Main Event Day 1 : slalom et swing entre les gouttes

Difficile de s’endormir la veille du Main Event… C’était la première fois que je participais à ce tournoi qui mérite vraiment son petit nom de « plus beau tournoi du monde ». J’ai passé en revue mille coups et situation « Et s’il me fait ça, je fais quoi ? », « Pourvu qu’il ne m’arrive pas la même chose que Fab à l’EPT Monaco – un joueur part à tapis pour overbet de 30k au bout d’une heure de jeu avec les rois, Fab paie avec les as, roi au flop, au revoir », « Il faut que je m’accroche comme un rat, la structure est tellement belle que je peux y aller peinard et monter petit à petit ».

Ma phrase préférée à sortir pour ce Main a été : « Il va falloir me déloger au pied de biche ». Je me suis en effet auto-clouée à ma chaise avec une obligation totale que je m’étais fixée : « Pas de moves que tu pourrais regretter, joue small ball, t’as le temps, pas de tilt même si tu runnes bad : il faut s’accrocher ».

Je me suis sentie très privilégiée et chanceuse de pouvoir participer à ce tournoi mythique. C'est pour cela que le poker c'est fantastique : c'est les Jeux Olympiques ouverts à tout le monde ! (merci à Jooles pour la photo)

Pour vous donner une idée de la structure, si on arrive en début de Day 3 sans avoir bougé du tapis initial (30k), on n’est pas pas confort mais pas si mal non plus : incroyable mais vrai (il est impossible d’appliquer cet exemple à un seul autre tournoi au monde). En effet, les blinds au début de Day 3, sont de 600/1 200, ante 200, soit un M d’environ 8,5. Ce qui est, avouons-le, plutôt hallucinant !

Cette structure sublime m’a sauvée. Car j’ai passée une journée vraiment pourrie. J’ai commencé par devoir lâcher mes As sur ce coup :

Je relance à 800, payé par la SB qui joue plutôt dur et ne s’envoie pas en l’air. Le flop vient K Q 4 avec deux piques. J’envoie 1 500 et le joueur me relance à 3 200. Ouh laaa… Je paie. Turn : 10. Il envoie 4 500 et je paie. River : 7 de pique, beuuuh, il envoie 8 500 et je finis par passer face up : je ne bats plus rien. Ni KK, ni QQ, ni 10-10, ni AJ, ni les piques, ni KQ, ni K10, ni paire de 4, ni paire de 7 (peu probable mais on sait jamais) bref, je passe à regret après avoir laissé plus de 8 000 précieux jetons dans le coup. Je sais que j’étais battue. Et montrer mes as à la fin fait que généralement l’adversaire en bluff me les montre aussi : c’est le côté macho du truc. Et comme il n’a pas montré et qu’il parlait d’un ton assez clair et détendu, je n’ai aucun regret.

Ensuite, je rate tout, et ce, jusqu’à la fin de journée : en neuf heures de jeu, je n’ai pas fait un seul brelan et pas touché une seule quinte ou couleur. Pas une. Je n’ai même jamais touché double paire sur un board (sauf si j’ai une over en main et que le board double) et mon tapis a chuté jusqu’à 12k. Je ne me suis débrouillée pour remonter avec mes top paires, des c-bets et quelques 3-bet (pas très light d’ailleurs ; j’avais toujours une main pour me défendre au cas où) qui marchent tout au long de la journée. Et avec deux bluffs aussi.

Dans le premier, un des joueurs les plus faibles de la table (il faut savoir choisir ses spots, pas folle la guêpe), paie ma relance. J’ai QJ et le flop vient A K J avec deux trèfles. Il donke à hauteur du pot et je paie. Turn : un trèfle. Halléluia. Il checke, je mise et il passe son as moisi. Easy.

Le deuxième en revanche est plus osé (et plus discutable). Pas sure de l’avoir bien joué tant les risques que j’ai pris sont gros. J’ouvre deux valets rouges en début de parole, relance à 1 100 sur des blinds 200/400, ante 50 et c’est payé deux fois. Le flop vient 10 9 4 avec deux piques. J’envoie cher, 3 000, et un joueur paie. Turn : 7 de pique. Raaaaah. Je checke et là, il envoie 4 500. Je me dis qu’il n’a peut-être qu’un seul pique ou alors une petite couleur ; quoiqu’il en soit, je sens qu’il n’est pas énorme-énorme, je paie. River : Qc. Je pars à tapis pour 12k sans même réfléchir. Je vous jure, je ne sais pas qui a pris cette décision mais une chose c’est sûre, c’est pas moi. Une force paranormale a poussé mon bras et j’avais étonnamment confiance : il avait à 100% une main meilleure que la mienne – brelan, petite couleur, double paire – mais il avait peur de quelque chose. Et j’ai une image très dure puisque je n’ai pas joué un coup depuis deux heures (j’arrive pas à bouger avec J-2 ou 8-3). Enorme soulagement quand je le vois se prendre la tête à deux mains et basculer le menton vers le ciel : il est dans la mouise. Pourtant, il lui reste environ 30k derrière, il n’est pas couvert. Et là, il va mettre 5 minutes à passer. Le tout en souffrant. 5 minutes pendant lesquelles tout mon intérieur va mourir. J’affichais p’tet un visage serein mais j’ai vraiment cru que mon ventre allait imploser sous le stress. Une fois qu’il a passé, sachant qu’il ne restait que 20 minutes de jeu avant la fin de journée, je n’ai pas résister à lui montrer un valet rouge qui l’a fait se renfrogner et bouder jusqu’à la dernière main 😀 (je crois qu’il a passé une petite couleur).

Ce sont les deux plus gros coup que j’ai gagné avec le dernier : le bouton relance, comme d’hab, alors qu’il ne reste plus qu’une main à jouer avant la fin. Et j’ouvre une paire de 8 de SB, je me contente de payer. Flop : J J 10. Check, check. Turn : 6. J’envoie un petit quelque chose, genre 2 000, et il paie. River : un troisième J. Je ne value pas et il checke aussi avec AK. Youpi. Je termine ma journée à 30 775, soit 775 de plus que mon stack de départ. Ce qui ne m’a pas empêché d’avoir eu l’impression d’être millionnaire en paquetant mes jetons pour la journée !

En tout cas, j’étais vidée en fin de journée : é-pui-sée. J’ai failli m’endormir dans la voiture en revenant tant la dépense stress/énergie/concentration est grande. Ce tournoi est un vrai marathon dans lequel il ne faut rien lâcher. Je reprendrais donc le Day 2 avec 30 000 pour un M=30 : aucun stress et tout va bien (la moyenne en jetons dans ce tournoi ne compte pas vraiment).

Aujourd’hui en attendant, c’est jour de repos et de détente avant la bataille qui reprend demain : je suis ultra-déterminée : on ne laisse pas passer sa chance dans un tournoi avec 10 millions à la gagne ! (mon dieu rien qu’à y penser, ça donne le tournis !)

Advertisements

17 Réponses to “Main Event Day 1 : slalom et swing entre les gouttes”

  1. Kof Says:

    Wow, le second bluff c’est une très très bonne lecture de l’adversaire !
    On sent que ta transformation en sharkette est totale 😉
    GL pour ton D2 !!!

  2. Manu Says:

    Good luck pour le day 2 Claire!

  3. murlock7 Says:

    gl claire on veux te voir en table finale!

  4. Eric Dethier Says:

    Long et vertueux est le chemin vers les places payées du main event des championnats du monde.

    Tu as le jeu assez serré que pour arriver dans les ITM. Par contre il falloir affirmer tes mains fortes car les mauvaises rencontres ces deux premiers jours de tournoi seront légion et ne pas pouvoir rentabiliser les grosses mains c’est peut être ne pas avoir assez de jetons pour prétendre à un Day5. Ceci dit quand on se sent derrière rien ne sert de payer.

    Une fois day2 et day3 passé enfin en compagnie des bons joueurs tu seras jeune padawan. 😉

  5. D8 Says:

    Lol : les jeux olympiques ouverts à tout le monde….
    T’en connais des gens lambda qui peuvent sortir 10.000$ comme ça toi!!?

    Allez Claire, fais nous un parcours monstrueux à la Sir cuts, comme déja dit avant!

    J’aime bien ta description du coup ou tu as l’impression que ce n’est pas toi qui joue, c’est un coup d’instinct comme on en a tous parfois. Du coup ça semble tellement naturel et réfléchi à l’avance que l’adversaire ne sait plus quoi faire!

  6. granfab Says:

    Nice CR Claire … GL pour la suite …

  7. Rv Says:

    « La route est longue, la pente est rude… »
    mais tu arriveras à faire qquechose dans ces JO là…

    Comme D8 j’aime bien la description du coup « force paranormale »

  8. Sonia Says:

    Go sister!
    Et Fab ca donne quoi de son cote? En tout cas je vous dis un bon gros « MEEEERDE » bien a l’ancienne a tous les deux!!!
    Ok je reconnais que « GL » ca sonne nettement mieux….
    xxxx
    Par contre j’ai pas trop compris la structure, et en combien de jours ca se joue, et comment on se fait eliminer et comment on arrive en table finale et tout et tout. Mais bon je te souhaite 10000000000k de tapis au Day 3!!!

    • Eric Dethier Says:

      Alors là Sonia, si Claire à ce tapis au day 3 ça voudra dire qu’elle a déjà éliminé tout le monde. Ceci dit au moins on ne fait pas éterniser les choses jusqu’en Novembre pour les November nine (langage d’initié car quand il en restera plus que 9 on arrête le tournoi et la finale se joue en Novembre)

  9. Cedric Says:

    Sonia si tu parle de Fabrice Soulier il a 27K jetons

    Bravo Claire courage pour la suite

  10. Switch Says:

    GL Claire !

  11. eiffel Says:

    @D8 : les jeux olympiques sont moins accessibles que le main event ! 😉
    le main event, il faut juste de l’argent…

    allez Go fishette ! 😀

  12. LadyCats13 Says:

    Allez Claire on croit tous en toi.
    GL.
    Bizz

  13. Buse Says:

    J’ai un doute. Serait-ce possible d’avoir l’avis de FabSoul sur ce AA que tu couches river ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :