19e du Deepstack au Venetian : une leçon à 50 000$

Tout d’abord, mille mercis à vous tous pour vos chouettes commentaires : ça fait vraiment plaisir et, croyez-moi, ça encourage tout autant que ça motive. Alors une fois de plus, merci !

Et puisqu’on parle de vos commentaires, je voudrais revenir sur celui que vient de me laisser D8 dans le post précédent : « Tu vas nous faire un parcours à la SirCuts ». Je viens de le lire (c’est le matin ici) et, bien que je vienne à peine de commencer mon CR de tournoi, c’est effectivement ce qui s’est passé dans le Day 2 du Deepstack Venetian à 560$. Médium Fred, votre avenir à toute heure ?

Attention, qu’on ne se méprenne pas : Ludo est meilleur joueur que moi et si je me permets d’accepter la comparaison, c’est uniquement parce que SirCuts a parfois eu la mauvaise habitude de monter des tapis monstrueux et de blow up l’intégralité dans les heures qui suivent sur des coups très risqués. Et j’ai pas dit mal joués, j’ai dit risqués (ou discutables).

Voici donc le topo express de mon Day 2 au Venetian :

. Il reste 25 joueurs sur les 463 du départ : je suis énorme chip leadeuse avec 760k (le deuxième a 600k et le troisième 400k). Danse de la victoire.

. Il reste 18 joueurs : plus un jeton. J’ai finit à la bulle de la demi-finale et gagné un misérable 1 650$. Danse de la honte.

La spewing machine la plus efficace du moment (mais ça va changer, promis)

J’ai eu l’énorme chance d’avoir Fab et Fred pas loin, qui ont suivi tout mon parcours et qui m’ont encouragée à distance. Encouragée quand je jouais et pourrie une fois que j’avais bust. Mais pourrie de chez pourrie. Sur le coup c’est terrible mais ils avaient raison. Voici les 7 plus gros coups que j’ai joué dans ce Day 2 – vous allez comprendre – :

COUP NUMERO 1

Je viens d’arriver à la table, je connais pas les joueurs. UTG+1 limpe à 6 000, UTG+3 aussi et le bouton pousse 35k.

Ce que j’ai fait :

Mon alerte au squeeze s’est emballée et je me suis dit que le mec au bouton n’avait pas une main énorme. De toute façon, étant une nana qui n’a pas encore joué une main, si je pousse, je ne peux le faire qu’avec AA, KK, QQ ou AK. Je pousse donc mon tapis de 210k avec Ad6d, d’un air convaincu et décidé. UTG réfléchit et passe AQ, l’autre passe aussi et le bouton se gratte la tête bien trois minutes avant de payer (il lui reste 130k derrière s’il passe) avec … QQ ! Okayyy…

La bonne blague, c’est que j’ai touché trois carreaux. Je vous jure, mes yeux en sont sortis de leurs orbites. Je n’y croyais pas ! Chaaaaaaatte pooooower !! Bref, je baisse la tête piteusement et ramasse un pot énorme ; j’ai 400k et la table entière me déteste.

Ce que j’aurais dû faire :

Attendre de connaitre un peu mieux mes camarades de jeu avant de supputer quoique ce soit. Mais globalement, je ne crois pas que le coup soit mal joué.

COUP NUMERO 2

Là, pour le coup, je n’ai aucun regret.

Blinds 5 000/10 000, ante 1 000. Le chip leader de la table (plus de 450k) relance à 22k en début de parole. J’ouvre AA de BB – ma première paire d’as du tournoi ! – et, sachant que j’ai une image agressive toute pourrie, surrelance à 55k. Il paie. Le flop vient hauteur 10 tricolore et j’envoie 75k. Et là, lol, j’entends « tapis 480k ! ». Je me précipite et il me retourne K-10. Merci pour la livraison. Je suis énorme avec 760k. Enorme. Jamais je n’en ai eu autant de ma vie ; je ne sais même pas comment les ranger devant moi. Mais c’est là que tout se gâte.

COUP NUMERO 3

Tout le monde passe jusqu’à moi au bouton qui ouvre As9s. La SB et la BB ont respectivement 100k et 120k. Et moi, une montagne et c’est 24k le tour.

Ce que j’ai fait :

J’envoie une pile de 100k, histoire de les presser comme des citrons et d’avoir une main de défense s’ils paient. Sauf que la BB a AA (c’est le joueur contre qui j’ai joué avec les As moi aussi).

Ce que j’aurais dû faire :

Faire une relance à 23k, tranquille, et payer ensuite le tapis. Ce qui aurait permis à un des short stacks de me semi-bluff avec un as moins bon, un roi pas terrible ou n’importe quelle paire. Là, du coup, je leur fait passer des mains contre lesquelles j’aurais voulu jouer.

COUP NUMERO 4

Tout le monde passe jusqu’au bouton qui relance à 35k sur des blinds 6k/12k, ante 2k. Nous sommes en 7-handed et j’ouvre A-Q de SB.

Ce que j’ai fait :

Comme une bourrine : « Tapis ! » puisqu’il reste 200k à mon adversaire. Après tout, il y a 80% de chances pour qu’il passe et que je prenne les 70k au milieu, 15% de chances pour qu’il paie avec une paire ou une moins bonne main et qu’au pire, ce soit un 50/50 ou 5% de chance qu’il ait une meilleure main que moi. Il avait AK. Je perds et chute à 420k.

Ce que j’aurais dû faire :

De toute façon, j’ai décidé de jouer le coup à fond et de risquer l’équivalent de son tapis sur la chose. Alors pourquoi ne pas payer de SB et donk-better sur le flop ? Si le mec a AK, comme c’était le cas, il va passer et s’il a une paire, il va me relancer (le flop était des baby cards) auquel cas je peux passer et perdre bien moins.

Ce qui est bizarre, c’est que j’emploie souvent cette bonne vieille technique de stop and go dans les phases antérieures de tournois mais que là, ça m’a été impossible. Ca ne m’a même pas effleurée. Ayant toujours joué des fins de tournois en mode turbo et où on ne voit jamais de flop, je sais pas pourquoi, là, j’ai buggé.

COUP NUMERO 5 :

Je paie une relance en début de parole avec A-J de SB. Le mec a un tapis qui me couvre. Flop : A Q 10 tricolore.

Ce que j’ai fait :

Il mise et je paie. Turn : 4 tout pourri et check/check. River : J. J’ai deux paires. Je value à 55k, pensant qu’il va me payer avec un as pas terrible. Et il m’envoie tapis pour 120k de plus. J’ai payé comme une crétine pour voir K-6 et sa quinte misérable en face.

Ce que j’aurais du faire :

Check/call la river. Ou insta-fold river quand il me fait tapis (mais j’ai bizarrement pensé à ElkY qui sous mes yeux avait une fois min-raisé la river en bluff – et ça avait marché -)
Ou alors joué le tout différemment : surrelancer préflop, ou check/raiser le flop puis miser le turn. Sauf que, et on mettra ça sur un souci de confiance dû aux coups précédents, j’ai peur du flop – ce n’est que quand il check au turn que je pense être devant – et, comme on a tous les deux un petit historique, j’ai pas envie d’entendre « tapis » chez lui au flop.

COUP NUMERO 6 :

Ayant perdu ces trois gros coups, je suis un peu déstabilisée. J’ai encore 280k mais bon… Je suis fébrile, y’a un truc qui va pas. Et j’ouvre paire de 10 en fin de parole ; payée par la BB. Le flop vient A Q 4 entièrement à carreau, et j’ai un 10 de carreau.

Ce que j’ai fait :

Je checke, pensant payer sa mise mais il checke aussi. Le turn est un blank, check, il envoie 40k et je paie (pensant qu’il tente de voler le truc). A la river, un autre blank, check/check et il montre Q-J de cœur.

Ce que j’aurais dû faire :

Coup affreusement mal joué de bout en bout. Il n’y a pas un cas où je ne dois pas miser au flop. Ou montrer de la force tout du long. Ce coup est l’exemple type du manque de confiance dû à des gros coups perdus avant. Ca ne veut pas dire que le mec aurait lâché (qui sait) mais c’est ce qu’il fallait faire.

COUP NUMERO 7:

Le tour coûte une fortune de 34k et je n’ai plus que 200k. Un joueur en milieu de parole envoie 35k et j’ouvre une paire de 10.

Ce que j’ai fait

Je pars à tapis. L’adversaire, à qui il resterait 70k seulement s’il perdait le coup, hésite vraiment à payer puis envoie ses jetons avec A-K (et bizarrement, oui, il a hésité). As et dame au flop et bye-bye.

Ce que j’aurais du faire

Une fois de plus, j’aurais dû payer en position et agir en fonction du flop. Sauf que si j’avais décidé de la faire en stop and go, de toute façon, j’y étais… Mais là, le mec aurait misé le flop de toute façon, j’aurais passé en voyant les deux over cards et il me serait resté environ 170k. Une misère mais qui sait…

BILAN

Après avoir digéré le truc, ce qui je l’avoue n’a pas été facile, je me suis dit que j’avais vraiment passé un palier énorme. Une fenêtre s’était ouverte. Ce n’est pas compliqué : jamais auparavant je ne m’étais retrouvée deep en demi-finale dans un tournoi sympa avec des bons joueurs. Jamais. Mon cerveau n’a pas bien supporté la pression. Mon élimination et les discussions qui ont suivies m’ont fait l’effet d’un electrochoc. J’ai passé la nuit à cogiter sur la conclusion de tout ça : « Le flop n’est pas ton ennemi ».

Mais le mojito et les asperges en robe croustillantes en revanche sont tes amis. Surtout après avoir bust.

En effet, je suis une joueuse très agressive préflop et je n’ai jamais aucun souci à tout envoyer au milieu mais les coups au flop, c’est pas pareil. J’ai horreur d’avoir mal à la tête… Je sais ce que vous pensez : ce sont les bons joueurs qui savent jouer au flop et les moins bons qui évitent de se casser la tête en bourrinant avant le flop. Ce qui n’est pas totalement faux.

Bref, je préfère tout de même que ça me soit arrivé là qu’en fin d’EPT. Parce que jamais je n’avais joué avec une pression comme celle-là : entourée de bons joueurs (la grande majorité étaient issus du online et la quasi-totalité alternait les events aux WSOP et au Venetian), avec l’excitation des jetons, 52 000$ à la gagne et un titre qui a une vraie petite valeur. Une chose est sûre, et ça, je le sens vraiment, j’ai changé. Il y a eu un avant et un après cette demi-finale.

Plus jamais je ne me laisserais submerger par des émotions comme celles-là (du style l’euphorie due aux milliers de jetons et le cerveau embué par la proximité d’une belle victoire) et surtout, je vais enfin rajouter une des profondeurs qui manquait à mon jeu. Parce qu’on a beau savoir les trucs en théorie, il faut aussi les vivre pour les appliquer ensuite. L’autre gars, il avait vraiment raison quand il disait son truc sur les 5 minutes pour apprendre le poker et une vie pour maitriser. Je me demande d’ailleurs bien quels sont les prochains paliers, tiens… Mais chaque chose en son temps. Là, j’ai bien retenu la leçon. Et ça vaut plus que 50 000$, croyez-moi.

Publicités

17 Réponses to “19e du Deepstack au Venetian : une leçon à 50 000$”

  1. NicoCP95 Says:

    GG Claire , ce que tu ressens est normal , ça fait tjr ça quand on sent qu’on vient de passer un cap. J’te sens un peu « result oriented » dans tes propos , me trompe je?
    GL pour la suite 😉

  2. jeeby2 Says:

    On voit que tu t’en veux mais pourquoi Fab et Fred voyant que tu t’emballais ne t’ont pas demandé de quitter la table 5min pour t’aérer et reprendre tes esprits et ta concentration?

  3. NicoCP95 Says:

    Si si il y en a … 😉

  4. lou papet Says:

    Hi Claire,
    les com sont fait ça, pour que tu nous oublies pas, tu es sur la bonne voie pour faire un truc 🙂 lache rien

  5. Sonia Says:

    Pffiouuu…. Moi je dis: Plus d’articles « Looool!! » Parce que ceux la je comprends rien, snif 😦
    Mais j’aime bien le mot « flop » ou « preflop » et puis « reflop », « check-check » c’est pas mal aussi…..
    Ok je sors….
    Bisous 🙂 xx

  6. D8 Says:

    A Sonia : T’inquietes pas, la majorité des gens qui lisent ce blog (eiffel, rincevent..)ne comprenent rien non plus!
    Bon Claire, tu viens quand meme la d’ecrire ton meilleur post! si si..
    Incontestablement tu viens de changer de catégorie. Si je peux me permettre, je n’accorde que très peu de crédit aux résultats ladies, parceque d’une part le niveau y est faible, et que d’autre part les structures sont boucheries. Du coup des le 10eme niveau tu ne vois plus un flop, tout est dans le chatage..
    Mais toi, bien sur tu surnages dans les ladies, un peu comme Leo par exemple, mais tu fais aussi de vraies perfs en open ( comme leo..) que tu analyses parfaitement ( bon t’as un bon coach!). Je pense que jusqu’à ce deep ou t’es un peu partie en brioche, parceque tu es restee sur tes vieux reflexes ‘jveux tout prendre préflop, laissons faire le hasard.. », tu as quand meme ultra progressé. Vu qu’en plus tu analyses trés bien….
    Deux mots pour finir..
    1- J’ai le meme défaut que toi, à savoir que je monte bcp de jetons, puis que je finis par les perdre, en voulant peut etre trop arracher au flop. Voir meme préflop comme au wpt barcelone ou j’ai boité midle position avec RV.. (beurk), meme si j’etais short.
    2- la sensation de se sentir invincible parcequ’on a 700.000 jetons, je crois qu’elle est inévitable. Tu as l’air de dire que c’est un gros defaut, je sais pas, je prefere avoir une tonne que très peu! En tous les cas c’est un sacré boulot à faire sur soit ( ça va pas venir comme ça) pour arriver à rester zen dans cette situation.. Moi j’arrive pas!!

    Bonne chance pour la suite, et à bientôt!

    • viedefish Says:

      Merci Fred ! Et juste pour te dire qu’en effet dans les Ladies, normalement, c du push and fold dare-dare sauf à celui de Monaco par exemple où nous étions vraiment deep en fin de finale. 🙂 (mais là, c’était le field qui était plus simple que celui du venetian)

  7. stefal Says:

    Eh oui, si j’ai bien compris, tu as eu droit à une fabsoupe à la grimace.

  8. Ricardoc Says:

    GG Claire quand même !

    La prochaine sera la bonne !
    😉

  9. aldanjah Says:

    C’est toujours marquant de se faire sortir après avoir été ultra chipleader. Dans ces cas là, un simple min raise suffit en general pour mettre la pression. Pour éviter le spew : aller voir des flop pas chers et improviser post-flop.

  10. luisetti Says:

    Bonjour, félicitations pour le blog et le ITM WSOP.

    Pour le coup 3 du présent article, pensez vous vraiment que vous auriez payé un tapis après avoir relancé standart ? Payer un tapis avec A9s , c’est difficile non ? je ne suis pas sûr que la value y serait.
    Mais mes standarts sont ceux du cash-game, je ne joue pas de tournoi, les défenses de small stacks induisent des ranges plus larges peut-être.

    GL pour la suite.

  11. D8 Says:

    tu te rends compte claire, y a des gens qui te vouvoient!
    comme avec phill ivey ou doyl brunson…!

  12. tifus Says:

    C’est clair que je ne paye pas non plus avec A9s , peut être a la limite en table finale avec un tapis aussi gros .
    Mais avoir un gros tapis ne signifie pas que les jetons ont moins de valeur .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :