Une partie en enfer : un thriller poker à lire !

Une partie en enfer n’est pas ce que vous croyez : ici, il n’est pas question d’une partie de cash dans les bas-fonds new-yorkais et qui tournerait mal pour le principal protagoniste.

Ici, la partie commence dès les premières lignes du livre et ne cesse qu’une fois ce dernier refermé, le tout dans un rythme haletant (surtout à partir des 2 derniers tiers du livre) et plein de rebondissements. Et par partie, j’entends courses poursuite, messages codés, arnarques sur internet, parties à Vegas, complot mondial, multinationale véreuse (pléonasme), meutres, manipulation, suspense, chantage et tous les autres ingrédients qui font les vrais polars.

Pour ce qui est du pitch, le roman offre des histoires croisées entre plusieurs personnages dont les vies s’entrechoquent avec habileté : le junkie victime et bourreau, le joueur online qui disparait, la copine qui part à sa recherche et qui se retrouve embringuée dans un imbroglio politico-économico terrible, les deux lascars d’internet qui font du trafic de nom de domaine, le big boss d’une entreprise sans foi ni loi etc etc… (et le poker dans tout ça allez-vous me demander ? Ben il y en a partout dans la toile de fond et un peu qui ressort façon iceberg tout au long de la lecture).

Quand les deux auteurs, Florian Lafani et Gautier Renault m’ont contactée à Deauville, j’ai été surprise qu’ils me demandent mon avis sur le bouquin avant que celui-ci ne sorte. Les deux hommes, la petite trentaine, avaient simplement une réelle envie d’offrir un livre crédible aux amateurs de poker. C’est ainsi que Michel Abecassis ou Aurélien Guiglini ont eux aussi donné leur avis sur le livre. GG pour la démarche qui évite ainsi de nombreux écueils.

Côté points noirs, outre un démarrage un tantinet lent, il faut reconnaitre que le livre comporte quelques incohérences que je relierais à l’ambition des auteurs. Ces deux derniers ont en effet décidé de faire un livre dont l’intrigue se situe au niveau mondial, tout en faisant référence à des événements précis, comme les WSOP. Lol donc pour Tobey Mc Guire en finale du Main Event (en même temps, quand j’ai eu la copie, il était en heads-up…) ou pour le LAN, concept de tournoi en live/internet et dont j’ai encore un peu de mal à saisir le concept.

Mais cela n’a que très peu d’importance puisque force est de constater que ce livre se lâche difficilement une fois commencé. La fin comprend de nombreux rebondissements et plus on avance, plus on a envie d’en connaitre le dénouement. Les deux auteurs offrent en effet une structure dramaturgique des plus efficaces, le tout avec une écriture simple, sans chichi et efficace.

En bref, laissez-vous tenter par l’ouvrage (je crois que vous pouvez l’acheter entre autres à la Fnac, sur Amazon ou contre des points à la boutique online de Wina) parce que :

. Demain soir, vous allez passer quelques heures à lire au lieu d’être scotché à l’écran de votre ordi. Que cette fois, la soirée (voire deux) vous coutera moins de 20 euros. Et qu’en plus, vous aurez passé un bon moment.
. L’été arrive et que, lisant ce livre sur la plage, cela vous fait une excellente réponse pour la nana qui vous aborde d’un « Tu lis quoi ? » « Un thriller sur le poker » « Ah bon, tu joues ? » « Oui, je suis joueur pro » (pas besoin de dire que vous êtes pros à la 0,5/1, on s’entend) « Aaah ! Et c’est pas trop dur ? »
. Les deux auteurs sont super sympas. Vous vous en foutez peut-être mais mieux vaut encourager ces deux loustics qu’un mec comme Dan Brown qui est déjà pêté de blé.
. J’ai un pourcentage sur les ventes (non, je déconne)
. C’est la première fois que je suis citée dans des remerciements à la fin d’un bouquin. Et que c’est con mais ça fait bien plaisir !

8 Réponses to “Une partie en enfer : un thriller poker à lire !”

  1. Nantais Says:

    Ce bouquin a l’air interessant. Je vais me laisser tenter.

    Autrement je me lance dans des interviews de joueurs inconnus mais ayant accumulé de grandes connaissances de notre jeu. Merci de me donner ton avis de pro sur ce 1 er episode.

  2. PokerPlayer Says:

    Ca n’empêche pas de lire aussi Dan Brown : )

  3. mat Says:

    ca donne envie

  4. Rv Says:

    Ca donne envie de le lire.
    Mieux que le dernier Dan Brown pour lequel j’ai bien du mal à accrocher.

    ps : je viens de voir le dernier épisode des WPT avec, en prime, les coulisses du Gd Prix de Paris. Ca m’a permis de faire le lien avec ton allusion (que je trouvais obscure) sur ta voix de dessin animé. 🙂

  5. Campbel95 Says:

    Je l’ai acheté, je vais le débuter bientôt.

  6. brduke Says:

    Après un tel résumé, je crois que je vais aussi me laisser tenter en vue de mes prochaines vacances ensoleillées et éloignées du tapis vert…
    question : il y a un lien de parenté entre l’auteur du livre et l’auteur du billet ?

  7. Anonymous88 Says:

    Très bonne question de brduke !
    Il paraitrait d’ailleurs qu’après lui avoir demandé son avis sur le livre, l’un des auteurs aurait planté son regard acier dans celui de notre blogueuse préféré en la gratifiant d’un : « Je suis ton père Claire » !
    Ce n’est évident qu’une rumeur que je n’ai malheureusement pas pu recroiser avec des infos de mes autres sources … A prendre avec des pincettes ! 😀

  8. d w Says:

    « multinationale véreuse (pléonasme) »
    rhooo, un peu exagéré non ?

    Sur la démarche des deux auteurs… erf, je trouve ça un peu bizarre. Demander l’avis de personnes avant de sortir un livre censé être une oeuvre personnelle, je pourrais en donner 2 conclusions : ou bien c’est manquer singulièrement de corones, ou bien c’est un manque réel de travail et d’immersion dans un monde (ou un domaine) qui n’est pas le sien. M’enfin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :