Deauville-Baghdad : sous les bulots, la triche…

Moi qui avait prévu, après deux mois (presque) sans poker, de vous mitonner un petit post sympathique de retour, en direct de Deauville façon « Tout ce que j’aime retrouver sur le circuit » ou « Mon top 10 de tout ce que je préfère sur cet EPT de bord de mer », ben je crois que je peux m’auto-farcir…

En effet, au vu du climat actuel et des questions que tout le monde se pose, je me vois mal vous faire l’éloge de mon plateau d’huître de lundi ou de vous pondre un whine infini sur mes malheurs à la table (quoique, je ne saurais résister à la tentation de vous raconter mes bad beats)…

Car voilà, ce serait comme faire le reporter de guerre qui part à Baghdad et qui revient avec une chronique de « Où manger le meilleur kebab de la ville ». Je ne peux donc pas publier sur ce blog sans, semble-t-il, évoquer cette situation désagréable dont tout le monde parle ici : l’affaire de triche façon « Kem’s » de la finale du PPT.

Il est vrai en plus que tout le monde en parle. Je n’étais pas à la table du FPS depuis plus de 15 minutes que des mecs randoms s’envoyaient des  « J’avais deux paires oeil-menton » ou faisaient gesticuler leurs bras comme des fous épileptiques, dès qu’ils entraient dans un coup. Et la table, évidemment, riait de bon cœur. Parce que voilà comment la majorité des joueurs évoque l’affaire : en riant. En fait, tout ceci est en train de devenir une énorme private joke (qui n’est plus très private d’ailleurs) dans toute la communauté.

Sauf que tout le monde ne rit pas non plus…

Y’a aussi ceux qui, comme moi, sont finalement assez tristes et déçus de tout ça. Parce que je ne ferais pas exception en disant que j’appréciais moi aussi JP pour toutes ses qualités humaines et que oui, il était très aimé de tout le monde, toujours poli, souriant, sympa et généreux (mais bon, ce n’est malheureusement pas de ça dont il est question ici)…

Et puis enfin, y’a ceux qui font sacrément la gueule, pestent et enragent : tous ceux qui vivent du poker (joueurs pros ou amateurs, journalistes, businessmen etc…) et qui ont conscience du mal que peut faire cette affaire sur notre image qui est déjà lourdement chargée…

Après, halléluia, il nous faut relativiser l’impact que cette histoire a pour l’instant aux yeux du grand public, puisque nous avons l’immense chance de « faire une Farrah Fawcett ».

– Farrah Fawcett est morte
– Ah bon ? Quand ?
– Hier, le même jour que Michael Jackson
– Ah ouais, ok, j’en ai pas entendu parler…

En effet, remercions le merveilleux monde du foot de nous offrir ce qui s’annonce comme l’un des plus gros scandale sportif de tous les temps, pile au bon moment. Les journalistes des médias généralistes ayant donc à manger pour les semaines à venir, ils vont probablement nous laisser un peu de temps d’y voir plus clair avant d’exposer la chose sous les spotlights de façon bourrine et de juger le poker de façon rapide et caricaturale : poker = drogue = triche = prostitution = fange du monde = « cool, on va faire de l’audience au 20h ».

Mais il faut en effet reconnaître que même si peu est dit en public, ça jase et ça gueule sévère dans les coulisses… Il me semble donc impossible que l’affaire s’étouffe lentement dans les prochaines semaines : on va droit à l’enquête et au procès (ou pas) mais tout le monde a hâte d’avoir le maximum d’éléments pour se faire une idée et enfin tourner cette page fort désagréable. Quoiqu’il en soit, une petite voix me dit que jamais on ne saura exactement ce qui s’est passé, qui a fait quoi et surtout, quelle était l’énorme partie immergée de l’iceberg reliée à cette affaire…

Donc en attendant que tout ceci décante (et qu’importe finalement l’issue de tout ceci), j’avoue qu’en tant que joueuse, ça m’a un poil préoccupée aussi : l’essentiel est que cette histoire soulève des questions et des points importants à travailler/consolider pour assurer l’avenir de notre passion à tous. En clair, l’envie d’avoir des exigences commence à me gratter sévère : il nous faut blinder l’avenir au lieu de décortiquer un passé qui ne nous offrira probablement aucune réponse. 

J’ai donc envie d’être plus chiante et plus intransigeante que jamais. D’où la création de « la nouvelle charte du joueur pro qui veut jouer en live sans flipper d’être pris pour un pigeon ». Ou, plus simplement, la « C.H.A.T.T.E », aka « La CHarte Anti-Triche Totalement Exigeante ». 

lion

Suite aux derniers développements des affaires en cours, NOUS, JOUEURS PROS ET AMATEURS, EXIGEONS DESORMAIS :

. Des sièges moelleux, inclinables, avec accoudoirs, chauffants (sur option, et en cas de clim’) et massants, genre avec deux boules qui remontent le long du dos (PS : vade retro esprit pervers, y’a rien de chelou dans ma phrase)

. Des massages gratuits de 10 minutes pour tous

. Des boissons à volonté (et pas que des softs, faut pas déconner)

. Avec les casse-croûtes assortis (certains casinos le font d’ailleurs déjà et qu’ils en soient bénis)

Ok, je dérive doucement. On retourne dans le vif du sujet :

Premièrement nous exigeons :
Des floors compétents et impitoyables avec les rêgles : ce sont les mêmes pour tous.
Encore tout à l’heure, Fab me racontait que lors d’un tournoi récent, un croupier qui distribuait les cartes avait stoppé sa distribution pour appeler un joueur pro à venir s’asseoir afin que sa main ne soit pas brûlée. Ce geste, qui part pourtant d’un bon sentiment à la base, est inadmissible. En effet, que va-t-il se passer quand Randomator va voir sa main brûlée juste après parce qu’il n’était pas non plus assis à temps pour récupérer ses cartes ? Poser des règles strictes et identiques pour tout le monde est un gage incontournable de respectabilité d’un casino. Pas de favoritisme mais des hommes là pour faire respecter l’ordre d’une façon très droite, jamais complaisante et toujours impitoyable : on veut des BatFloors.

Deuxièment :
Une couverture totale des tables et de la zone de tournoi avec des caméras, avec un personnel compétent à l’autre bout des écrans. Le tout avec conservation des bandes pendant une durée suffisamment longue (en cas de besoin de re-visionnage) du tournoi si possible mais surtout à partir de la demi-finale ou, de façon obligatoire, de la finale. On se doute bien que les organisateurs ne vont pas garder trente fois 72h de rush dans les placards et se creuser une grotte en Norvège comme Google pour le data-stocking…

Troisièmement :
Que tous les employés d’un tournoi soient au courant de toutes les dernières techniques de triche hi-tech (ou pas) afin de mieux buster les fourbes. J’ai entendu dire qu’il existait par exemple des encres invisibles pour marquer les cartes (ensuite, ces dernières sont lues avec des lentilles/lunettes spéciales). Et que l’on pouvait les acheter partout online (flippant hein?). J’ai donc envie d’exiger qu’un floor embusqué porte ses lentilles quand il déambule entre les tables. Et que les coupables, s’il y en a, soient immédiatement virés de tous les casinos de France et de Navarre.

Quatrièmement :
Que la jetonnerie soit adaptée, voire à terme, programmée avec des puces incrustées pour éviter tout « ré-injectement » ultérieur d’un tournoi à un autre. Ca semble un peu XXIIe siècle et surtout, ça coûterait une blinde… Mais l’idée est kiffante et elle serait possible quand il ne reste plus que quelques tables en fin de tournoi. De même, il faut impérativement des jetons différents pour les sat, les sides et les Main Event. Ca devient de plus en plus fréquent, mais ce n’est pas encore automatique.

Cinquièmement :
Des mélangeurs automatiques (et donc, qui recomptent les cartes) présents à gogo autant que possible. Même si sur un grand tournoi, pour raisons de budget, seules quelques tables en sont équipées (surtout en TF), c’est toujours mieux que rien. Ca permettrait d’éviter toute possibilité de manipulation, qu’elle vienne du joueur ou du croupier.

Si ces cinq mesures étaient appliquées (ce qui est souvent le cas dans certains casinos de Vegas, par exemple) , il ne fait nul doute que les tricheurs devraient se décourager un tant soit peu avant d’envisager de raser leurs pigeons. Sauf que bon, on rejoint un peu le pays de Candy : ça coûterait une sacrée blinde aux organisateurs tout ça… Mais si rien que les quarts de finales étaient couverts de cette façon, ce serait pas mal non ?

Ce serait d’ailleurs un excellent point de communication pour de nombreux organisateurs de tournoi, qui pourrait même aboutir à une création d’une forme de « label » garantissant des mesures pointues et spécifiques pour protéger les joueurs. Les joueurs exigeraient donc la C.H.A.T.T.E avant de poser leurs fessiers royaux sur des sièges de tournoi : après tout, ce serait logique, non ?🙂

En bref, c’est donc aux organisateurs de tournois de jouer aux justiciers (non-) masqués et de décider de prendre la route de la transparence et de la rigueur la plus totale : ils ont tout à y gagner, dont la confiance d’un public de passionnés, souvent bourré aux as et qui en plus, n’a qu’une seule envie : dépenser leurs sous chez eux les yeux fermés. Sur le papier, c’est une idée de comm’ qui ne se refuse pas… Ce serait donc un investissement lourd à la base mais dont les retombées seraient très juteuses et profitables à tout le monde…

De même, et en parallèle, je tiens à préciser  que le peu d’histoires de triches (parce qu’il est bon de rappeler que sur le circuit pro WPT, WSOP et EPT, ça reste à priori infiniment marginal) que j’ai entendu depuis 5 ans que je suis sur le circuit, touchaient aussi bien le online que le live…

Mais bon, comme il est question ici d’une affaire en live, parlons de ça. Toutefois, j’apprécierais que les rooms online communiquent un peu plus sur leur méthodes de traque des tricheurs et leurs résultats… Car on sait que si le côté « barronage » (un complice posté derrière l’adversaire), « Je te fais des signes » ou, plus simplement « On se joue pas » existe depuis que le poker existe, et présente un côté presque archaïque limite « Commedia dell’arte », la triche online peut inclure des techniques super hardcore de complexité… Le sujet est encore plus tabou que le live, et pourtant, il touche beaucoup plus de monde et donc, beaucoup plus d’argent…

Je voudrais revenir aussi sur l’idée qu’il ne faut pas oublier d’où vient le poker et sa mauvaise réputation. En résumé : « On ne peut pas arriver sur une ancienne décharge pour construire sa maison et gueuler parce que ça pue quand on ouvre les fenêtres ». Attention à ne pas sortir cette phrase hors contexte : je ne dis évidemment pas que « c’est comme ça, alors ferme ta gueule ». Non, je dis juste que grâce à de nombreuses personnes de bonne volonté, tout bouge tranquillement et s’oriente dans la bonne direction mais il ne faut pas non plus oublier qui jouait au poker il y a 20 ans dans les arrières-salles enfumées…

Mais bon, non seulement le donquichottisme est un moteur merveilleux mais en plus, il arrive parfois même à faire tomber un moulin (à moins que ce soit un coup de vent extérieur ou une grosse « Deus ex Machina » pelleteuse, mais au final, du moment qu’on a le résultat…).

De plus, et pour clore le sujet, c’est dans le circuit du poker pro que j’ai appris ce que le mot « avoir une parole » voulait dire. L’immense majorité des joueurs pros que j’ai rencontré et que je cotoie au quotidien sont des gens droits, intêgres et de vrais amoureux du jeu. Beaucoup sont capables par exemple de prêter une somme énorme à une connaissance du circuit sans sourciller et sans aucune garantie, et se les voir rendre quelques jours plus tard comme si de rien n’était ; parce que faire confiance à quelqu’un veut vraiment dire quelque chose (et la trahir, aussi…). C’est aussi un milieu qui compte de nombreuses personnes avec qui j’adore passer du temps, pour parler poker ou juste refaire le monde pendant des heures. Voilou.

Maintenant, assez parlé de choses importantes.

(avant, petite parenthèse philo avec une phrase que j’aime tout particulièrement :  « Quiconque a sondé le fond des choses devine sans peine quelle sagesse il y a à rester superficiel » Nietzsche. Voilà, comme ça, ma transition vers la fin de cet article est faite…)

Finissons donc sur trois notes positives et légères :

anaisAnaïs Lerouge est officiellement un vrai pirate : elle s’est encore emparée, pour la 3e fois (!) du titre Ladies ! VGG à toi ; u rock girl🙂 (pour info, ici, c’est le bar de l’O2, dans le casino, où se retrouvent tous les joueurs le soir : un piège absolu où le « Allez, non vraiment c’est mon dernier verre et je rentre » est voué à l’échec à 100%…) 

crountch[interlude on ze beach] Crountch, crountch, crountch : le bruit des coquillage broyés est plus jouissif que celui du papier bulle qui éclate sous les doigts🙂

ben_restoEt pour finir, un gros VGG aussi à Benjamin Pollak qui remporte le contrat Betclic à 100k ; et zou, un autre prétexte pour faire la fête ! 

Rendez-vous dans quelques jours pour la suite de cette étape Deauvillaise dans un autre post où, cette fois, vous n’échapperez pas au récit de mes bad beats !🙂 (mais promis, j’y mettrais aussi plein de bétises et de photos sympas)

Un gros GL aussi à tous les potes qui sont encore dans la Main !

23 Réponses to “Deauville-Baghdad : sous les bulots, la triche…”

  1. samsonov Says:

    hello Claire je ne savais pas qu’il fallait un pass pour accédé=er a tes articles maintenant ya t il un truc spécial a faire pour l obtenir ? cordialement

  2. Fabien Perrot Says:

    J’adore toujours autant tes expressions!
    « je crois que je peux m’auto-farcir… » LOL

    Très bon article, bien écrit et complet.

    Je suis 100% d’accord avec toi sur ce passage:
    « Quoiqu’il en soit, une petite voix me dit que jamais on ne saura exactement ce qui s’est passé, qui a fait quoi et surtout, quelle était l’énorme partie immergée de l’iceberg reliée à cette affaire… »

    Et c’est malheureux d’ailleurs car je suis en faveur d’une mise à plat de toute cette histoire, j’aimerais que la vérité soit dite, de la bouche des personnes mêlées et que les tricheurs aient la décence d’avouer. Je ne peux pas cautionner la triche. NON.

    hahaha, le PS, j’adore!:
    « avec deux boules qui remontent le long du dos (PS : vade retro esprit pervers, y’a rien de chelou dans ma phrase) »

    Pour ce que tu demandes, je suis assez d’accord, il est temps de passer à un poker plus sécurisé, tout le monde y gagnera.

    Et si cette sécurité accrue était financée en partie par les taxes que nous payons à l’État? Après tout, c’est nous, les joueurs, qui investissons notre argent dans les tournois. Pourquoi une partie de celui-ci n’irait pas dans les infrastructures au lieu des poches de l’État? Puisque l’État régule, pourquoi ne le fait-il pas à fond justement? Enfin, ceci est un autre débat évidemment…

    « De plus, et pour clore le sujet, c’est dans le circuit du poker pro que j’ai appris ce que le mot « avoir une parole » voulait dire. »
    100% d’accord.

    « Crountch, crountch, crountch : le bruit des coquillage broyés est plus jouissif que celui du papier bulle qui éclate sous les doigts  »
    Impossible ça par contre, le papier bulle c’est le kiffe ultime! hahaha: D

    « où, cette fois, vous n’échapperez pas au récit de mes bad beats ! (mais promis, j’y mettrais aussi plein de bêtises et de photos sympas) »

    Ouiiii, on veut t’entendre whine, on adooooore!

    Zou, je vais faire dodo, sinon je ne vais pas être en forme demain matin pour mon sport matinal.

    Bisous sharkette!

  3. samsonov Says:

    Merci Claire et lu cette fois ci et franchement ça valait le coup.
    De tout ce que j’ai pu lire sur cette histoire c’est un des billets les plus objectifs et sans parti pris ,juste factuel qui porte un regard légitime dans la mesure où tu fréquentes ce milieu depuis longtemps.
    J’ai lu trop d’articles stériles sur le sujet ,rédigés juste pour montrer qu’on est sur le coup,sans aucun recul et complétement démagos juste prétexte à des mobilisations dont ont ne sait vraiment à quoi cà peut mener.
    Je ne parle pas des avis des joueurs pros qui ont eux toute légitimité pour s’exprimer sur les sujet.
    En tout cas merci pour cet article .

  4. Ricardo Says:

    Bel article comme d’hab’ j’ai envie de dire !
    Merci !
    Une adhésion CHATTE pour les amateurs est en cours d’étude ? ^^
    Je veux bien y adhérer !😉

  5. fatal62 Says:

    belle article de vie de fish ……………

  6. didierlnd Says:

    Comme d’habitude, j’aime et je plussoies ! Merci Claire pour tout cela !

  7. Djamat Says:

    Bonjour,
    Je viens de découvrir ton blog et surtout cet article qui nous indique à tous, amateur ou pro de poker, que le monde du poker ne se fait pas un jour mais que chaque action est importante et servira à aller vers la bonne voie.

  8. D8 Says:

    étant à Deauville, au lieu de creer la CHATTE t’aurais quand même du créer la MOULE.

    • viedefish Says:

      Merci Fred pour cette intervention indispensable… (lol)
      Now, il va quand même falloir me trouver à quoi pourrait correspondre ce charmant sigle ; au boulot🙂

  9. ray Says:

    Bonjour
    J’aime beaucoup ton blog et ta façon de voir les choses en général mais la j’ai un peu de mal avec le « jamais on ne saura exactement ce qui s’est passé, qui a fait quoi » … je comprend que tu ne souhaites pas enfoncer quelqu’un que tu connais et apprécie, mais en l’occurrence si on sait que c’est passé, Pasqualini et Rossi ont triché.
    Et même si personne n’a revu les 18h de la TF, si les motivations de celui qui balance ne sont pas glorieuses, si il y a présomption d’innocence, les images dont on dispose ne laisse pas de place au doute.
    Tous les pros du circuit qui le soutiennent ou refusent de dire clairement oui il a triché et qu’il doit être sanctionné pour ça font autant de mal au poker que l’histoire elle même.
    Merci encore pour ton blog😉

  10. NicoCP95 Says:

    Joli article plein de vérités , pour les puces dans les jetons je suis 100% d’accord je suis convaincu que le réinjectage de jetons se fait très souvent dans pas mal de casino .

  11. tartuff (@tartuff) Says:

    Hello Claire.
    Superbe article, comme d’habitude, un vrai régal de te lire.

  12. Serge Didisheim Says:

    Chère Claire,

    juste un mot pour te dire que, voilà, j’ai lu ton dernier post, avec autant de plaisir que d’hab.Tu utlises à merveille ce doux mélange alliant sérieux et humour et c’est vraiment un régal de te lire
    Merci +++ pour ton blog et à tout bientôt
    Bises
    Serge

  13. aldanjah Says:

    très bien ecrit. toujours un plaisir de te lire.
    +1 pour des mesures « anti-triche » pour les tournois live.
    ..
    et vivement aussi ton article sur les méthodes de triche online puisque tu as l’air de connaitre🙂

  14. Absandre Says:

    Juste un petit commentaire pour dire que même si les choses les plus belles sont aussi les plus rares, tes post sont vraiment trop rares !!
    Ton point de vue de personne « saine » (dans l’acception ici de personne qui sait prendre du recul dans un monde qui n’en a décidément pas beaucoup) et on ne plus frais et salvateur.

    C’est toujours un plaisir quelque soit le sujet abordé.

    Courage pour les futurs post

  15. mad_thorgal Says:

    rien à rajouter à ton article, ni aux commentaires précédents, c’est toujours un plaisir de te lire!

  16. TiTi PoKEr Says:

    Pour savoir de manière certaine (quoique ..) il suffirait de saisir la justice, de n’importe quel côté que ce soit. Escroquerie d’un côté, calomnie et diffamation, et pourtant personne n’agit… Raison pour laquelle personnellement, j’adhère à la tribune de Bruno Louy, car il me semble que la clarté doit dépasser les frontières françaises. Ce qui se serait passé (ou pas) aurait pu se passer (ou pas) ailleurs, avec d’autres acteurs …

    Ce qui est étonnant, c’est le silence qui entoure cette histoire. Nous avons invités pas mal d’acteurs à s’exprimer lundi 11 février sur http://www.frenchpokerradio.net à 21h00, non pas pour déterminer la culpabilité ou l’innocence, mais pour approfondir la tribune de Bruno Louy et expliquer le pourquoi de prise de position ou de non prise de position ….

  17. brduke Says:

    « En fait, tout ceci est en train de devenir une énorme private joke (qui n’est plus très private d’ailleurs) dans toute la communauté.

    Sauf que tout le monde ne rit pas non plus…

    Y’a aussi ceux qui, comme moi, sont finalement assez tristes et déçus de tout ça »

    Rassure-toi Claire, tout le monde ou presque est triste d’avoir pu visionner ces images et se demande parfois (si on n’en est pas convaincu) s’il y a eu triche ou pas.
    Les joueurs amateurs sont affectés par ce genre d’évènement, privilégiant le plaisir et n’appréciant pas des propos négatifs à propos de leur passion.
    Les joueurs pros ou sponsos, affectés aussi pour certains, sont ou francs ou frileux dans leurs déclarations. Certains (un bon paquet) restent invisibles. L’argent…………

  18. Sylvain Liotard Says:

    Point de vue intéressant.

    Je ne pense par contre pas qu’il soit bon que seuls les organisateurs de tournois soit chargés de faire respecter les règles.
    Il me semble qu’un board composé de joueurs pros, amateurs, TDs, rooms online, casinos, journalistes devrait être constitué afin de recenser les règles applicables, les sanctions pouvant s’appliquer en cas de non respect (avertissement, suspension provisoire, suspension à vie, …) et que chacun, joueurs compris devrait s’engager sur le respect de ces règles.

    Que les organisateurs de tournois mettent alors de plus importants moyens (il faut savoir tout de même que filmer une table finale c’est au minimum 10 000$ / jour), mais également que les joueurs signent un engagement de respect des règles avant de s’asseoir à table et sachant ainsi à quoi ils s’exposent … comme dans n’importe quel sport.

  19. Tomy Mango Says:

    Peux-tu me dire en quoi cet article, par exemple, est caricatural ou bourrin envers le poker ? (http://www.lejdd.fr/Poker/Actualite/Partouche-Poker-Tour-2009-Jean-Paul-Pasqualini-apres-le-scandale-les-actes-590170)
    J’ai la désagréable (car j’aime bien ce blog) impresson que tu oublies d’où tu viens… Le journalisme ne se résume pas à des volées de clichés pour susciter l’audimat. Il y a (présumée) tricherie, polémique autour de cette finale, alors OUI il faut en parler. Et ne pas passer ça sous silence ! Il faut donner des suites…
    Et j’ose croire (ils le prouvent d’ailleurs), que les journalistes connaissent encore le soucis d’objectivité; d’honnêté de leur métier, et le besoin de peser leurs mots.
    Cette affaire n’est pas un problème de poker, mais de fric ! Bref, j’ai trouvé le jugement assez… caricatural et bourrin pour le coup.

    A bientôt sur un autre post (souvent très bons) j’espère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :