Runner-up du Ladie’s à Monaco : mi-figue, mi-raisin

Cela fait maintenant deux jours que j’ai terminé runner up du Ladies Event de Monaco et cela fait maintenant deux jours que ma première pensée du matin est un regret : j’aurais tant voulu gagner !

Evidemment, si l’on m’avait dit « Signe là pour finir deuxième » au début du tournoi, j’aurais signé. Surtout que j’avais pris un début chaotique. Mais, la structure étant ce qu’elle était : géniale (10 000 jetons, levels de 50 minutes, pas de jumps), j’ai fait la tortue embusquée pendant les premières heures. Rien ne passait mais c’était pas grave, j’ai attendu avec moins de la moitié en jetons que le vent tourne et surtout, histoire d’y voir plus clair.

Autant je sais avoir une lecture correcte, autant là, plusieurs fois, ma mâchoire s’est décrochée à l’abattage. Check, call puis check-check tout du long sur un board sans couleur ni doublette avec KK chez l’une et AA chez l’autre ! Et ce n’est qu’un exemple – je passe sur les monstruosités du type check behind avec les nuts -. Combien de fois me suis-je dit « Mais qu’est-ce qu’elle fait ? » « Mais c’est quoi ce coup ? » « Mais avec quoi elle paie ? » « Mais elle va quand même pas passer les 2 000 à rajouter alors qu’il lui reste 1 000 derrière ? Ben si ». 

Concentration maximale : hors de question de m'en vouloir pour avoir joué un coup comme une buse ! (du coup, j'ai du perdre 3 kgs de stress et de réflexion : quand le cerveau blond chauffe : ça fume sec sous la casquette !) 😀

J’ai donc patiemment attendu mon heure et, une fois de plus, sans une belle structure, cela n’aurait pas été possible. Et puis d’un coup, tout s’est emballé. Je n’ai rien compris. Quand j’y repense tout est flou ; je ne sais même plus comment j’ai monté 200k en partant de 10k aussi rapidement.

Nous n’étions plus qu’une petite vingtaine de joueuses (8 places payées) et je me sais avoir bluffé un coup énorme avec air à tapis en surrelance à la river après avoir senti une faiblesse en face (ce qui était le cas), montré mes cartes pour énerver un peu la table, relancé ensuite une moultitudes de coups et du coup, avoir profité de ce qu’offre une image pourrie quand on a du jeu.

A partir du moment où j’ai touché couleur max au turn et entendu « tapis » en face avec top paire, c’était bon. J’ai été ce que je ne suis pas souvent : LAG. Il faut dire que dans les tournois mixtes, je ne suis pas connue pour être l’élément agressif de la table (un 3-bet light par ci par là mais c’est tout) ; je n’avais donc jamais profité d’une image comme celle-ci et d’une configuration merveilleuse qui fait que l’on touche quand l’autre est chaud bouillant et n’en peut plus de vous voir ramasser des coups.

C’est ainsi que peu après le bluff montré et 30 minutes de relances non-stop, j’ouvre un magnifique AA. Je relance, comme d’hab, et une joueuse hésite à me surrelancer puis paie. Le flop est composé de baby cards sans grand intérêt. Je bet et elle part à tapis avec ses valets dans un gros overbet. Le tout dans un pot énorme. Contre une autre joueuse, je sais qu’elle aurait just check/call et limite, elle aurait foldé dès l’apparition d’une over (ce n’était pas une très bonne joueuse). Donc merci l’image pas crédible !

Après cette rencontre juteuse, j’avais plus de 200k et mes adversaires, dans la majorité moins de 30k ou 60k au mieux. Je relançais beaucoup certes, mais pas toutes les mains – les filles ayant tendance à partir à tapis en surrelance -. J’ai d’ailleurs fortement énervé la femme de Philippe Narboni qui l’a pris pour une attaque personnelle (désolée encore !) ; la pauvre était de SB quand j’étais au bouton à 7 joueuses par table. La BB avait encore moins de jetons qu’elle et inutile de dire qu’à chaque fois que tout le monde passait, je poussais une pile de jetons les couvrant largement. Et, évidemment, je pousse une fois de plus avec Q-7. Elle me paie soulagée (et revancharde) avec A-9 et je gagne le coup avec une méchante dame au flop. Elle ne m’a plus jamais adressée la parole depuis…

Là où j’ai eu beaucoup de chance, c’est d’être seul gros tapis à ma table pendant que Leo Margets et Melanie Weisner se partageaient la leur.  Nous n’avons été réunies que quand nous avons été neuf et la bulle n’a pas duré longtemps.

Pour une raison que je ne m’explique pas, Leo Margets a relancé (normal) et la joueuse short stack derrière elle a surrelancé à tapis avec A-9 en milieu de parole (pas normal). Leo a payé avec K-Q – je crois -, mais elle aurait payé avec any two. Leo remporte le coup et zou, table finale et dans l’argent !

Le souci avec les tournois féminins, c’est que nombre de joueuses (celles qui ont très peu d’expérience en live), prennent les choses personnellement. C’est pas facile. Je me souviens que Caroline Tribot (une fille super sympa qui est accessoirement la nana de Guillaume Darcourt), et dont c’était un des premiers tournois live, me disait ne pas vouloir jouer certaines filles car elle les connaissait. Ce à quoi je lui ai répondu que le meilleur moyen d’éviter les embrouilles était justement de se jouer clairement et sans pitié. Pas d’accord pourri puis non respecté : on se joue (en plus, ce n’est pas comme si je ne connaissais pas la moitié des joueuse au départ de la finale).

Ca a été la même avec la bulle. Pour des raisons évidentes, Leo, Melanie et moi n’avons pas voulu dealer pour la neuvième ; histoire de pouvoir mettre la pression au max sur les petits tapis et le plus longtemps possible. Ce qui a créé un tollé chez des filles à la table, qui ne comprenaient pas « ce qu’on pouvait en avoir à faire de 100 euros chacune ». Au bout d’un moment, j’ai arrêté d’expliquer et me suis dit qu’elles comprendraient avec l’expérience.

Quoiqu’il en soit, nous n’avons bientôt plus été que 8 : l’heure d’un repos bien mérité avant la finale du lendemain. Finale qui s’est d’ailleurs déroulée comme prévu : Leo, Melanie et moi, fortes de nos gros tapis, nous sommes évitées, nous chargeant à tour de rôle d’éliminer un des short stack de la table. J’ai ainsi sorti Rebecca Gerin avec A-J (elle me surrelance avec A-9) puis Caroline Tribot à la 4e place qui pousse avec paire de 8 quand j’ai la chance d’avoir paire de 10.

Et là, la vraie partie a commencé. Nous étions 3, avec des tapis à peu près équivalents et une profondeur énorme : 250k chacune environ pour des blinds 1 500/3 000. Ca a duré des plombes. Leo Margets, après avoir quelque peu manqué de chance sur la fin, est finalement éliminé sur un flip par Melanie et je me vois saluer celle que j’aurais aimé jouer en heads-up. J’aime beaucoup Leo : c’est une fille aussi sympa que chaleureuse et une bonne joueuse. L’autre, je ne l’aime pas. Et je vais rester polie donc je vais m’arrêter là. Ce qui est drôle c’est que quelques croupiers m’ont avoué ne pas l’aimer non plus : « Qu’est-ce qu’elle nous a fait chier à San Remo ! »

Leo, une copine du circuit que j'apprécie beaucoup (elle joue bien et en plus, elle est cool)

Rien à voir avec le fait qu’elle m’ait éliminée au bout de 3h ( !) de heads-up. Mais elle a un comportement que je n’apprécie pas. Quand nous n’étions plus que 3, nous voulions dealer et applanir la structure : normal. Elle nous a fait poireauter 15 minutes, le temps « de passer un coup de fil à son backer pour voir s’il était d’accord ». Alors qu’elle avait le plus petit tapis (mais que nous étions tout de même toutes très deep) et qu’on voulait juste passer la 3e place de 8 000 à 12 ou 13 000 euros. Elle a une façon de parler aux gens et de regarder les gens qui n’est ni sympathique ni belle ; pour être honnête, on sent une forme de folie chez elle.

Quand nous n’étions plus que 3, nous avions dealé pour prendre 13 000 euros chacune et laisser 6 000 pour les deux premières. N’importe qui aurait fait 4 000/2 000 mais pas elle. Elle a refusé le deal à deux (ce qui m’a d’ailleurs énervée) : pas grave, on reprend le jeu, pas envie de passer 30 minutes à gratter 2 000 en plus pour la 2e. Ce sera tout pour la gagnante (de toute façon, le titre vaut bien plus que 2 000 euros de différence).

Bref. J’ai lutté comme j’ai pu et à un moment, j’avais 530k quand il ne lui restait plus que 130k suite à un coup énorme : je floppe petite couleur avec 6-3 sur un board A Q 7 de carreau. Vient le roi au turn et la doublette de l’as à la river. Elle m’a check/call tout du long et finit par m’envoyer 75k à la river. Si je perds, je suis très mal. Et je la mets logiquement sur un full. J’ai fini par payer pour voir seulement un As chez elle.

A ce moment, je la tiens. Elle est sur le point de craquer. Celle qu’on considère comme une excellente joueuse online (ce que je ne savais pas) en a marre et me sort des longs soupirs :  » Tu me donnes vraiment du fil à retordre toi ». Je pense « Oui, j’espère bien, parce que j’ai vraiment envie de t’éclater ». Mais je ne dis rien, et je souris aussi froidement que poliment.

Sauf que c’est le moment que le Dieu des cartes a choisi pour me donner des poubelles. Plus une main. Rien. Rien de rien. Je rate TOUS mes flops. N’ai aucune main de départ. C’est horrible. Je ne peux pas non plus m’envoyer en l’air et la faire doubler avec 8-4 en main. Je ne peux plus rien faire. Et elle remonte petit à petit.

Je sais qu’elle touche des mains, je le vois sur son visage. Soit un tirage (que je n’ai pas), soit des mains de départ sympa. Je ne peux pas lutter et payer ses mises avec air. Elle reprend le dessus. Et moi, ça commence vraiment à m’énerver. Je sors prendre l’air. Respire un coup. Reviens m’asseoir et ouvre paire de 3. Ma meilleure main. Je relance au bouton, elle me surrelance, comme d’hab’, je pars à tapis pour moins de 200k et elle paie avec paire de 9. Evidemment. Pas de miracle et je sors K.O..

J’ai eu du mal à me calmer et accepter la défaite. D’ailleurs, j’en parle et ça m’énerve encore. Parce que je crois vraiment que si j’avais perdu contre Leo, ça aurait été beaucoup plus simple à encaisser. Mais là, cette fille, je ne l’aimais pas. Enfin bon…

Fab, qui était dans la finale du side à 2 000 euros ( il a gagné !) faisait l'aller-retour pour venir m'encourager : cool !

Merci en tout cas à tous ceux qui m’ont encouragée (Fab, David, Jules, Guillaume, Caro, Cora, Kinshu, Jooles, Roro et tous ceux qui sont passés me voir) et à qui je ne peux répondre qu’une chose : j’ai fait du mieux que j’ai pu… En attendant, je me dis que j’ai monté plus de 40 000$ en quelques mois sur le circuit pro avec ITM deux fois sur trois. C’est déjà ça… (et hier, j’ai fini à la pré-bulle du 1 200 euros à Beaulieu mais je vous raconte ça demain) Je sais que je vis une période rare, une période comme on en a peu dans le poker, – parce que je sais que je tiens les cartes mais bon, je suis pas la seule… (doux euphémisme) -. Donc je vais essayer de jouer le plus possible et pourvu que le vent continue à me souffler dans le dos !

21 Réponses to “Runner-up du Ladie’s à Monaco : mi-figue, mi-raisin”

  1. Patrick Says:

    Hello Claire,

    bravo encore, pas le temps de lire pour l’instant… en plein scoop… mais des que possible, je vais lire avec attention 🙂 (même tout seul s’il est pas là 😉

    en tout cas, tu as encore fait parlé de toi sur la blogosphère 🙂

    http://www.lesblogspoker.com/2010/05/153-blog-trotteur-claire-aka-viedefish-fini-2eme-du-ladies-de-lept-monte-carlo/

  2. NicoCP95 Says:

    Bravo Claire 😉

  3. Teocali Says:

    « J’ai eu du mal à me calmer et accepter la défaite. D’ailleurs, j’en parle et ça m’énerve encore. Parce que je crois vraiment que si j’avais perdu contre Leo, ça aurait été beaucoup plus simple à encaisser. Mais là, cette fille, je ne l’aimais pas. Enfin bon… »

    A mettre en relation avec

    « Le souci avec les tournois féminins, c’est que nombre de joueuses (celles qui ont très peu d’expérience en live), prennent les choses personnellement.  » non ? 😉

    Plus sérieusement, félicitations.

    Teocali

    • Claire aka Viedefish Says:

      Lol, bien vu 🙂
      Je voulais dire que lors d’une bataille de jetons, il ne faut pas prendre l’agression comme une attaque personnelle : et ça n’a évidemment jamais été le cas entre Melanie et moi. Ca m’a juste mis les boules de perdre contre elle, mais je ne lui en veut pas perso pour m’avoir éliminée, of course !

  4. Patrick Says:

    lu.

    je comprend ton sentiment.. perdre ça arrive… mais quand on estime n’avoir rien pu faire c’est rageant… en plus contre %$*%ù¨ grrrr !

    enfin ton parcours ferait envie à beaucoup de joueurs Pros.. alors toi tu ne l’est pas … encore 😉

    gl pour la suite, nulle doute qu’il y en aura une 🙂

  5. eiffel Says:

    bravo ! belle perf, encore une fois !!!

    qui laisse naturellement un gout amer quand on a eu le chiplead dans le HU…

    tu retiens l’essentiel, tu tourne très fort en ce moment, pourvu que ça dure ! 😀

  6. D8 Says:

    comprends que t’ais les boules.
    Un titre wpt, meme sur un side event un peu spécial, c’est toujours ça de pris..
    Bon, maintenant faut que tu votes pour les blogstars!!

  7. CAROLINE DARCOURT Says:

    Pour avoir été là… Pour avoir observé (il vaut mieux quand on débute !)… Non seulement j’ai été bluffée par ton jeu mais surtout par toute l’attitude qui va avec … J’ai appris beaucoup en te regardant et plus qu’avec les autres… Alors moi je dis : quand on a tout ce que tu as… pas de doutes on va très très loin. Félicitations encore et encore. ET compte sur moi pour te soutenir à l’avenir à fondddddd les manettes:)
    Bizzzz et à vite
    caro darcourt

  8. le boursicoteur Says:

    Jolie Bankroll pour las Vegas.. Nous aurons prochainement encore des jolis récits de tournois ITM !

  9. Rincevent Says:

    VGG encore 😉

    Ambiance un peu crêpage de chignon quand même ces tournois ladies 🙂

  10. Anso Says:

    Héhéhé félicitation ma Claire ! 🙂
    A tres vite…

  11. BABAS Says:

    BRAVO CONTINUE COMME CA ET POUR LA PLACE DE RUNNER UP TU VA VITE OUBLIEE QD TU SERA PREMIERE DU LADIES WSOOP 2010…………AU PLAISIR BABAS

  12. AndTheRiverCame Says:

    Une perf est une perf! Je comprends ta déception, mais cela reste un très beau résultat. Le témoignage de Caroline devrait t’en convaincre !

    En tout cas, j’ai le même tic que toi sur le Dieu des cartes. Je l’appelle stentor en référence à une vieille pub moisie d’un colosse géant devant laquelle les humains se sentaient impuissants.

    GL pour la suite

  13. aldanjah Says:

    parfois être désagréable peut déstabiliser les adversaires. Et là j’ai bien l’impression qu’elle t’a fait un peu tilter la miss 🙂

  14. Pedro_NRJ Says:

    Bravo Claire,

    Je suis content pour toi profite de ton rush un max et bravo pour tes progrès fulgurant.

    A bientot sur le circuit j’espère.

    Gros bisous.

  15. M.Rik Says:

    Félicitations Claire.

    Au vu de ce que tu racontes et des derniers résultats, je pense que tu peux largement profiter de ces tournois Ladies. Tu fais partie des Ladies qui ne sont pas juste là en représentation.
    Ton niveau est vraiment bon, ce qui signifie « excellent » dans un tournoi où le niveau moyen est bas…

    Continue donc comme ça :
    Prends les titres Ladies et les ITM dans les tournois mixtes !!!

  16. Fabien Perrot Says:

    Mais qu’est-ce qu’elle est forte notre petite Claire!!!!!!!!!!
    Félicitations encore une fois pour ce beau résultat!!
    Si ca continue comme ca je vais devoir poster un message de félicitations une semaine sur deux sur ton blog!!!! 🙂

    Bravo encore et à très bientot!!!!
    Fab.

  17. Sonia Says:

    Ben moi je trouve que tu cartonnes soeurette. Et je trouve ca impressionnant de voir a quel point tu as su te faire ta place dans le milieu du poker, et gratter des titres (et des cheques bien sympathiques 🙂
    xx
    (dans un mois c’est mon anni, enfin je dis ca je dis rien 🙂

  18. Gloub94 Says:

    Tres bon ton Cr , bravo claire ultra mérité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :