WSOP Europe : toujours là dans le Day 2 !

Moi qui pensais dormir du sommeil agité qui caractérise les nuits de pré-bulle et bien, me suis en fait écroulée vers 2h du matin pour n’émerger que neuf heures plus tard, après une lourde roupillade ininterrompue : le fait d’être encore dans le Day 2 du 1 000£ des WSOP Europe de Londres ne m’a pas allégé mon sommeil. Je dois donc être moins stressée que ce que je pensais…

Pourtant la bulle n’est pas si loin : nous sommes 83 joueurs (sur près de 600 au départ pour 54 places payées) dont deux autres français, Jean-Saul Seatelli (que je ne connais pas), mon pote Leonard Truche et moi. Brian Benhamou, Nico Levi et Fab jouaient le même jour que moi mais la structure rapide a eu raison d’eux – comme de plus de 80% du field-. Mais il faudra bien qu’il y ait au moins un tricolore en finale non ?

Je venais de me dégoter la veille une magnifique veste japonisante style années 40. Cette dernière a donc mérité son surnom de luckimono ! 🙂

J’ai passé une journée hier des plus agréables même si je me suis sentie étrangement absente une bonne partie du temps ; j’avais parfois l’impression de flotter, de ne pas être là et que rien ne pouvait m’atteindre vraiment. Même quand je suis partie à tapis (environ quatre fois), une fois la carte qui me fait gagner tombée, pas d’excitation chez moi, juste un ramassage de jetons tranquillou. J’ai d’ailleurs eu un coup de chance sympathique dans lequel je floate mon adversaire au flop Q 5d 6 après avoir payé sa relance préflop avec KJ de carreau en main (il c-bet 100% de ses mains). Le turn, l’as de carreau, m’encourage dans l’idée de ce que je voulais faire (raise turn) puisqu’il m’ouvre la flush max et une ventrale –et peut-être même que les rois ou les valets jouent aussi-. Comme il m’envoie un second barrel, je décide de lui revenir dessus à tapis, avec une fold equity des plus correctes. Il hésite, souffle mais me paie avec une double paire floppée 5/6. Je ne le voyais pas aussi beau le coco… J’aurais donc évidemment du le surrelancer préflop mais bon… Je pensais le faire aisément passer en représentant autant de force par la suite. Quoiqu’il en soit, j’ai touché un carreau à la river et ce sera là mon vrai coup de chance du tournoi ! Pour en revenir à ce que je disais, étant donné que je n’ai pas moufté en voyant le carreau, un des joueurs m’a sorti genre pour me réveiller, « Hey, you have a flush, you win ! ». Ah bon ? Lol.

De même, de façon générale, j’ai trouvé les anglais assez machos : polis, gentlemen mais incroyablement machos. A chaque fois que j’ai surrelancé un mec pour le faire passer, j’ai entendu « You had a set right ? » ou encore « Wow, nice flush ! » ou enfin « Easy poker when you flop the nuts yeah ! », le tout sorti par un voisin à la table, souvent pas dans le coup, et qui parle d’un ton aussi condescendant que méprisant (« Pfff, ces femmes, vraiment ça prouve que le poker ça peut vraiment faire gagner n’importe quel fish qui a de la chance »). Bref, je bénis une fois de plus mon image de femme. J’ai d’ailleurs été vraiment surprise de voir que ça marchait encore mieux ici que dans des pays méditerranéen…

En même temps, s’il y en a une qui nous en a fait une belle, c’est une pro américaine nommée Jessica Dawley, qui en 10 minutes est passée de short à big après nous avoir montré successivement AA, KK, QQ et enfin, KK à nouveau. Avant de ne plus jouer un coup puis de se faire sortir sur un flip par sa blonde voisine (gniak gniak). Cette fille a beau être super sympa, j’avoue avoir éprouvé une réelle jalousie quand je l’ai vu montrer ses grosses paires les unes après les autres (mon dieu mais c’est quoi cette phrase au double sens horrible ?)…

Parce que de tout le tournoi, je n’ai jamais vu au dessus de la paire de 9. Mais je ne vais pas me plaindre puisque cette paire de 9 m’a permis d’éliminer un November Nine, rien que ça !

Okay, je sais, c’était sur un bête coin flip. Mais bon, ça fait quand même plaisir ! (surtout que c’était en tout début de journée – d’où ma réticence à jouer un gros flip aussi vite, surtout que je ne savais pas si c’était vraiment un flip, d’ailleurs…- mais c’est un tournoi dans lequel il faut doubler assez vite pour tenter de survivre ; on fait pas grand chose avec 3 000 jetons !)

De façon générale, c’était vraiment étrange pour moi de voir des joueurs aussi connus se succéder à ma table : Andrew Feldman, Franck Kassela, Tommy Vedes… Et quand je levais les yeux, je voyais Allen Cunningham, Erik Seidel, Mike Matusow, Freddy Deeb ou encore Scott Clements assis aux tables juste derrière… C’est une sensation pas désagréable que de jouer un tournoi dans lequel le field regroupe de nombreux joueurs connus. Je ne dis pas ça pour me la péter (quoique…) mais vraiment parce que c’est beaucoup plus drôle et excitant d’avoir un joueur connu en face de soi que quelqu’un qu’on aurait moins de plaisir à éliminer (ou à prendre ses jetons).

A l’heure où je vous écris, je suis en train de déguster mon café ouvre-œil, tout en me demandant à quelle table je vais bien pouvoir être assise. Et là, j’ai comme un petit nœud qui se fait. J’ai beau avoir la moyenne, à 23 000, tout est possible et au début de ce Day 2, le tour coutera 2 000 en blinds/ante. Pourvu que je passe entre les gouttes et que le timing continue d’être de mon côté. Car j’aurais mille fois préféré sauter hier soir qu’à la 65e place… Allez, va falloir s’accrocher (et avoir de la chance) !!!

10 Réponses to “WSOP Europe : toujours là dans le Day 2 !”

  1. eiffel Says:

    VGL !!! GO GO GO !

  2. Lou Papet Says:

    gogo Claire, merdoum !

  3. kingyoann78 Says:

    Je te dis un gros Merddd, arrache nous la TF, et pourquoi pas la win hein?

  4. Rv Says:

    83 restants pour 54 payés avec un M de 12, ça risque de pas être de tout repos, mais go, tant que t’es pas out t’es in…

  5. Vanessa Hell Says:

    Gl Claire 🙂 Que la force soit avec toi !!

  6. Kof Says:

    Il ne me reste plus qu’à te souhaiter bonne chance et de nous revenir avec une bonne nouvelle : la win !

  7. Roms Says:

    GL !

  8. Patrick Says:

    GG ! ship it ! 🙂

  9. murlock7 Says:

    allez gogo claire ship la win!

  10. VASICALL Says:

    Bonjour Claire,

    Juste un petit message pour te dire que j’adore ton blog (que j’ai connu grâce à Poker 52). Toutes les infos sont bonnes à prendre, surtout si je vous vois à Amnéville avec Fabrice 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :