Enghien, ça rime avec parpaing.

Et c’est le moment, alors que tout mon corps vient de s’écrouler lourdement sur un fauteuil Napoléon III, où une petite voix se réveille et me dit : « Claire, va ptet falloir changer quelque chose dans ton jeu ».

En effet, j’ai eu la révélation façon Soubirou alors que j’allais poster sur Facebook le même message que d’habitude : « Bust à 40 places de l’argent dans un tournoi de 330 joueurs après une journée cauchemardesque card dead et short stack, le duo de l’enfer et qui ne te laisse aucune chance de t’en sortir ». Bis repetita et magnus maledictus : ça a été la même dans la majorité de mes précédents tournois…

Alors oui, changer de jeu ne va pas me faire avoir des cartes mais il faut que je change une dynamique ou quelque chose. Car être short stack, je sais le jouer, je tiens des heures avec 15 ou 20BB, mais ça a ses limites. Surtout à l’approche de l’argent… Trop stressant et trop card-dépendant.

Je sais bien que je ne vais pas faire ITM dans tous les tournois mais il serait temps que j’aborde les pré-bulles avec des tapis plus confortables et me laissant plus de marge de manœuvre pour aller au-delà du « je joue mes cartes ou alors, je 3-bet à tapis quand je le sens ».

Le Day 1 avait très bien commencé car j’avais gagné quelques coups dont un beau en milieu de journée : deux joueurs limpent en début de parole à 600, j’ouvre AK en milieu et relance dans les 3 000. La BB, qui n’avait rien à faire là, paie et là… le premier limpeur envoie tapis pour 14 000 ! Précisons que ce joueur avait deux modes : « Je te mets une horreur » ou « Je te fais une livraison », bref, un mec polarisé comme on les aime à la table. Illisible et vraiment capable de tout et surtout du pire. Je pars alors gaiement à tapis, pour environ 40k – et tant pis pour la BB (après tout, elle n’a pas relancé et je la couvre aisément) -, sans avoir tenu compte du deuxième limpeur. Je l’avais juste zappé, compte tenu du tas de jetons amassé à ce moment à l’autre bout de la table. Il voit donc que je suis prête à tout envoyer, je me confonds en excuses et il finit par passer paire de 8. Une fois vraiment à mon tour, j’envoie donc tapis pour isoler et la BB se gratte la tête pendant des plombes avant de jeter… paire de valets ! Le premier limpeur me montre AJo, joliiiii, et je remporte la confrontation. Merci donc à Monsieur Poisson de m’avoir protégée (car le board allait être blanc…)

S’en suivra une heure de cauchemar au-delà du réel qui va, je l’avoue me faire friser le tilt. Je me suis sentie changer de visage jusque dans les chaussettes… J’étais chip leadeuse à ma table quand j’ai successivement perdu AK deux fois de suite, paire de 10, puis AA dans un coup des plus détestables :

Je relance à 1 500, comme d’hab, sur des blinds 300/600, ante 50. Un joueur assez short me paie, tout comme la BB. Le flop vient : 2 3 5 sans tirage couleur. J’envoie quasiment à hauteur du pot et le short me paie. A ce moment, il ne lui reste plus que 13k derrière. Quand moi, j’en ai 50. Turn : As. Bon bon bon… Je le pousse à tapis, qu’importe ce qu’il a après tout. Même si c’est une paire de 4 toute pourrie… (ce qui est évidemment le cas) Ca ne double pas et me voilà délestée de quelques piles, essayant de garder mon calme en évitant de penser à « Il avait 6 outs le mec ! ».

Et c’est le moment où le bouffon assis ma droite me sort, très sérieusement et d’un ton professoral culpabilisatoire : « Tu aurais du faire beaucoup plus cher préflop et lui mettre boite direct au flop : au moins, il n’aurait pas payé ». Genre c’est de ma faute. J’aurais pu lui répondre que justement, je veux tous les jours être payée par un mec en 80/20 préflop puis par le même qui n’a que 6 outs pour s’en sortir au flop. Et que mes mises étaient justes. Mais je lui ai répondu un peu sèchement : « Dis, tu veux pas plutôt m’écrire un livre de conseils à la place ? Et pis tu pourrais me le dédicacer aussi ? Comme ça je pourrais le lire ce soir en rentrant pour enfin apprendre à jouer »

C’est sorti tout seul. Impossible de ne rien dire. J’aurais pu lui faire manger son tapis et lui farcir ses trous de nez avec sa capuche en synthétique. Sérieux. Je venais de me faire craquer les As la seconde d’avant et le mec m’explique comment jouer. En disant n’importe quoi en plus, mais ce n’est pas le problème. Bref, j’ai tilté. Ca m’arrive peu souvent mais là, j’ai senti mon ventre se nouer de colère et mes oreilles fumer. Ce n’était plus des narines que j’avais mais des naseaux de femelle dragon. Ma respiration s’est fait plus saccadée et j’ai senti que j’avais très envie de spew mes jetons pour aller ensuite pleurer sur mon couvre-lit en imitation tapisserie Renaissance.

Mais j’ai inspiré très fort, ouvert AQ, et décidé de tout de même rentrer dans un coup. Sauf que j’ai perdu face à A7s sur un board où le turn me donne quinte max et lui donne lui, la couleur max. Sentant le truc venir à 10 bornes, j’ai perdu le minimum mais s’en était fini : TILT total. Le break est arrivé comme une bénédiction. Ou une massue, je ne sais plus. J’étais passée de 65k à 22k en une heure, en perdant que des coups dans lesquels j’étais favorite.

Une fois calmée après avoir pris l’air sur la terrasse (la pluie, ça a aussi du bon : de toute façon, c’était ça ou la tête dans le lavabo sous le robinet) et prête à reprendre la bataille sereinement (ou presque), j’ai gratouillé à droite et à gauche et finit ma journée à 45k.

= une bonne soirée entre amis (avec Fab, Bruno Fitoussi et Vanessa Hellebuyck, entre autres) : rien de mieux en effet qu'un bon repas où on se marre pour finir une journée de poker difficile !

Mais le Karma du St Emilion n’aura pas été assez fort pour me protéger lors du Day 2 où ma meilleure main en trois heures sera KJo… Merci la bonne image que j’avais à table (ben tu m’étonnes… Le 3-bet avec J-2, c’est définitivement pas mon truc !) : ça m’a aidé à me maintenir à flot… Mais ça n’aura pas été suffisant puisque misérablement descendue dans les profondeurs de l’enfer après des poubelles tellement poubellesques qu’elle seraient refusées à l’entrée des décharges publiques, j’ai enfin eu ma première ouverture de SB.

Tout le monde avait passé avant moi et j’envoie donc 26k sur des blinds 1 400/ 2 800, ante 300. Et la BB me paie avec un A6. Quand moi je découvre deux cartes vivantes, 9-4s, qui signeront pourtant ma mort à Enghien… Dommage, c’était pourtant un beau tournoi …

Je vais un peu plus tard demander aux organisateurs de me laisser l’inscrire dans le Ladies (je n’allais pas mettre 770 euros sans savoir ce qu’il allait en retourner dans le Main) avec 20 minutes de retard. Refus désolé mais catégorique : c’est trop tard. Re-tilt total.

Et c’est pas fini. Parce que quand je rentre à l’hôtel, j’ouvre internet et découvre le post de Kof sur les soucis qu’il a avec la boite employée en sous-traitance par 888.fr pour vérifier les comptes et documents des joueurs. Et je le comprends, puisque qu’il n’est pas le seul. Donc amis lecteurs, si vous avez des soucis avec la PLP ( mais vous inquiétez pas, ça y est, les bonus arrivent petit à petit sur les comptes) ou le système de vérification de vos documents, envoyez-moi un mail à claire@madeinpoker.com et je ferais remonter l’info immédiatement.

Hors de question que votre argent et votre compte soit bloqué : on ne laissera pas faire ça. Et hors de question que quelques uns de mes amis bloggeurs ne puissent pas jouer sur la room pour une histoire de paperasse alors que tout le reste roule en mode peace et détendu !

J’ai vraiment envie que tout le monde se sente bien sur la room et je sais aussi que tout le monde à 888 veut que les joueurs se sentent bien aussi. Tout comme je sais qu’à force de bonne volonté, tout va s’arranger. Donc c’est vrai qu’il y a encore quelques ptits cafouillages dû à la fraicheur de l’entreprise et la mise en route de tout en même temps mais tous les soucis devraient se régler car tout le monde a envie (et a intérêt) à ce que ça marche le mieux possible !

Dieu (s’il existe ce Bouffoninou qui joue à cache-cache et reste souvent caché) soit loué, vous êtes plein aussi à n’avoir eu aucun problème pour vous enregistrer (la très grande majorité d’entre vous par ailleurs) et voir votre compte validé avec envoi de code et tout et tout.

Donc pour tous ceux pour qui la route jusqu’à la gagne est belle : rendez-vous demain soir pour le tournoi super-Bounty à 21h (rubrique tournois puis « tables privées ») et plein de tournois PLP pas chers et bourrés de cadeaux ! A demain, là au moins, je vais en profiter (enfin j’espère ne pas sauter tout de suite non plus hein !)

UPDATE :

Puisque l’on parle de bounty, je viens juste de sauter du Knockout bounty sur un coup de fou qui méritait d’être raconté :

Pour info, je suis encore plus card dead que dans le Main. Du coup, n’ayant pas joué/gagné un coup quasiment (sauf au début) de ce tournoi super turbo, je me retrouve vite très très short de BB.

Antoine Saout à ma gauche relance à 1500 (blinds 300/600, 50), Remy Biechel paie, Valentin Messina aussi et la SB de même. Et moi, j’ouvre Jd-9h de BB et il me reste 2850 en tout. Magnifique spot pour quintupler puisque ayant moins de 3000, la relance est bloquée et personne ne peut m’isoler ! Du coup, le pot gonfle à 15k et si je le gagne, c’est énorme puisque la moyenne est à 10k !

Flop 8 10 4 entièrement à pique. Miam, ça pourrait être pire ! La SB envoie et Antoine part à tapis, payé. Oh la la. Saout montre l’as de pique avec un 10. Et en face, l’autre a brelan de 4 ! J’ai donc encore mes chances ! Rien n’est perdu !

Turn : Dame ! Ouaaaaaiiiiiis ! Youpiiiiii ! C’est la fête du slip !

River : (vous le sentiez venir hein ?) Pique qui pique. Arf arf arf.

Quel chattard ce Saout 😀 !

J'avais pourtant bien commencé ce tournoi, à une table facile et agréable où mes adversaires me regardaient avec bienveillance (ou pas) 😀 (merci à Julien de Pokergirlz pour la photo : en fait, je devrais pas le dire mais c'est lui que Fab regarde en fait !)

13 Réponses to “Enghien, ça rime avec parpaing.”

  1. Kof Says:

    Aie !
    En effet, mon article ne devait pas être le bienvenu après une journée comme la tienne.
    Mais je dois reconnaitre que tu fais tout ce que tu peux pour nous aider et je ne saurais t’en remercier.
    Tant que mon compte reste actif, tu me trouveras à ta gauche sur ton tournoi bounty ;o).
    Je m’y suis finalement habitué, donc à demain soir.

  2. Rv Says:

    « Car être short stack, je sais le jouer, je tiens des heures avec 15 ou 20BB, mais ça a ses limites. Surtout à l’approche de l’argent… Trop stressant et trop card-dépendant. »

    « …il serait temps que j’aborde les pré-bulles avec des tapis plus confortables et me laissant plus de marge de manœuvre pour aller au-delà du « je joue mes cartes ou alors, je 3-bet à tapis quand je le sens ». »

    « Le 3-bet avec J-2, c’est définitivement pas mon truc ! »

    c’est ça qui est bien avec ton blog : on se sent vite une proximité de pensée avec son auteure
    rien à avoir avec d’obscurs blogs abscons trop techniques…

  3. Gum Says:

    « Ce n’était plus des narines que j’avais mais des naseaux de femelle dragon  »
    Dommage qu’il n’y ait pas eu de photographes à ce moment. Claire en mode dragon, ça donne quoi ?
    RDV pris pour dimanche soir.
    Si tu peux repasser en mode gentil d’ici là, ce serait bien, LOl !!!
    @ +.

  4. stefal Says:

    Claire, je pense que: « Tu aurais du faire beaucoup plus cher préflop et lui mettre boite direct au flop : au moins, il n’aurait pas payé ».

    Non, non, je rigooooooooooooooole.

  5. D8 Says:

    suis trop fatigué pour te lire, je reviendrai demain.
    J’ai juste lu les premières lignes, j’ai le même problème je crois.. Tout le temps card dead, et du coup tout le temps short quand la bulle approche..
    Va falloir corriger ça!

  6. Lou Papet Says:

    nice post claire, ca arrive des mauvais enchainements comme ça, c’est sur que c’est flippant mais il faut le prendre avec philosophie, ca peut paraitre injuste mais c’est juste le destin du moment 🙂

    tu m’a fait rire avec ce que tu as dit au gars 😀 faut pas t’emmerder toi !

    ++

  7. eduens Says:

    Le titre ma juste fait mourir de rire dans la liste de mes flux xD

  8. eiffel Says:

    merci Claire d’agir pour nous aider, alors que rien ne t’y oblige, tu n’es évidemment pas responsable !

  9. brduke Says:

    +1 Eiffel.
    Merci Claire.

  10. mat Says:

    J’adore quand tu perds des coups favoris, ca donne des posts brillants !
    next et on sait qu’il y aura d’autres beaux tournois à ship 😉

  11. Rincevent Says:

    Il serait peut être temps d’apprendre à jouer correctement tes as.
    J’envisage d’écrire un livre dessus, je te proposerais bien de faire la préface avant de te le dédicacer 🙂

  12. nico de saint malo Says:

    moi aussi j’adore quand tu perds sur des coups favori tu nous ecris des post super puissant et je suis a chaque fois mort de rire.(le coup des nasaux, trop marrant)
    pour les problemes de compte je te dis merci pour ton aide c’est vraimment gentil j’espere regle cela se soir.

  13. D8 Says:

    Moi c’est celle la que j’ai bien aimé! « ça m’a aidé à me maintenir à flot… Mais ça n’aura pas été suffisant puisque misérablement descendue dans les profondeurs de l’enfer après des poubelles tellement poubellesques qu’elle seraient refusées à l’entrée des décharges publiques, j’ai enfin eu ma première ouverture de SB. »
    c’est le genre de phrases que j’aime bien écrire aussi!
    Bon, y a une main ou je suis pas d’accord avec toi.. Pourquoi tu boites pas pré flop avec les As!?
    A part ça rien à dire!..
    Toujours pas de news de 888…. mais on a le temps!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :