Le duplicate poker, ça vaut quoi ? ( et bonus : une parenthèse ensoleillée à St Martin)

Vous le savez, cette année était organisé le premier championnat mondial de poker en duplicate. Le tout à grand renfort de généreux sponsors, histoire d’inviter dans les meilleures conditions les joueurs, les businessmen et les médias pour promouvoir cette nouvelle variante dont tout le monde parle.

Partout était donc mis en avant le fait « d’outskill ses adversaires » (« soyez le plus talentueux »). La promesse était belle : le duplicate ne laisserait point de place à la chance mais offrirait une autoroute vers la reconnaissance pour les meilleurs joueurs.

A variante différente, cadre de jeu différent ! (London Eye)

Rappelons en deux mots le principe : 6 tables se voient distribuer les mêmes cartes au même moment (les jeux ont été pré-mélangés) et aux mêmes positions. Question : quel joueur assis au siège 1 va réussir à monter le plus de chips et en perdre le moins possible ? Idem pour le siège 2, 3 etc… Sur le papier, il peut sembler évident qu’en effet, on pourra enfin coller l’étiquette « Meilleur value maker » ou « Best spewer » à quelques joueurs…

L'équipe de choc : Nico, Fab (capitaine), Lucille, Hugo, moi (remplaçante), Jean-Paul et Clément : on a terminé 3e sur 12, un score honorable mais l'an prochain, on le gagne !

Sauf qu’en réalité, la chance joue toujours une part énorme. Pas du point de vue des cartes mais de celui de la composition de sa table. C’est ainsi que par exemple, quand j’ai remplacé Lucille, j’ai eu le bonheur d’être à la gauche de Juan Maceiras en plein tilt. Il m’a littéralement offert 3 caves… Tous les autres sièges ont probablement très bien joué leurs mains mais ils n’ont pas eu la chance énorme d’avoir le plus gros spewer/gambleur du monde assis juste à côté d’eux et en mode « livraison top chrono car tilt énorme».

Il m’a par exemple permis de remporter un coup qu’aucun autre siège n’avait remporté. J’ouvre QQ UTG+1, je raise, il paie, Sandra Neujoks reraise, un mec hors du coup call et je décide de 4-bet. C’est alors que Juan, pris d’une inspiration soudaine, décide de 5-bet shove avec … paire de 2 (il envoie 2k max : les coups sont capés) ! Sandra hésite longuement et finit par passer… JJ ! L’autre passe aussi et le board m’offre une victoire mathématiquement logique : 7 4 8 9 T

Et là, oui, vous l’avez vu aussi : les valets battaient les dames ! Du coup, grâce au coup de folie de Maceiras, j’ai gagné 2000 là où tous les autres en ont perdus autant : amplitude 4000 sur les 20k de départ, je vous le dis, ça fait une très large différence…

Scoop inside ! Quand les remplaçants n'étaient pas appelés, ils devaient rester enfermés dans une salle isolée. Avec rien à faire sauf attendre. Du coup, avec Koen, on a dégoté un jeu de cartes, découpé des jetons dans des magazines/journaux et on a joué à la roots !

Idem ; on peut très bien jouer ses cartes avec brio mais se retrouver à une table d’excellents pros à qui, par définition, on ne prendra pas un kopeck. Du coup, le tirage au sort de sa table remplace le flip crucial du tournoi : c’est là où tout se joue.

De même, la stratégie n’est pas la même qu’en NLHE classique. A chaque coup, il faut penser « Qu’est ce qu’ont fait les mêmes sièges que moi sur ce spot : ont-ils gagné ou perdu des jetons ? A quelle place me situe-je sur 6 ? » Du coup, si par exemple on sait qu’on est dernier, mieux vaut prendre des risques, évidemment…

Du coup, ça pousse aussi à provoquer des coups qui n’existent pas et voir des flops : autant prendre une chance de gagner des jetons que les autres ne gagneront (peut-être) pas, le tout en en perdant le moins possible…

Et puis c’est sans compter qu’il faut penser à l’équipe avant tout, un sacré changement par rapport à la mentalité de base du poker qui fait de l’individualité une qualité indispensable à tout bon joueur qui se respecte… Jouer mal ou prendre des risques inconsidérés non seulement vous place au bas du tableau, à la place du cancre, mais en plus, fait perdre votre équipe… Dur dur alors de savoir injecter la bonne dose d’agressivité/prise de risque ou de savoir quand refermer les vannes…

Pour résumer, je dirais que cette variante est très intéressante en elle-même mais qu’elle n’est pas l’avenir du poker. Elle restera probablement une forme de tournoi marginale mais distrayante et rafraichissante dans un milieu dans lequel on pense bien souvent avoir déjà tout vu. Je trouve aussi que le côté pression individuelle (« pourvu que je fasse mieux que les autres ») est intéressant, car dur à gérer, tout comme l’esprit d’équipe, que l’on a pas du tout l’habitude d’avoir dans le milieu. En bref, une bonne expérience que nombre de joueurs auront envie de renouveler !

Pour lire l’article de résumé complet avec photos sur MadeInPoker, cliquez ici !

Et pour changer de sujet, voici un résumé des trois derniers jours : je suis passée de ça :

Les plages sublimes et désertes de St Martin, mmmmh...

A ça :

Le SPA sublime et désert au dernier étage de l'hôtel à Prague, mmmh...

Et de 30° à l’ombre à 8° au soleil !

Pour résumer mon séjour à St Martin en quelques mots, je dirais juste que j’ai absolument adoré ma semaine. En effet, les tournois débutent à 18h, laissant donc le temps aux joueurs de visiter l’île de long en large dans la journée (« On se fait quelle plage aujourd’hui ? »). Un petit crochet à St Barth s’impose aussi, après tout, c’est pas souvent qu’on est à 45mn de bateau d’une des plus belles îles du monde !

Avec ou sans glace votre cocktail saveur paradis ?

Question poker, c’est au-delà du réel : j’ai vu des choses que je n’avais pas vues depuis très longtemps aux tables. Il y a des joueurs qui sont bons, cela va de soit, mais il y a aussi des joueurs de casino avec les poches pleines et qui n’ont aucune notion du jeu ; ils posent 500$ pour le buy-in comme ils le poseraient en un coup de roulette et jouent à peu près pareil : au pif.

Ca m’a d’ailleurs fait monter un sentiment de frustration comme j’en avais rarement connus. Imaginez-vous à la table d’un 200$ rebuy où un joueur ouvre tous les coups en faisant n’importe quoi et que vous ouvrez pendant 15mn J-2, 8-3, 7-4 etc… Et le mec systématiquement prend (littéralement) des poignées pré/post flop qu’il envoie au milieu, avec du jeu ou sans. Et ce sont les autres qui récoltent (ou pas).

Une ventrale ? Nuts et tapis ! Une under paire ? Nuts et tapis ! Rebuy, rebuy, rebuy ! J’ai réellement cru que j’allais perdre la raison ; ce genre de miracle n’arrive jamais ! Bon, j’ai quand même finit par le raser avant de moi-même me faire tondre lors de ce turbo où mes deux flips ne sont pas passés mais pour résumer, j’ai vraiment halluciné!

Car ces tables à haut risque changent incroyablement la façon de jouer. Impossible de squeeze avec une main moyenne (call, call, call, call, call), impossible de voler (call, call, call, call, call) et donc : il faut jouer ses cartes. Dur dur quand on n’a pas de jeu ! Mais bon, je me suis bien amusée quand même !

A Prague, mon calendrier de visite sera plus chargé que celui des tournois ; ce qui est bien moins déprimant que ça en a l’air. Je pense en effet faire le 1000 de l’EPT, le Ladies et peut-être un autre side. Ce qui est sûr en tout cas, c’est que j’ai hâte de découvrir cette capitale qualifiée par ses visiteurs de plus belle ville du monde ! Et je crois que comme Almira sera dans le coin, je vais avoir la meilleure guide possible :D  Il parait aussi que la ville abrite quelques temples de la vie nocturne dont la réputation n’est plus à faire ; donc même si je bust, mon lot de consolation s’annonce plutôt sympathique !

La bonne nouvelle c'est qu'il ne peut rien m'arriver ; j'ai en effet dégoté deux petits porte-bonheur "déchiquète tes adversaires" dont je suis super fan ! Si vous êtes en mode "je cherche des bijoux sympa, originaux et pas chers", filez sur Lilicage.com, je les ai dévalisés"🙂

10 Réponses to “Le duplicate poker, ça vaut quoi ? ( et bonus : une parenthèse ensoleillée à St Martin)”

  1. KKof Says:

    Bien sympa comme variante, mais surtout analyser tous les coups joués par les différents joueurs aux mêmes places devrait être très instructif😉

    • viedefish Says:

      En effet, c’est le côté le plus intéressant de la chose. Mais c’est vrai que ça dépend toujours de l’adversaire en face, une fois de plus (« Quoi, il t’as raise dans ce spot ? » « Oui, du coup, j’ai call et check raise river ») etc… Ca permet de voir à quel point le fait de monter des jetons dépends aussi des décisions adverses!

  2. TiTi PöKeR Says:

    Encore une belle expérience à vivre. Ca prouve aussi que l’analyse d’un coup est toujours personnelle, et que ce n’est pas spécialement la plus belle main de départ qui, …. (ou la pire).

    Beau « petit » spa😉

  3. mad_thorgal Says:

    Variante intéressante, dans laquelle le métagame entre les joueurs prend une place encore plus grande que d’habitude, nuancée par l’esprit d’équipe et la pression individuelle engendrée: ça doit être sympa à tester!
    Belles photos de 2 endroits bien différents! Je connais bien Prague (mon frère y habite), mais malheureusement Saint Martin est encore un rêve!
    Je profite de ce commentaire pour te faire part d’un week-end live avec plein de blogueurs sympas: http://mad-thorgal.over-blog.com/article-week-end-a-bourges-89608529.html
    Je me doute que tu es sans doute très prise, mais on ne sait jamais le concept peut te botter! Ton homme est bien entendu le bienvenu! (quoi je rêve? ben oui, et alors on a le droit non?😉 )
    Tu trouveras la date et le lieu ici: http://mad-thorgal.over-blog.com/article-l-heure-du-choix-91032512.html
    Quelques surprises en préparation au niveau du prizepool aussi!
    En tout cas merci pour tes billets qui sont toujours très agréables à lire!

  4. Nantais Says:

    Super article comme d’habitude

  5. Nantais Says:

    Juste une remarque qui n’a rien a voir, c’est normal que sur certains sites 888 exploite encore ton image pour de la pub ?

    A +

    • viedefish Says:

      Hello ! Je pense que ce n’est pas de leur fait mais de celui des sites qui utilisent des vieilles bannières… Envoie moi si tu peux les noms des sites par email et je les contacterais ; merci🙂

  6. D8 Says:

    +1 avec Nantais.
    que l’on trouve encore ton image associé à celle de 888 sur le site « pokerholdmplus.com » passe encore, mais qu’il le soit sur « laviezoophiledelassychienfidele.org » là c’est abusé!

  7. Charly alias cypat Says:

    Quel « Beau » moment de poker à St Martin !
    Heureusement qu’il y avait ce petit rayon de soleil à cette fameuse table.
    Mais moi qu’est ce que je suis venu faire dans cette galère……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :