Black Friday : toutes les questions qu’on se pose (et auxquelles on ne peut pas encore répondre…)

Commençons par un résumé simple et efficace pour ceux qui n’ont pas suivi ce qui s’est passé :

En 2006, les jeux online sont devenus illégaux aux USA. Mais Pokerstars, Fulltilt et Absolute n’en ont pas tenus compte et ont continué à être accessibles pour les américains. D’autres, en revanche, ont respecté la loi et ont fermé sur le champs (genre Partypoker, ex N°1, qui doit en ce moment se noyer dans l’allégresse et le champagne). Ce vendredi, alors que tout le monde pensait qu’une forme de tolérance gouvernementale s’était installée, les sites hors-la-loi sont soudainement devenus inaccessibles et leurs patrons sont actuellement recherchés par Interpol pour, entres autres, blanchiment d’argent et fraude fiscale.
Un homme, David Tzvetkoff, véritable génie maléfique du net, a parlé et livré tous ses clients/complices après s’être fait capturer, dévoilant l’ampleur d’un système de transaction incroyablement complexe. Il y a encore une semaine, PS et FT étaient les sites de poker ayant le plus gros trafic au monde, générant des recettes à hauteur de plusieurs milliards de dollars : le choc a donc été énorme pour tout le monde. Et les conséquences seront à la hauteur de la surprise…

Comme tout le monde, c’est avec une incrédulité totale que j’ai vu s’afficher sur mon écran l’impossibilité d’accéder aux sites de jeux en .com et le mot « FBI » remplacer la tête de Vanessa Selbst… La quatrième dimension… Quelques heures plus tard, après avoir parcouru tous les articles US possibles sur le sujet,  c’est le moment d’admettre l’impensable : Pokerstars, Absolute et Fulltilt ont disparu du paysage du poker online américain. Et tout le monde se pose la même question : est-ce que leur .com, encore accessible depuis d’autres pays, va survivre ou fermer du fait des lourdes accusations qui pèsent sur eux ?

Comment imaginer le poker online sans ses deux plus gros opérateurs PS et FT (surtout FT, dont 80% de la clientèle est américaine – contre « seulement » 25% chez PS) ? Tout de suite, un jeu de domino s’écroule et l’imaginaire valdingue dans tous les sens… Surtout que les rooms ou leurs ambassadeurs n’ont toujours pas fait de communiqué de presse et que pour l’instant, c’est motus et bouche cousue du côté des principaux interressés… Fabrice et moi avons longuement disserté sur le sujet, et force est de constater que les questions s’enchainent mais que personne pour l’instant n’a aucune réponse. 

. Que va-t-il se passer pour les superstars américaines ? Ivey, Negreanu (qui a eu la désagréable surprise de voir sa photo en couv’ du NY Times à côté des gros titres « Blanchiment et corruption »), Selbst, Ferguson, Harman, Antonius, Hansen… Non pas que je m’inquiète pour eux (ils sont tous multimillionaires) mais vont-ils débouler sur le marché du sponsoring ? Va-t-on voir dans quelques mois Daniel Negreanu avec un logo PartyPoker ? De plus, Ivey ou Ferguson possèdent des parts conséquentes dans Fultilt : risquent-ils aussi la prison ? En clair, PS et FT sponsorisaient les plus grands joueurs du monde : où vont-ils aller maintenant ? Et que va-t-il advenir des joueurs américains de la B-list : vont-ils disparaitre du circuit pro ?

Jusquoù ira lenquête du FBI et du gouvernement américain ? Peut-on imaginer que Phil Ivey dorme en prison un jour pour avoir été actionnaire du site ? Une question encore impensable il y a quelques jours mais qui désormais est une possibilité pour celui que lon considère comme le "meilleur joueur du monde"... Ouch !

. Passons maintenant aux tournois sponsorisés, comme par exemple l’inaccessible Onyx Tour (insta-annulé) et les EPT. PS envoyait de très nombreux qualifiés sur tous ses events donc non seulement le field des deux prochains events (San Remo et Madrid) pourrait diminuer significativement mais en plus, on pourrait penser à un éventuel rachat du circuit par un site de jeu concurrent… Et si ce n’est pas le cas, bye bye EPT… (ce serait bien dommage d’ailleurs)

. Et là vous vous dites : oui, mais ce sera le .fr qui succédera au .com ! Pas de souci ! En effet, en France, les deux sites sont parfaitement légaux sur ce qui est un marché « fermé » et taxé par l’état. Mais comment peut-on imaginer que les « filiales » françaises puissent être totalement épargnées par le tsunami ? 

. Et là, parlons peu parlons bien, si le .fr est touché et que des mecs comme ElkY débarquent sur le marché des sponsors, comment dire… la concurrence va être rude !😀

. Mais imaginons, pour notre plus grand plaisir (parce que l’offre de PS et son logiciel sont ce qu’ils sont…), que le .fr soit complètement épargné. Bonjour la vague d’immigration de joueurs américains ! Adieu les fields poissonneux ! Le terrain de jeu des prédateurs français s’élargirait au prix d’une arrivée massive de shark internationnaux… Bonne nouvelle ? Pas sûr…

. En revanche, si le .fr devient puissant, cela veut dire que la France se positionne clairement comme une nouvelle capitale du poker mondial : bonjour la presse qui se démultiplie, les émissions TV qui fleurissent, la presse généraliste qui en parle en fin de JT comme pour le foot, les sponsors de marques diverses (lunettes, montres, parfums) qui font de l’œil aux joueurs pros, des tournois en live qui poussent de partout : bref, la fête du slip des joueurs pro frenchies et la France qui devient un Disneyland du poker ! Après, reste encore à convaincre notre gouvernement de créer un statut de joueur pro qui soit décemment acceptable… (mais c’est un autre problème)

. Revenons aux USA. L’idée nous a traversé l’esprit que cette année, les logos en général pourraient ne pas être autorisés lors des WSOP tant que la situation n’est pas régularisée/nettoyée… Ce qui serait la pire des nouvelles puisque chaque année pendant deux mois, tous les joueurs pros du monde entier se retrouvent dans ce qui est « les jeux olympiques du poker ». Si les logos venaient à être interdits, de nombreux joueurs sponsos pourraient ne pas y aller. Ce qui serait d’ailleurs une absurdité de la part des sites puisque ces compétitions restent les plus prestigieuses de l’année. La nouvelle qu’un ambassadeur d’une marque aille en finale (ou mieux, gagne un bracelet) fait instantanément le tour du monde et les retombées médiatiques restent très fortes. De plus, logo ou pas, un joueur sponso parle de ses résultats sur les réseaux sociaux ou les blogs. Au pire donc, on peut penser que même si les logos étaient interdits, les marques auraient la présence d’esprit d’envoyer leurs joueurs sur place ; question de bon sens. Sinon, les WSOP seront synonyme de pas de français (ou presque), ce qui serait absurde et bien triste : les sites légaux manqueraient une belle occasion d’y briller…

. Mais ceci étant dit, cette année, le field sera malgré tout drastiquement réduit de part l’absence de nombreux joueurs online américains… En effet, on prévoit environ 40% de joueurs en moins sur le Main Event et ce, dû à l’absence des qualifiés habituels… Sick… Mais bon, après tout, tant mieux pour nous ! Adieu les sharks US du online : bonjour le bracelet qui tend les bras ! (je sais, je rêve un peu…)

. Dans la même veine des dommages collatéraux, que va-t-il advenir aux USA des médias spécialisés (comme Pokernews ou Cardplayer) une fois que leurs annonceurs chéris auront disparus ? Pas de pub, pas de mag… Et il en sera de même pour de nombreux circuits spécialisés, deals avec des casinos en dur (Steve Wynn a bien évidemment interrompu dans la seconde son deal avec PS), émissions TV sponsos directement par les rooms… Bref, pendant quelques mois, le poker aux USA aura bien triste mine… Bonjour la dépression et le chomage…

. Et c’est sans compter l’opinion publique qui va continuer à associer le mot « poker » à « traffic chelous en tous genre » ; cette affaire n’est définitivement pas une bonne chose pour l’image de notre jeu fétiche…

En bref, il est impossible de prévoir ce qui va se passer ; le choc a été énorme et les effets du tremblement de terre ne sont pas encore connus. Tout le monde sait qu’il y aura des dommages collatéraux mais personne ne sait à quel point. Ce qui est sûr, c’est que les boites concurrentes doivent à l’heure actuelle se noyer dans le champagne ! C’est en effet un branle-bas de combat général : l’image des deux leaders étant sérieusement écornée, un gros gateau est laissé en plan, aussi fumant qu’apétissant… Et c’est chacun pour soi pour en prendre un bout !

Toutes les rooms ayant respecté l’interdiction de jouer aux USA vont donc proposer des offres toutes plus belles les unes les autres pour tenter de séduire les ex-clients de PS/FT/AB (sauf les américains, obv) : adieu donc les fêtes de Pacques et de repos, c’est le moment de mettre les bouchées doubles et de profiter de la chute des leaders pour prendre leur place ! « Iznogood mode » ON !

Une page daccueil inattendue qui a du faire pleurer de joie les big boss des sites concurrents !

Et c’est là que c’est tout à notre avantage ! Par exemple, hier, j’étais inscrite dans le tournoi du dimanche, normalement un 80$ avec 50k$ de garantie. Et bien là, 888.com avait passé l’offre à 100k$ garantis (et pan, en cadeau, un overlay qui fait plaisir !). Bon, ça ne m’a pas empêché de bust la première ( !) main du tournoi avec AA sur 9s Td 3d face à KdJd… Mais bon…  Ce n’est ici qu’un seul exemple, mais il en existe beaucoup et l’offre ne va cesser de croitre !

Bref, ce sera à nous consommateurs de retrouver nos repères et de comparer les offres existantes pour pallier à la chute probable du bien-aimé Sunday Million (ce dernier existe pour l’instant encore ; accessible pour tout le monde sauf les américains, mais est en danger : 1/ on ne sait pas si le .com va survivre 2/ les joueurs ne veulent plus déposer d’argent sur PS/FT -beaucoup optent d’ailleurs pour le cash out-)… En attendant, j’ai une pensée émue pour tous les joueurs qui ne peuvent plus accéder à leur bankroll et qui doivent être à l’heure actuelle mort de trouille : j’espère de tout cœur que ces derniers vont pouvoir récupérer tout ce qu’ils ont dans les mois à venir et qu’aucun d’entres eux ne se retrouvera broke de la pire façon qu’il soit : par injustice et dommage collatéral.

J’ai donc hâte, comme tout le monde, de voir ce qui va se passer dans les mois à venir. A mon avis, le marché va s’assainir un peu au niveau des transactions financières, enfin être légalisé aux US, et tout va reprendre tranquillou, après plusieurs mois de coma, probablement même avec un trafic beaucoup plus important : le roi est mort, Vive le Roi !!!

21 Réponses to “Black Friday : toutes les questions qu’on se pose (et auxquelles on ne peut pas encore répondre…)”

  1. KKof Says:

    C’est clair que ça va changer la (poker) face du monde !
    Wait and see

  2. mama913 Says:

    j’adore le paint avec Ivey et Ferguson derrière les barreaux😉

  3. Ophélie Says:

    Très bel article et analyse Claire, comme d’habitude! Si je peux me permettre une petite précision, quand tu parles de l’arrivée de joueurs américains en masse sur le .fr (« Bonjour la vague d’immigration de joueurs américains ! Adieu les fields poissonneux ! »), je pense que c’est quelque chose qui ne se produira certainement pas car si les rooms en .fr sont autorisées a accueillir des joueurs internationaux, ceux-ci doivent cependant etre détenteur d’un compte bancaire situé dans l’Union Européenne (article 17 paragraphe 5 de la loi du 12 mai 2010). Cela devrait donc déja freiner une grosse partie des joueurs.

    • viedefish Says:

      Merci Ophélie ! Et par « vague d’immigration », j’entendais une vraie vague d’immigration au sens propre : les mecs qui déménagent et viennent s’installer en Europe (et donc ouvrent un compte français)🙂

  4. sharkyterie Says:

    Triste nouvelle pour le poker en général😦

    http://sharkyterie.wordpress.com/

  5. zaranova Says:

    Merci pour cet article qui (en ce qui me concerne) éclaircit et explique clairement^^ la situation et le pourquoi du comment!

  6. eiffel Says:

    ouais, je crois peu à la venue des joueurs américains sur le sol francais !!

    qu’ils émigrent vers d’autres pays (amérique du sud, malte, etc) pour jouer sur le pokerstars.notusa me parait plus probable…

    • viedefish Says:

      Vi… Sauf si le .com finit par disparaitre complêtement dans le monde entier (ce qui reste une vraie possibilité), de la même façon qu’il a disparu aux US. Du coup, le .fr deviendrait énorme et attirerait de nombreux nouveaux clients. Mais bon, ce n’est qu’une hypothèse parmi tant d’autres : il y a pour l’instant trop d’inconnues dans l’equation…

  7. D8 Says:

    Tout cela est tellement enormissime ..
    Wait and see..
    ( au fait le FBI a fait des siennes aux US, mais je signale sur mon dernier post que les RG ne nous ont pas épargné! Je crois d’ailleurs que t’es suspectée d’un truc bizarre aussi :))

  8. Pat Says:

    « entres autres, blanchiment d’argent et fraude fiscale. »

    ça me fait marrer (enfin.. pas tant que ça😦

     »
    12000 milliards de dollars d’actifs financiers seraient détenus et gérés via paradis fiscaux (PIB mondial : 71 000 milliards de dollars) et 52% des flux financiers mondiaux y transiteraient.
    Selon l’ONU il y a aurait dans les paradis fiscaux quelque 3 millions de sociétés écran. Enfin selon un rapport du Comité Catholique contre la faim et pour le développement(CCFD) intitulé :« L’économie déboussolée : multinationales, paradis fiscaux et captation des richesses », le manque à gagner fiscal est estimé à 100 milliards de dollars par an pour les USA, 30 à 50 milliards de dollars pour l’Allemagne, 20 milliards à 40 milliards de dollars pour le Royaume-Uni et la France. Le manque à gagner fiscal des pays en développement est quant à lui estimé autour de 120 milliards d’euros. Ces estimations sont imprécises du fait de l’opacité même des paradis fiscaux.

     »

    mais bon, il parait que notre Nicolas va tout arranger😉

    • viedefish Says:

      Suis tout à fait d’accord avec toi, c’est scandaleux. Prenons par exemple le groupe Danana : il vend un yaourt sans bénéfice (à prix coutant) à une société écran aux Iles Caïmans. Ensuite, la société aux Iles Caimans vend le yaourt avec un énorme benef’ au reste du monde ; mais ne paie pas d’impots sur la marge réalisée. Résultat ? Danana n’a pas payé un centime d’impots. Et c’est pareil pour toutes les autres grosses boites. Ca donne envie de pleurer (ou d’envoyer des bombes, c’est pareil…). Et c’est sur qu’à côté de ces chiffres à hauteurs de milliers de milliards, l’affaire PS/TF peut sembler ridicule. Mais le chef d’accusation est ici un tantinet différent puisque l’activité qu’ils exercaient étaient illégale aux US et qu’il n’est pas question seulement de fraude fiscale mais aussi de blanchiment…

  9. aldanjah Says:

    si tu vends des tomates et que les tomates sont interdites, alors l’argent que tu tires de ton business ne sera pas déclaré (= fraude fiscale) et tu pourras être accusé de blanchiment dès que tu l’utiliseras (puisqu’il est illégal).
    Bref, pour moi ce sont des accusations qui ne sont pas si surprenantes, même si les termes peuvent faire peur.

  10. Raycatt Says:

    Très belle plume et belle synthèse Claire, comme d’hab… le jour ou tu en aura marre du poker, je pense que certaines rédactions seraient heureuses de t’avoir parmi elles…

    Mais j’aimerais poser quelques reflexions…

    – PS à déjà ouvert un .eu pour pallier a la saisie de son .com… Ne sous-estimons pas le pouvoir de réaction de ces grands groupes financiers, il n’est dit nulle part que TOUS les comptes sont saisis…

    – PS peut multiplier les terminaisons nationales des adresses mails, ils viennent de le faire avec un PS.be en vue de la prochaine régulation du marché belge… cela fait déjà PS.fr, PS.it, PS.be, PS….

    – On peut se demander puisque le jeu online est hors-la-loi depuis 5 ans, si dans la logique américaine, le fisc ne va pas suivre en chargeant les stars US pour les gains acquis online… Ce qui est applicable aux sociétés dans la brique de 52 pages est facilement transposable pour tout personne physique…

    – Fréquentant d’autres plateformes tels les Networks Cake ou Merge, je vois toujours autant de joueurs US aux tables… Pourquoi cette action contre 3 Majors mais rien contre les Networks plus petits ???

    – Je rejoins l’avis de Eiffel concernant la migration des stars US, le marché français est un peu léger pour les caser, mais il est probable que quelques uns vont rappliquer, ne fusse que le temps de se retourner…ou pour tenter d’échapper aux éventuelles retombées de cette affaire… J’aurais dit OK si une législation UE existait, mais je ne pense pas que cela sera pour demain…

    -Les Casinos de Vegas ne vont-ils prendre le relais des rooms incriminées en sponsorisant à la pige l’une ou l’autre star pour les WSOP ??? De ‘petites’ rooms ne vont-elles pas casser leur tirelire pour avoir une vraie star ??? Il faut avouer que pour une room comme Carbon par exemple, avoir une joueuse comme Vanessa Selbst aux tables, ca la péte quand même plus qu’une Shannon Elizabeth, malgrè le respect que j’ai pour celle-ci…

    – Aux USA, moins de la moitié des affaires arrivent en Cour de Justice, les ‘deals’ préliminaires sont nombreux…une très grosse amende devrait arranger les choses, pour autant que les personnes incriminées acceptent de plaider coupables…

    • viedefish Says:

      Merci pour ton long/interressant comment ! En effet, j’avais oublié de mentionner des sites/networks comme Bodog, Merge ou cake pour qui, là, c’est VRAIMENT la fête totale !!! Ce sont effectivement les derniers sites accessibles depuis les US. Inutile de dire à quel point leur chiffre d’affaire a augmenté ces derniers jours…

      Pour ce qui est des joueurs US qui déménagent en France/Europe, ce sera seulement si le marché français explose et devient très puissant (avec un business derrière à la hauteur et des tournois en live très nombreux) ET si le .com disparait complêtement. Mais impossible à prévoir pour l’instant !

      Je suis tout à fait d’accord avec toi pour ce qui va être de l’issue du « procès ». Il est très fort probable qu’il n’y en ait pas. En effet, et sans vouloir m’avancer, vu les moyens financiers de PS/FT, il semble beaucoup plus probable qu’un deal à hauteurs de milliards de dollars soit trouvé. Probable aussi que les dirigeants soient (légèrement) condamnés mais que PS/FT continuent à tourner dans le monde puis qu’ils reviennent en force sur un marché US qui pourrait s’ouvrir et devenir légal… Et là, tout serait presque comme avant !

  11. frenchboy38 Says:

    Effectivement, à mon avis c’est le Poker Mondial qui sera touché avec ce genre de nouvelle. Un peu comme la Crise Économique US de 2009-2010, ne vous inquiétez pas, disait-on, et puis ce fût un Grand Booooum Général outre atlantique.
    A Suivre…

  12. Steven Says:

    « En attendant, j’ai une pensée émue pour tous les joueurs qui ne peuvent plus accéder à leur bankroll et qui doivent être à l’heure actuelle mort de trouille »

    Coucou Alexmoon, coucou Gohanounet…….

    • viedefish Says:

      Ben non, justement : en théorie, eux, peuvent accéder au cashier puisqu’ils ne sont pas américains, non ? Normalement, ils peuvent même continuer à jouer sur pokerstars.notusa . En théorie (et parce que tout peut bouger très vite). De plus, tout le monde cash out, pris de panique. Du coup, pas sur qu’il soit simple de virer de grosses sommes sur les comptes bancaires…

      • Steven Says:

        Non, non, crois moi… c’est la panique complète chez eux… Français ou pas, ils jouent sur du .com et leur adresse n’est pas en France.

        « De plus, tout le monde cash out, pris de panique. Du coup, pas sur qu’il soit simple de virer de grosses sommes sur les comptes bancaires… »

        Tu imagines en effet qu’ici on ne parle pas de cash out 20 000$…

  13. Raycatt Says:

    Le 1er accord entre le Department of Justice et les opérateurs PS et FTP vient de tomber: ces 2 rooms ont a nouveau accés a leurs .com depuis quelques heures….

    Cela ne veut pas dire qu’un accord majeur sur les accusations portées contre ces rooms soit d’actualité…
    Cela permettra aux joueurs américains de cashouter, mais ils ne pourraient en principe jouer en argent réel, ni effectuer de dépôt…

    Le texte intégral de cet accord est dispo ici:

    http://www.justice.gov/usao/nys/pressreleases/April11/pokerdomainnameuseagreementspr.pdf

    Une petite phrase me surprend: The Government stands to enter the same agreement with Absolute Poker if it so chooses.

    Donc là, pas d’accord…

    • viedefish Says:

      Merci pour l’update Raycatt🙂 (gros soulagement pour les joueurs online US je suppose… Bonne nouvelle en tout cas ; en espérant que tout le monde puisse vite cash out)

  14. Raycatt Says:

    Ben finalement, c’est pas fini et c’est même pire…

    Après le Black Friday, voici le Full Tilt Wednesday…

    FTP obligé par l’Alderney Gambling Commission de suspendre immédiatement ses activités, même les tournois en cours….

    Z’ont encore triché, même en étant surveillé…
    Le pire, c’est de ne pas avoir le courage de publier un avis, mais de signaler que ‘le site est en maintenance’…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :