France Poker Series de Beaulieu : vive la prébulle !

Le lendemain du Ladies à Monaco, j’ai pris la route pour Beaulieu et le tournoi à 1 200 euros du France Poker Series. 150 joueurs au départ et pas des moindres ; j’étais honnêtement crevée mais bon, comme on dit : « Il faut battre le fer tant qu’il est chaud ».

J’avais à ma table de départ deux habitués des cercles parisiens, Philippe et Bateau, ce dernier étant connu pour animer les parties de cash parisienne, un joueur LAG qui parle beaucoup et embrouille encore plus. Typiquement le mec bon et expérimenté, donc relou à jouer mais dont on sait qu’il ne va pas tenir longtemps dans le tournoi : ne sait pas changer de rythme et entre dans tous les coups.

J’ai réussi deux coups en début de partie dont je n’étais pas peu fière. Après avoir chuté à 9k sur les 25k du départ suite à un full contre full (entre autres), vient cette main de fou. Ne me demandez pas pourquoi mais je me retrouve embringuée dans un coup à 4 joueurs avec Ad 3d hors de position. Le flop vient A 4 5 entièrement à trèfle. Je check, et là, un joueur italien aussi mauvais que chiant à jouer, part alors à tapis pour 8k. Dans un pot d’environ 2 000. Passe, passe et commence le mal de tête. Je joue tout mon tournoi sur le coup. Peut-être a-t-il un trèfle sec, peut-être a-t-il un meilleur as et veut faire payer le tirage, je ne sais pas. Je ne comprends pas pourquoi il a fait ça. Mais je sens le trèfle sec. Après de longues minutes, je paie pour voir J-10 avec le 10 de trèfle chez lui : « nice call ». L’horreur de trèfle n’est pas arrivée et je remonte, pas peu fière de moi.

Quelques mains plus tard, j’ai J-10 au bouton et paie une relance. Le flop vient J 10 9. Je paie la mise de Bateau. Turn : 7. Et là, il m’envoie 5 000 dans un pot de moins de 2 000. Le mal de tête reprend. Comme je sais qu’il aime embrouiller, quelque chose me dit qu’il a quinte. Je le sens. Il m’a vu payer un énorme overbet quelques minutes auparavant. Il veut que je le paie et feint la faiblesse. Je jette et il me montre un 8. Ce à quoi je retourne chercher mes cartes presque muckées pour lui montrer en lui disant « C’est bête, tu aurais pu me prendre beaucoup. Mais là, 5 000 c’était beaucoup trop pour aller chercher mon full. » Il m’a lancé un regard noir et la partie s’est poursuivie.

Juste après, pour conclure ce good run excellent, j’ouvre AA au bouton. Et là, croyez-moi ou pas, sur des blinds 100/200, j’entends « 600 », « 1 700 », et « relance 3 800 ». Trois joueurs qui se surrelancent quand j’ai les As : j’ai cru que c’était une caméra cachée. J’ai surrelancé à mon tour (hors de question de payer la dernière relance et de se retrouver à 4 dans la coup) ; sauf que j’aurais du relancer à tapis au lieu d’envoyer 8 500 en message super clair. J’ai fait passer A-K chez le dernier (en même temps, un 5-bet chez une femme, crée presque toujours un fold mais je me dis que 8 500 était un message trop limpide/évident. Alors qu’en faisant tapis, j’indiquais plus A-K. Me suis posée la question et me suis dit que de toute façon, il paierait probablement avec les Rois et jetterait toutes les autres, tapis ou pas. Et puis prendre ce qu’il y avait au milieu m’allait aussi très bien)

Et là, j’ai eu le coup de barre. Celui des émotions de la veille et de la soirée Pokerstars (ben oui, ils font toujours une soirée sympa en fin de tournoi et là, c’était plutôt cool) : le vrai coup de barre. J’ai fait un ou deux call que je n’aurais pas du faire et probablement raté un value bet (j’ai quinte sur un board avec doublette et couleur mais bon, vu comment le coup s’était déroulé, c’était probable qu’il n’ait ni l’un ni l’autre et qu’il me paie avec double paire).

Et puis, plus de cartes. Je dormais derrière mes lunettes, grattant un coup à droite à gauche et faisant des swings yoyo de fou. Je monte, je redescend, gagne un flip, remonte et rechute. Bref, sans répit. Nous ne sommes plus qu’une quarantaine et Thomas Bichon arrive à ma gauche. Avec Philippe Narboni à ma droite, je suis vraiment gâtée : bonjour le sandwich de la mort.

J’aime bien Thomas mais il m’a fait vivre un enfer. Le pire, c’était quand tout le monde passait jusqu’à moi, de SB : si je limpais, il me relançait de BB. Si je relancais, il payait, si je limpais, il checkait pour mieux me prendre le coup au flop, bref, easy (surtout que je n’avais jamais rien pour me défendre en main…). C’est devenu une blagounette qui m’a finalement autant fait rire que couté de jetons. Rien de grave ; j’étais vraiment trop fatiguée pour combattre avec mes meilleures armes.

Je survis donc tant que je peux dans une période de 4h card dead, à faire un 3-bet de temps à autre ou avoir une seule belle rencontre de type KK vs 99. Mais en dehors, rien. 4-J, K-2, 8-3, l’horreur. Je m’accroche néanmoins, et la structure, lente, me permet de ne pas avoir à prendre de risques trop vite. Quoiqu’il en soit, je part à tapis une première fois avec mon M=6 sur la BB de Bichon (youpi, j’ai enfin gagné un coup contre lui, lol) avant de pousser quelques mains plus tard avec Ad Jd, qui m’a semblé être un monstre sur le coup, pour être payé par un mec, soit-disant très bon joueur online, avec son K-9o tout pourri. Roi au flop et bye-bye.

Et là commence la discussion : comment peut-il payer en sachant qu’au mieux il est en flip ? Ca représente un quart de son tapis (j’ai 25k et lui, un peu plus de 100k) et il paie en sachant qu’il est derrière. La mine de connaissance mathématico-pokeristique qu’est Julien Brécard m’a soutenu que c’était la bonne limite pour payer et qu’il l’aurait fait aussi. Il sait de quoi il parle et il a probablement raison, mais quand même, j’ai trouvé ça pourri (parce que j’ai perdu, of course. Sur le coup, ça m’a pas trop dérangée de voir avoir quoi il payait…)

La bonne blague, c’est que le méchant derrière le K-9 a monté une fortune en éliminant peu après Bichon sur un flip. Comme quoi… Bref, j’ai sauté 35e pour 22 places payées. La prébulle. Et j’étais à la fois fière (punaise, une fois de plus je vais loin) et dég’ (punaise, j’ai failli faire l’argent).

Le truc, c’est que je ne sais pas quand je joue la prochaine fois… Il me semble que ce sera les WSOP… Ca me semble tellement loin !

PS : Vous le savez sans doute, Fred Brunet a organisé les Blogscars : et inutile de dire que ça me ferait très plaisir de remporter la catégorie Meilleur Espoir ou Blog le plus interessant ! Vous pouvez voter en cliquant là (et scroller la page jusqu’au post « blogscar ») ! Envoyez votre réponse par mail, chaque vote compte, je compte sur vous ! Merkiiiiiii 😀

Publicités

10 Réponses to “France Poker Series de Beaulieu : vive la prébulle !”

  1. lou papet Says:

    « sauf que j’aurais du relancer à tapis au lieu d’envoyer 8 500 en message super Claire »

    FYP

    nice CR

  2. lou papet Says:

    ah oui sinon yuestud t’as pas expliqué pourquoi le call avec K9 est correct ?
    invite le à venir nous expliquer ici stp 🙂

    • viedefish Says:

      D’après ce que j’ai compris, mathématiquement et compte-tenu de l’investissement par rapport à ce qu’il y a à rajouter (22k sur blind de 3 000) et ce que tu as devant toi, il faut faire le call. C’est limite mais c’est bon. Il parait. (c’est des mecs qui ont fait des tableaux compliqués avec les EV+ et tout et tout).

  3. mr4b Says:

    beau tournoi quand même. quand tu dis fatigue, je crois savoir de quoi tu parles

    signé : le mec qui a dormi 4 heures sur l’autoroute après le PPT nice, car il pouvait plus conduire … lol

  4. Kof Says:

    Encore un peu et tu nous faisais le doublé !
    VGG et vivement ton prochain tournoi.

  5. Campbel95 Says:

    Encore un beau tournoi et CR bien sympa.
    J’espère qu’on pourra se croiser pour les WSOP. (moi j’en fais qu’1 et le plus petit BI)

  6. mat Says:

    Faut que ton good run se prolonge jusqu’aux wsop et à toi la gloire !

  7. Patrick Says:

    hello Claire,

    beau CR 🙂

    PS: j’ai voté pour toi 🙂

  8. D8 Says:

    toujours aussi sympa de te lire
    les boules pour le coup final, frustrant quand on a eu que des poubelles et qu’on se fait sortir par une autre poubelle aussi..

  9. Naomi Says:

    BravoOo VDF!! Tu remportes le BloGscar!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :