Los Angeles : 1, Claire : 0 (ou comment passer de joueur pro à touriste pro)

Le Commerce m’a tueR.

Cet établissement affreux que tout le monde déteste et dans lequel j’entends, chaque année, les mêmes phrases (« Je ne reviendrais plus jamais », « Vraiment, on m’avait dit que l’endroit était horrible mais je ne pensais pas que c’était à ce point », « Chaque année je me dis que c’est la dernière mais chaque année, le tournoi est tellement beau que je craque, je reviens et je regrette » – Michael Binger- etc…), aura eu raison de moi et d’une petite partie de mon bankroll.

Je n’ai pas joué de gros tournois (un 300$, un 500$ et un 1 000$ plus le mega sat’) mais le résultat a été impitoyable. Impossible de monter de jetons, ou alors, impossible de les garder. Je ne vais pas m’étendre sur les ventrales qui se transforment en backdoor couleur (« Ah non, vraiment je ne te voyais pas là dessus… ») ou autres bad beats, car je sais que c’est plutôt relou à entendre.

Je vais donc juste vous raconter brièvement une main qui résume ma semaine de tournois ici : j’ai paire de 8 sur un flop 8 6 2 tricolore. Et un joueur paie mon tapis debout sur la table avec QQ. Jusque là tout va bien. Turn Q. Voilà. C’était vraiment très intéressant…

Tous les coups que j’ai joué s’étant terminés par ma ruine en jetons, j’ai logiquement préféré switcher en mode touriste. Après tout, tant qu’à faire, je suis à Los Angeles et il est probable que je n’y revienne pas de sitôt…

Miami ? Non, une partie de Long Beach, 30km au sud de Commerce (distance minimale entre le casino, super excentré, et n'importe quel quartier sympa de la ville). Je n'ai jamais passé autant de temps dans la voiture qu'à LA et ne sais d'ailleurs pas comment les habitants ne deviennent pas fous entre les distances énormes (la ville fait 70km x 50km, soit 1300 km2...) et les embouteillages permanents...

Et là, le Titanic... Euh non, le Queen Mary (314m de long, soit un des plus longs bateaux au monde, à quai depuis les années 1980 et transformé en hotel/restaurant). Pour la petite histoire, il parait qu'il est hanté ; du coup, des visites de nuits sont organisées , façon Ghostbuster. Pas fous les ricains...

Le bâtiment le plus design de la ville est sans aucun doute la salle de concert du Walt Disney Hall, construite par le génial architecte Franck Gehry

Downtown LA ressemble à un New York des années 70 sans âme et en plus dangereux... C'est vraiment un quartier à l'atmosphère particulière, où se mêlent immigrés mexicains, squats, boutiques de bling, robes de demoiselles d'honneur de toutes les couleurs, bijouteries cheap et buildings majestueux du début du 20e. Étrange, vous avez dit étrange ?

Et puis il y a aussi l’Universal Studio. Un parc à thème comme seuls les américains peuvent le faire. Y passer une journée, c’est perdre son adultitude et se laisser bercer par le talent US pour l’entertainement. Force est de constater que personne au monde n’est meilleur qu’eux quand il s’agit de distraire les gens et vendre du rêve… J’ai donc joué le jeu avec plaisir et passé une journée à me promener au milieu des studios, entre grands-huit, shows 4D de folie (3D + des effets de siège qui bouge ou de jets d’eau dans la tête🙂 ). Et j’ai passé une super journée !

Je vous vois vous moquer🙂 - Et encore... J'ai pas mise celle ou je pose fièrement à côté de Bob l'éponge ou du lion de Madagascar (sur la photo, ma cops Emilie)

Le but du parc est clairement affiché : en mettre plein la vue. Il est donc normal d'être spectateur d'un show avec un hydravion qui déboule au milieu du bassin et qui enflamme l'arrière de la scène de Waterworld !

On s'est aussi promenés au milieu du décor de "la Guerre des Mondes". A savoir un 747 découpé en tronçons, puis carbonisé à coup de lance flamme, le tout entouré de maisons et de voitures détruites par l'invasion extra-terrestre. Une fois de plus, tout est normal... (c'est très impressionnant à voir en tout cas). Un peu plus loin, on peut aussi découvrir des villes western, Wisteria Lane de Desperate Housewives, la maison d'Amityville, la Doloréane de Retour vers le futur, l'enclos à dinos de Jurrassic Park etc...

Voici donc en quelques photos le meilleur résumé que je pouvais vous offrir de ma semaine à Los Angeles… En fait, sensible comme je suis aux gens et à l’environnement, je n’aurais tout simplement pas dû y jouer du tout. Ca me servira de leçon.

J’ai l’impression que si je ne me sens pas pleinement à l’aise dans un lieu, je ne peux y faire une perf’ tant l’énergie que m’habite va être négative. En y réfléchissant bien, c’est vrai que jamais je n’ai fait de résultat dans un endroit que je n’appréciais pas ou à un moment où ma tête était occupée par des choses désagréables.

En même temps, impossible de passer à côté du fait que le tournoi du LAPC WPT est le plus gros des Etats-Unis après le Main Event : plus de 650 joueurs à 10 000$ de buyin. Et c’est vrai que ça aurait été stupide de ma part de ne pas tenter au moins le satellite, non ?

Je n’ai pas encore eu la force de m’assoir en cash game (mais je vais ptet essayer tout à l’heure, pour voir) car la salle de jeu est au-delà du réel : près de 100m de long et plus 30m de large… Je vous laisse imaginer le bruit qui y règne… Le tout dans un déco à la lumière néon et aux couleurs qui piquent les yeux. De plus, la clientèle du lieu est vraiment particulière : les gens y sont bien plus agressifs, méchants et moins zen qu’ailleurs. Il faut dire que beaucoup perdent dans cette usine à cash. Aux petites limites (genre 3/6 NLHE), l’ambiance est exécrable et il n’est pas rare de croiser des gens à la limite de la clocharditude et dont la saleté sous les ongles est proportionnelle à l’odeur qu’ils dégagent… Pas rare non plus de croiser les mecs des gangs alentours qui arrivent en vidant leur banane remplie de cash. Vous croyez que j’exagère ? Et bien même pas…

Après, c’est à chacun de voir ; nous sommes tous plus ou moins sensibles et il ne fait nul doute que certains joueurs venus ici en mode warrior, et qui passeront leurs journées à bosser à la table, pourront repartir satisfaits. Sauf sur un point, qui pour le coup fait l’unanimité : la nourriture. Un joueur m’a sorti cette phrase fine et délicate mais qui résume bien la situation : « J’ai l’impression de ch*** des bidons d’huile ». Pardon de vous faire partager ça mais la vérité n’est pas loin… Pour trouver un bon resto, il faut rouler 30 mn… (spéciale dédicace au DellaTerra, établissement tenu par Franco, un joueur de poker et où nous avons célébré l’anniversaire d’Almira comme il se doit !) Sinon, il faut aimer les pizzas molles, fades et grasses, les hot dogs à base de viande de bœuf chelou, les pâtisseries en margarine ou les salades de fruits en plastique. Beuh…

Vous l’aurez compris, c’est avec plaisir que je pars demain pour Vegas quelques jours. Avant de revenir début du mois à Londres !

. L’autre bonne nouvelle liée à mon retour sur le Vieux Continent, c’est aussi que je vais enfin pouvoir jouer à nouveau online sur 888 puisque ici, le logiciel (qu’il soit en .fr ou en .com) ne passe pas aux USA… Je pensais d’ailleurs que ce ne serait le cas que pour le .com mais la veille de m’inscrire dans mon tournoi bounty du 27, je me suis rendue compte que je ne pouvais pas entrer sur le .fr non plus (pour une raison étrange, j’étais persuadée du contraire). Après moultes coups de fils au support et autres tentatives, j’ai du me résoudre à l’évidence : je ne pouvais pas jouer dans mon propre tournoi bounty alors que j’étais devant mon écran… Je présente donc mes excuses à tous les participants (en même temps, c’est resté un tournoi sympa avec un petit overlay agréable), j’espère que vous avez eu le mot via Facebook (je ne savais pas comment prévenir autrement) et vais tenter de me rattraper dans le prochain. Pourquoi pas offrir deux bounty ou rajouter 88 euros en added money ? Je vous tiens au courant…

. Enfin, finissons sur une page de publicité. Le magazine That’s Poker de février est encore en kiosque et il ne vous reste qu’une semaine pour découvrir une longue interview dans laquelle je raconte plein de bêtises (mouhaaaa) !


Je ne sais pas encore quelle sera ma prochaine étape de tournoi. Je serais à l’Irish Open du 21 au 25 avril à Dublin mais pour ce qui est du mois de mars, je n’ai pas encore décidé !

8 Réponses to “Los Angeles : 1, Claire : 0 (ou comment passer de joueur pro à touriste pro)”

  1. TiTi PoKEr Says:

    Que de belles images à nouveau. Grâce à tes posts, nous avons l’occasion de voyager sans débourser 1 centime).
    Pour ce qui est du tournoi d’hier soir, malheureusement, ça grondait sec sur les tables. J’ai fait un article résumant un peu la situation, en précisant que j’étais certain que ce n’était point de ta faute (sans le savoir, mais persuadé de ce que j’avançais).
    Un joueur motivé (très même vu sa façon de jouer), à l’annonce par un autre que tu venais apparemment d’avoir eu sur « facekook », a balancé tous ses jetons, après s’être recavé au moins 2 fois… Il eut été plus correct de la part de 888 d’annuler simplement le tournoi, vu l’absence de la star🙂.
    Bon retour parmi les vieux européens:)

  2. lessims (Shark Fisher) Says:

    Superbes pics c’est clair.
    Par contre 70×50 çà fait 3500 nan ?😉

  3. murlock7 Says:

    ah bah comme je ne pouvais pas m y inscrire non plus je ne t en veux pas🙂

  4. carter Says:

    Tres belles photos on s’y croirait quelque fois faire du tourisme a la place de jouer ca fait du bien.

    GL pour l’irish open et plus sur ton tournoi

  5. D8 Says:

    coucou Claire
    Je sais que t’as d’autres préoccupations, mais si la tenante du titre ne vote pas pour les Blogscars 2011 ça craint!
    Sinon désolé pour ta noirceur losangelienne! Mais bon, ça ira mieux demain..!

  6. D8 Says:

    arghhh!! je viens de lire ton mail:!!! Sorryyyyy!!!

  7. whistman89 Says:

    En effet, c’est très joli ce que tu nous montres. Le casino a l’air moins joli, mais évidemment un tournoi pareil, tu te dois de tenter un satellite comme tu l’as dit !!

  8. M.Davidoff Says:

    Bonjour Claire,

    Je te conseille, pour ta prochaine visite à LA:
    – restaurants de poissons « Las Brisas, » à Laguna Beach.
    – « Chez André » à Newport Beach , le chef est un ancien du « Tout paris », en haut de la Samaritaine.

    Je ne suis qu’un joueur micro en live, pour ma part ……… mais j’ai vraiment adoré le Commerce:http://www.limpers.com/blogs/m-davidoff/1394-good-business-los-angeles-commerce-casino.html

    La sensation par rapport à un lieu varie vraiment selon les sensibilités.

    Mon top personnel:

    1. Venetian
    2. Bellagio
    3. LA Commerce
    4. Barrère Deauville

    Amicalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :