmis dans de très nombreux pays (sauf la France, hélas), ça plait aux sponsors qui s’offrent une visibilité maximale pour « seulement » 3 000$. Super pub pour la room, à condition of course que la nana en question ne joue pas comme une truffe de l’espace, mais super pub aussi pour la nana qui remporte le truc, car c’est un programme très regardé en Angleterre. Pratique pour avoir un beau contrat derrière 🙂

Je ne sais pas pourquoi mais le tournament director avait l'air très content d'être là !

Du coup, j’ai été contactée par Winner Poker pour les représenter pour l’occaz’ ! Je sais, moi non plus je ne connaissais pas et c’est bien normal, la boite est toute jeune – et ils ont l’air très sympa là bas, mais ça, je vous en reparlerait plus longuement dans un prochain post – ! C’est donc avec le bonheur de celle qui n’a pas du avoir à casser sa tire-lire que j’ai pris la direction des studios TV « 3 Mills » à Londres le 23 au matin.

Oui, au matin. Il m’a fallu me lever à 8h30 pour être à temps sur le plateau ! Raaaah. Moi qui ai justement choisi le poker pour NE PAS avoir à me lever le matin ! Trois compresses déboursoufflantes pour yeux, deux bigoudis, quatre essayages de fringues et un trajet de 45 minutes en métro plus tard, me voilà à siroter un café dans la salle de prod entre six nanas encore plus stressées que moi et Annette, qui en revanche, a l’air plutôt peace. Et confiante.

Il est 11h et il est temps de découvrir le studio. Quand la porte s’ouvre, c’est E.T. qui vient nous rendre visite : le plateau est une soucoupe volante avec les lumières qui fusent et table de poker qui semble flotter au milieu de caméras. Il règne un silence religieux. Y’a quelqu’un qu’est mort, c’est ça ? Même dans l’équipe, personne ne parle. On nous microtte, on nous assoit, on sourit pour la photo, on nous demande de recompter nos jetons et c’est parti. Sans même un « shuffle up and deal » sympa.

Pas de musique, pas de mots doux, pas de chocolats, pas de sourires, rien. Il auraient mieux fait de nous servir du champagne plutôt que de l’eau ; au moins, on aurait raconté des conneries (bon, ok, ptet pas à 11h du mat’). La tension est à couper au couteau. En deux heures de jeu, peut-être une phrase sera échangée à table. Les mains tremblent, les regards sont peu assurés et ça joue plus serré que le derrière d’une poule.

Un tour vient de se passer et je n’ai pas encore eu de cartes ou de spots pour jouer. Rien de grave mais je voudrais gagner un coup. Le premier coup, celui qui est si important et qui permet de soupirer un peu et se sentir bien sur sa chaise. Laurence Grondin (la canadienne tatouée qui avait finit troisième lors d’un event WSOP cette année) relance UTG et j’ouvre les rois dans les blinds. Là, soit je m’embusque, soit je surrelance en sachant qu’il y aura une grande chance pour qu’elle passe. Tant pis, pas envie de la jouer tricky pour le moment, j’ai envie de gagner mon premier pot et de la jouer safe. Pas envie de jouer mon premier pot avec un flop 7 8 9 entièrement à pique alors que j’ai les rois rouges ou avec un As. Je surrelance, elle passe et ça y est, je me sens dans la partie.

Le reste a coulé de la même façon. Pendant 5 heures, j’ai eu un nombre de mains de départ comme je crois n’en avoir jamais eu dans un tournoi. Une fois AA, deux fois KK, deux fois AK et trois fois AQ ! Le tout avec des poubelles en dehors, histoire de ne pas me faire perdre des sous à droite et à gauche avec des petites paires et autres KQ.

Et le timing ! Quel bon timing ! Pas que j’ai eu AA quand une autre avait QQ, non. Mais que des vols de blinds qui se passent bien, des C-bet qui fonctionnent, une quinte qui rentre à la river face à un trips de 3 floppé chez Grondin – qui d’ailleurs me surrelance à tapis à la river avec des figures de quinte et de full affichés ! -, des 3-bets qui font passer etc…

De même, il m’est arrivé un miracle : alors que tout le monde passe jusqu’à la SB qui complète les 20k, j’ouvre AA. Je relance à 50k et là, elle m’envoie 180k et tapis avec K-Jo ! Ah ah ah. Merci ! De même, j’ai évité les mauvaises rencontres à tapis préflop et les set ups foireux. Bref, même sans outdrawer personne, tout a glissé comme sur des roulettes.

Le seul gros coup que j’ai perdu finalement, c’est contre cette chère Annette, qui décide d’envoyer son tapis une fois sur deux en mode « turbo ». Il lui reste 150k, du coup, elle pousse (sur des blinds 7 500 / 15 000) avec 7d 4d ! Et moi, ben j’ouvre Ah Kh au bouton. Trois carreaux au flop et zou, me voilà délestée de quelques jolis jetons…

Ne pas se fier à la photo. On rit peut-être nerveusement à une mauvaise blague mais en dessous de la table, les orteils sont retroussés dans le fond des chaussures...

Annette ayant tout de même fini par se faire éliminer à la 4e place (elle perd un flip avec 44 contre A8 en face puis pousse ses derniers 90k avec une poubelle), nous sommes assez rapidement trois joueuses encore en course. Et je suis encore chip leader, comme c’est le cas depuis le début du tournoi. Mais ça ne tient pas à grand chose finalement : les blinds sont de 15 000 / 30 000 et ça peut valser très vite. Car j’ai 650k, et elles ont plus ou moins 400k en face. Rien n’est joué.

Finalement, je vais atteindre près de 900k assez vite et, voyant qu’aucune des deux ne veut sauter, tant pis, je vais bourriner et faire tapis plusieurs fois de suite avec des mains moyennes (pas 7-4, on s’entend). Après tout, y’a 45k au milieu. Pas envie de me faire 3-bet par une paire de 2 et de devoir passer mon A-3. Non, je vais tenter de gratter encore des jetons. Ce n’est pas très fin, je vous l’accorde, surtout que si je ne mise « que » 100k, je peux entendre « raise », puis « tapis » et passer peinard pour les voir s’entredéchirer….

Bref, toujours est-il que je fais tapis au bouton avec QJs, une main fort sympa à trois joueurs, pour être payée par une paire de 10. Coin flip décisif. « Faites que la pièce retombe du bon côté ! » Et oui. Dame au flop. Comme dans un rêve… Du coup, j’ai terminé ma journée avec 1,275 millions de jetons, soit l’équivalent de près de 7 tapis ! Lol.

Nous ne sommes plus que deux ; vient le moment de se congratuler !

Mais je suis crevée. Vidée, épuisée et nase. HS de chez HS. Pas parce que l’effort intellectuel généré par cette partie est énorme, non, faut pas pousser (c’est du poker) mais parce que la tension a vraiment été lourde. Pesante. De plus, j’avais plutôt mal aux yeux car je ne voyais pas bien avec mes lunettes de soleil (je n’y suis pas habituée) et qu’on se prenait des gros spots en plein visage. Et comme je suis myope, mes yeux ont été trop sollicités. La fatigue m’a d’ailleurs fait faire une erreur : lors d’un coup, je n’ai pas bien estimé le tapis adverse. Je n’ai fait que payer avec top paire et kicker correct au lieu de relancer à tapis. Parce que je croyais qu’elle avait beaucoup plus… Mais bon, au moins je ferais très attention à ça demain !

Pour cette finale, il est fort probable que je sois chip leader à ma table. Mais une chose est sûre, au vu de la structure (on ne voit rapidement plus de flop), il va falloir que le dieu des cartes ne m’abandonne pas ! Pour l’instant, je gagne 3 000$, mais la troisième place à 10 000$ serait fort sympathique déjà (et que dire de la gagne à 30 000$ :-D)

PS : Si vous souhaitez avoir des news en direct, cliquez là et allez dans le thread « finale » qui sera ouvert demain – sinon, ya celui que j’ai joué en quasi main-par-main : le heat 1. Notez d’ailleurs qu’il y a beaucoup d’imprécisions et d’erreurs dans la retransmission des coups mais bon, ça permet de suivre !

Publicités

29 Réponses to “Je suis en finale du Women’s World Poker Open !”

  1. Gainternet Says:

    Tes billets se suivent et ne se ressemblent pas !

    🙂

    Bravo quand même !!!!!!!!!!

    Gainternet, ton Fan… (S’il n’y en avait qu’un)

  2. CelticTouch Says:

    bravo et good luck pour demain !

  3. Tétram Says:

    Félicitation et bon courage pour la suite

  4. Nash Winslay Says:

    Le belle oiseau fait son nid =)

  5. Kof Says:

    Bravo !
    Tu es vraiment la meilleur !
    GL pour la finale, on va suivre tes explois à distance !

  6. lecorback Says:

    VGG championne !

    Je m’ empresse de mettre à jour ton actu sur pokergirlz !

    Go go go pour la finale ! Alleeeeeeeeeeeeez !

  7. mat Says:

    good game tout ca !

  8. eiffel Says:

    tu es ma favorite !!! 😀

    VGG, toute la blogosphère est avec toi !

  9. ezeki4l Says:

    heee-haaawww!

    GG!

  10. Murlock7 Says:

    ah je l avais dis que tu allais te faire sponso 🙂 allez la gagne pour la finale!

  11. Switch Says:

    Bravo pour cette finale et GL

    Dommage que l’émission ne passe pas en france !

    Et je ne manquerais pas de réutiliser l’expression : « jouer serré comme le derrière d’une poule » 😉

  12. D8 Says:

    une fois que t’as passé annette le reste doit sembler plus simple!
    A l’attttttaaqqquuuuuuuueeeeeeeeeeeeee!
    Ps : moi ce week end je me suis levé à 4h30 ( oui tu lis bien) pour aller jouer l’interclubs de bridge! Avion à 7h à strasbourg à 120 bornes de chez moi)! Alors avec ton 8h30 TU ME FAIS BIEN RIGOLER!!!!

  13. Audrelisa Says:

    GG et GL pour la finale

  14. eiffel Says:

    je te fais un petit clin d’oeil dans mon billet :
    http://eiffel38.blogspot.com/2010/03/une-histoire-de-queens-kongs.html

    😀

  15. Sonia Says:

    Bon comme d’hab je comprends pas tout mais j’ai compris l’essentiel!
    Go sister 🙂 !!!!!
    xxx

  16. Coyote Says:

    VGG. Ecrase la en HU !!

  17. sharkfisher Says:

    Excellent travail tout çà, respect à toi, tu deviens une grande dame du poker en plus d’une blogueuse toujours brillante.
    Ne changes rien

  18. malinbouki Says:

    Bravo pour cette belle perf, gl pour ta table finale.
    Vraiment sympa ton blog !!!

  19. pifo Says:

    Allez Claire, c’est la win là!! 🙂

  20. le debutant Says:

    le statu PRO est pour bientôt… joli parcours !

  21. Rincevent Says:

    VGG!

  22. aldanjah Says:

    quand les cartes sont là, tout va 🙂
    une sacrée expérience de plus !

  23. Patrick Says:

    VGG, GL !!

  24. stefal Says:

    Bravo, Clairounette chérie.
    La structure était quand même bonne, non?
    Tous mes encouragements pour la finale.

  25. F!shLoveSea Says:

    Claire fini 5 éme, GG malgré le mauvais timing.

    AQ (claire) vs AK

    • viedefish Says:

      C’est sur, journée méga pourrie ! Ca a été comme ça tout du long avec personne qui saute et d’un seul coup des blinds hardcore. Je vous raconte tout ça demain dans un post (il s’est passé des trucs de ouf point de vue poker. En clair, jamais vu des erreurs pareilles, bonjour l’image du poker chez les nanas…) A demain !

  26. Switch Says:

    nous avons hâte de lire ton CR 😉
    Bien joué malgré tout pour ton parcours dans cette compétition.

    C’est quoi la suite ?

  27. eiffel Says:

    😦 cinquième… trop déçu pour toi

    le parcours reste magnifique !! 😀

  28. stefal Says:

    Il faut aller au-delà de la déception. Tu es une bonne joueuse, tu es très photo(télé)génique, tu es polyglotte et tu as une bonne plume donc quelqu’un va te remarquer, tu ne vas pas rester longtemps sans offre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :