Archive for the ‘Online’ Category

Main Event des SCOOP, Package APS, séjour à Evian : elle est là, la semaine de good run !

25 mars 2013

Il y a quelques jours, je décide de tenter le Main Event des SCOOP sur un coup de folie ; en effet, le online a généralement tendance à me faire tilter très vite et surtout, à m’ennuyer tellement que je ne peux m’empêcher, en plus de mes tables, de faire autre chose (lire un article, mater un zapping ou une série, glander sur des lolcats ou failbook etc…) et donc, de misclick, de rater des mains, de rater des infos, de faire des erreurs etc… Le pire étant quand je décide de cuisiner en même temps, voire de faire la vaisselle ou de ranger l’appart (ce qui ne m’arrive que quand je joue online d’ailleurs, hahaha!)…

De plus, je n’ai aucune gestion de bankroll online, je peux déposer 100€ et les utiliser en intégralité sur un tournoi one shot. Bref, je suis pas du tout la grosse joueuse online qui passe sa vie devant l’écran à grinder en mode robot… Mais là, pour une raison mystérieuse (ok, probablement que les 180 000€ à la gagne y étaient pour quelque chose…), je me motive, j’ouvre la room et je tombe sur un irrésistible sat’ à 2000 FPP. Et comme je n’utilise jamais mes FPP, je me dis que c’est le bon moment pour m’en débarrasser avant qu’ils ne soient périmés (ça me fait le coup tous les ans avec mes « air miles », donc dans le doute…)

Sur un malentendu, voilà que je ship mon premier sat’ (yeepee!) qui m’envoie direct sur le super sat’ à 10 000 FPP (méga-yeepeee!) et là, pour mon plus grand bonheur : je ship mon ticket à 500 euros !!! Branle-bas le combat, j’ai rarement joué un tournoi aussi gros de ma vie online (à part un 1000 qui était énorme l’an passé ou il y a deux ans) et pendant des heures, je lâche rien et j’ai la chance de monter des jetons tranquillement, en suivant toujours plus ou moins le tapis moyen.

Allez Claire, on reste focus et on déchire tout (et le roi de pique, tu peux le mettre dans la colonne à gauche)

Allez Claire, on reste focus et on déchire tout (et le roi de pique, tu peux le mettre dans la colonne à gauche)

Bref, tout se passe tranquillement et plutôt doucement pendant deux jours (oui, c’était long). Jusqu’à ce coup :

Oui, tout est parti préflop. Et oui, de BB avec KK, j'ai vu 3 mecs faire all in devant moi. Et, chose incroyable, ma main est restée devant !

Oui, tout est parti préflop. Et oui, de BB avec KK, j’ai vu 3 mecs faire all in devant moi. Et, chose incroyable, ma main est restée devant sans stress !

Là, mon coeur s’est arrêté. J’avoue que passer de genre 500k à 1,3 millions dans ce tournoi et à ce stade du jeu (je crois que nous ne sommes plus qu’une centaine left), ça sonne tellement dreamy que sur le coup, j’ai du mal à respirer. Fab (qui a terminé encore plus loin dans ce tournoi que l’an passé) n’en revient pas non plus et on commence sérieusement à se demander ce qu’on va bien pouvoir faire de tout l’argent qu’on va gagner… 🙂

Laissez-moi me rouler de bonheur dans mes jetons...

Laissez-moi me rouler de bonheur dans mes jetons…

Sauf que environ 7 minutes plus tard, oui 7 minutes (c’est à dire que je suis encore en train de jubiler à la vue de mon monster stack), il se passe ça :

Un mec min-raise, comme d'hab, le Suédois reraise, et là, j'ouvre KK de BB. Comme dans un rêve. Ou pas. (Je n'ai jamais réussi à fold KK préflop, surtout contre ce type de joueur, mais je m'en suis beaucoup voulue d'avoir mis 100BB préflop dans ce coup: j'aurais pu trouver un meilleur spot plus tard et prendre le risque de fold... :(

Un mec min-raise UTG, et, comme d’hab, le Suédois Zidane (!) le 3-bet. Et là, j’ouvre KK de BB. Comme dans un rêve. Ou pas. (Je n’ai jamais réussi à fold KK préflop, surtout contre ce type de joueur, mais je m’en suis beaucoup voulue d’avoir mis 95BB préflop dans ce coup: au vu de la beauté de la structure, j’aurais ptet pu trouver un meilleur spot plus tard et prendre le risque de fold en attendant une main plus safe… Ou pas.

Raaaaaaaaaah...

Raaaaaaaaaah…

Bref, je me suis accrochée encore pendant quelques heures avant de bust 72e (sur plus de 2400 joueurs) pour un gain d’un peu plus de 2000€. Ce qui m’a à la fois fait plaisir (transformer 2000FPP en 2000€, c’est un kif) et immensément déçu. Bref. Tout ça pour dire que du coup, j’ai décidé d’aller jouer à la dernière minute le FPS d’Evian ! (quand je vous disais que ma gestion de bankroll était une cata 😀 )

Un petit bol d'air pur pour vous calmer de vos deux jours passés online?

Un petit bol d’air pur pour se calmer de deux jours passés online? Ouiiii!

J'adore le Royal à Evian. Difficile de dire le contraire, évidemment, mais je pense qu'il s'agit du plus bel hôtel dans lequel je n'ai jamais eu la chance d'aller !

J’adore le Royal à Evian et son charme désuet. Difficile de dire le contraire, évidemment ; il s’agit d’un des plus bel hôtel dans lequel je n’ai jamais eu la chance d’aller…

Bref, j’ai passé un séjour merveilleux au Royal mais une journée horrible lors du FPS. Pas besoin de détail, c’est juste la journée qu’on connait tous : card dead de la mort, aucun spot, aucun flop, tout qui rate. Bref, une journée vraiment rageante, surtout quand on prend en compte le niveau de certains joueurs du tournoi. Ca faisait longtemps que je n’avais pas vu ça…

Laissez-moi vous raconter trois mains de fou, vous allez voir (c’est une démonstration de fishitude) :

. Un gros moustachu relance à 2k avec 9,5k de tapis, flat un 3-bet à 7,5k avant de magistralement folder AQ face up sur un baby flop avec 2k derrière lui (hahahahaha!)

. Je bet river un tirage que j’ai raté et le mec JUST CALL avant de montrer AK sur JTxQx (j’avais KT  et n’étant pas sûre de la showdown value de ma main, j’ai trouvé le min-blocking bet très adapté à la situation, car en plus, ça peut faire fold AT, KJ ou AJ chez ce type de joueur stressé et dont c’est le premier tournoi live). Oui, le mec just call river. Et non, il n’y a ni flush ni doublette. Oui, il est méga max de la mort. Il aurait pu se prendre une pénalité mais des étincelles ont tellement brillé dans nos yeux à tous qu’aucun des joueurs de la table n’a voulu lui mettre la puce à l’oreille en sous-entendant qu’il ne comprenait rien à ce qu’il faisait. Du coup, on a tous poliment dit « Nice hand ».

Ah oui, c'est ton premier tournoi en live et tu n'as pas relancé river parce que tu savais que je paierais pas?

Ah oui, c’est ton premier tournoi en live et tu n’as pas relancé river avec les nuts parce que tu savais que je paierais pas?

. Et là, le coup que je vais maintenant vous raconter, c’est le pompon absolu. Ma table casse et je comprends vite qu’un joueur fait la loi à la nouvelle. Il jette des piles de jetons de 5k dans des overbets monstrueux et n’a jamais aucune idée de pourquoi il le fait. Mais ça le fait marrer (et c’est tant mieux). Inutile de préciser que nous implorons tous le Dieu du poker pour qu’il nous envoie une main sérieusement nutsée ! Ce qui arrive très vite à un jeune à capuche qui ouvre KK et qui a le bonheur d’entendre « all in » sur un flop 552 dans la bouche de la baleine. Le mec avec KK paie l’énoooooorme check-raise/overbet et voit avec horreur la baleine lui retourner un 2. Sauf que la deuxième carte n’était pas un autre 2 (attendu) mais un K. Okayyyy. Du coup, la baleine chute à 25k et décide pour se refaire de joueur TOUS les coups comme un maniaque. Et vient ce moment magique :

UTG+1, qui est short, open push 5500 et lui, qui est UTG+2 snap avec 20k derrière en nous disant « Je suis léger mais je le sens bien ». La SB décide alors de relancer à environ 20k avec AQ et notre ami baleine éclate de rire avant de fold… 8 et 3 offsuit. Oui, 8-3 !!! Et là, il nous sort « Ah je vous avais bien dit que j’étais léger! » Je n’avais pas beaucoup dormi la nuit précédente (on avait pris un vol de Londres a 8h du matin) et mes nerfs ont lâchés, j’ai eu un gros fou rire : impossible de m’arrêter !

fou rire

Bref, tout ça pour dire que je n’ai pas pris un jeton ni à la baleine ni à celui-qui-just-call-avec-nuts, et j’ai bust comme une bouse de ce tournoi ou vraiment, malgré toute la patience du monde, je n’ai pas pu monter un seul jeton et où j’ai finit par sauter avec AJcc sur 7c8c2h contre paire de 8 pour brelan. Voilà !

Et re-belote dans le side turbo ; je 3-bet l’autre chip leader de la table avec AQ, il just call hors poz’ avec paire de 6 (hum…) et le flop est venu A6x. Yeah.

Heureusement, on s’est vite consolés avec :

Les bains bouillonnants extérieur au Spa du Royal... Mmmmh !

Les bains bouillonnants extérieur au Spa du Royal… Mmmmh !

Et aussi avec :

Miaaaam les spécialités savoyardes qui vont bien ! Fondue aux morilles, tartiflette aux petits lardons, filet mignon sauce girolles... Sluuuuuurp!

Miaaaam les spécialités savoyardes qui vont bien à la Ferme des Alpes ! Fondue aux morilles, tartiflette aux petits lardons, filet mignon sauce girolles… Sluuuuuurp!

Et, cerise sur le cake, Fab a terminé 4e du Main Event, ce qui au final nous a signé un très beau week-end ! 🙂

Enfin, il y a maintenant près de 15 jours, j’ai vécu un moment fort sympathique à Londres ! En effet, nous avions été invités avec Fabrice par Bodog à jouer un sit’n’go aux côtés de sharks comme James Akenhead, Mc Lean Karr, James Dempsey ou encore Salman Behbehani et de fish qualifiés par la room, le tout en dégustant des petits fours et en profitant d’un généreux open bar comme seuls les anglais savent le faire. A la clé de ce sit’n’go de 20 joueurs se trouvait un généreux package pour l’APS Manille en janvier prochain pour deux personnes (billets d’avion, hôtel 5 étoiles, frais sur place et surtout, un ticket d’entrée chacun pour un freeroll avec 100k de prizepool et seulement 50 joueurs qualifiés ! Miaaaaam !).

Et là, j’ai run like heaven et, dans un enchainement digne d’un Walt Disney, j’ai win un flip contre Karr (zou, busto), fait un hero call de folie à tapis contre Akenhead (merci la confiance amenée par le champagne) et fait un monster bluff all-in en heads-up en 4-bet au flop parce que j’étais sûre que mon adversaire allait fold (et pour une fois, j’avais raison -#extraluciditéalcoolique), bref, une promenade de santé qui m’est tombée dessus quand je m’y attendais pas et qui m’a vraiment donné un coup de boost au moral!

Au delà du package, je crois que ce qui m'a fait le plus plaisir, c'est juste le fait de gagner quelque chose. J'avais oublié ce que c'était et même si ça reste un mini-truc, la sensation nous rappelle pourquoi on aime le poker (quand n'importe quel pro bad run pendant des mois, il en vient ,aturellement à détester le jeu et remettre en question sa passion...)

Au delà du package, je crois que ce qui m’a fait le plus plaisir, c’est juste le fait de gagner quelque chose. J’avais oublié ce que c’était et même si ça reste une mini-win, la sensation nous rappelle pourquoi on aime le poker (quand n’importe quel pro bad run pendant des mois, il en vient naturellement à détester le jeu peu à peu, non?)

Bref, la prochaine étape, ce sera le retour à Londres et pour le coup, je croise les doigts à fond pour run good encore un peu. Mais sur le temps only cette fois. Plus de neige. Plus de pluie. Plus de gris : non DU SOLEIL QUE DIABLE ! Parce que c’est sensé être le printemps depuis 4 jours boudiou ! 🙂

PS : Et pour finir en beauté, cliquez pour voir cette vidéo bien crétine mais bien poilante aussi (forcément…) !

Publicités

Black Friday : toutes les questions qu’on se pose (et auxquelles on ne peut pas encore répondre…)

18 avril 2011

Commençons par un résumé simple et efficace pour ceux qui n’ont pas suivi ce qui s’est passé :

En 2006, les jeux online sont devenus illégaux aux USA. Mais Pokerstars, Fulltilt et Absolute n’en ont pas tenus compte et ont continué à être accessibles pour les américains. D’autres, en revanche, ont respecté la loi et ont fermé sur le champs (genre Partypoker, ex N°1, qui doit en ce moment se noyer dans l’allégresse et le champagne). Ce vendredi, alors que tout le monde pensait qu’une forme de tolérance gouvernementale s’était installée, les sites hors-la-loi sont soudainement devenus inaccessibles et leurs patrons sont actuellement recherchés par Interpol pour, entres autres, blanchiment d’argent et fraude fiscale.
Un homme, David Tzvetkoff, véritable génie maléfique du net, a parlé et livré tous ses clients/complices après s’être fait capturer, dévoilant l’ampleur d’un système de transaction incroyablement complexe. Il y a encore une semaine, PS et FT étaient les sites de poker ayant le plus gros trafic au monde, générant des recettes à hauteur de plusieurs milliards de dollars : le choc a donc été énorme pour tout le monde. Et les conséquences seront à la hauteur de la surprise…

Comme tout le monde, c’est avec une incrédulité totale que j’ai vu s’afficher sur mon écran l’impossibilité d’accéder aux sites de jeux en .com et le mot « FBI » remplacer la tête de Vanessa Selbst… La quatrième dimension… Quelques heures plus tard, après avoir parcouru tous les articles US possibles sur le sujet,  c’est le moment d’admettre l’impensable : Pokerstars, Absolute et Fulltilt ont disparu du paysage du poker online américain. Et tout le monde se pose la même question : est-ce que leur .com, encore accessible depuis d’autres pays, va survivre ou fermer du fait des lourdes accusations qui pèsent sur eux ?

Comment imaginer le poker online sans ses deux plus gros opérateurs PS et FT (surtout FT, dont 80% de la clientèle est américaine – contre « seulement » 25% chez PS) ? Tout de suite, un jeu de domino s’écroule et l’imaginaire valdingue dans tous les sens… Surtout que les rooms ou leurs ambassadeurs n’ont toujours pas fait de communiqué de presse et que pour l’instant, c’est motus et bouche cousue du côté des principaux interressés… Fabrice et moi avons longuement disserté sur le sujet, et force est de constater que les questions s’enchainent mais que personne pour l’instant n’a aucune réponse. 

. Que va-t-il se passer pour les superstars américaines ? Ivey, Negreanu (qui a eu la désagréable surprise de voir sa photo en couv’ du NY Times à côté des gros titres « Blanchiment et corruption »), Selbst, Ferguson, Harman, Antonius, Hansen… Non pas que je m’inquiète pour eux (ils sont tous multimillionaires) mais vont-ils débouler sur le marché du sponsoring ? Va-t-on voir dans quelques mois Daniel Negreanu avec un logo PartyPoker ? De plus, Ivey ou Ferguson possèdent des parts conséquentes dans Fultilt : risquent-ils aussi la prison ? En clair, PS et FT sponsorisaient les plus grands joueurs du monde : où vont-ils aller maintenant ? Et que va-t-il advenir des joueurs américains de la B-list : vont-ils disparaitre du circuit pro ?

Jusquoù ira lenquête du FBI et du gouvernement américain ? Peut-on imaginer que Phil Ivey dorme en prison un jour pour avoir été actionnaire du site ? Une question encore impensable il y a quelques jours mais qui désormais est une possibilité pour celui que lon considère comme le "meilleur joueur du monde"... Ouch !

. Passons maintenant aux tournois sponsorisés, comme par exemple l’inaccessible Onyx Tour (insta-annulé) et les EPT. PS envoyait de très nombreux qualifiés sur tous ses events donc non seulement le field des deux prochains events (San Remo et Madrid) pourrait diminuer significativement mais en plus, on pourrait penser à un éventuel rachat du circuit par un site de jeu concurrent… Et si ce n’est pas le cas, bye bye EPT… (ce serait bien dommage d’ailleurs)

. Et là vous vous dites : oui, mais ce sera le .fr qui succédera au .com ! Pas de souci ! En effet, en France, les deux sites sont parfaitement légaux sur ce qui est un marché « fermé » et taxé par l’état. Mais comment peut-on imaginer que les « filiales » françaises puissent être totalement épargnées par le tsunami ? 

. Et là, parlons peu parlons bien, si le .fr est touché et que des mecs comme ElkY débarquent sur le marché des sponsors, comment dire… la concurrence va être rude ! 😀

. Mais imaginons, pour notre plus grand plaisir (parce que l’offre de PS et son logiciel sont ce qu’ils sont…), que le .fr soit complètement épargné. Bonjour la vague d’immigration de joueurs américains ! Adieu les fields poissonneux ! Le terrain de jeu des prédateurs français s’élargirait au prix d’une arrivée massive de shark internationnaux… Bonne nouvelle ? Pas sûr…

. En revanche, si le .fr devient puissant, cela veut dire que la France se positionne clairement comme une nouvelle capitale du poker mondial : bonjour la presse qui se démultiplie, les émissions TV qui fleurissent, la presse généraliste qui en parle en fin de JT comme pour le foot, les sponsors de marques diverses (lunettes, montres, parfums) qui font de l’œil aux joueurs pros, des tournois en live qui poussent de partout : bref, la fête du slip des joueurs pro frenchies et la France qui devient un Disneyland du poker ! Après, reste encore à convaincre notre gouvernement de créer un statut de joueur pro qui soit décemment acceptable… (mais c’est un autre problème)

. Revenons aux USA. L’idée nous a traversé l’esprit que cette année, les logos en général pourraient ne pas être autorisés lors des WSOP tant que la situation n’est pas régularisée/nettoyée… Ce qui serait la pire des nouvelles puisque chaque année pendant deux mois, tous les joueurs pros du monde entier se retrouvent dans ce qui est « les jeux olympiques du poker ». Si les logos venaient à être interdits, de nombreux joueurs sponsos pourraient ne pas y aller. Ce qui serait d’ailleurs une absurdité de la part des sites puisque ces compétitions restent les plus prestigieuses de l’année. La nouvelle qu’un ambassadeur d’une marque aille en finale (ou mieux, gagne un bracelet) fait instantanément le tour du monde et les retombées médiatiques restent très fortes. De plus, logo ou pas, un joueur sponso parle de ses résultats sur les réseaux sociaux ou les blogs. Au pire donc, on peut penser que même si les logos étaient interdits, les marques auraient la présence d’esprit d’envoyer leurs joueurs sur place ; question de bon sens. Sinon, les WSOP seront synonyme de pas de français (ou presque), ce qui serait absurde et bien triste : les sites légaux manqueraient une belle occasion d’y briller…

. Mais ceci étant dit, cette année, le field sera malgré tout drastiquement réduit de part l’absence de nombreux joueurs online américains… En effet, on prévoit environ 40% de joueurs en moins sur le Main Event et ce, dû à l’absence des qualifiés habituels… Sick… Mais bon, après tout, tant mieux pour nous ! Adieu les sharks US du online : bonjour le bracelet qui tend les bras ! (je sais, je rêve un peu…)

. Dans la même veine des dommages collatéraux, que va-t-il advenir aux USA des médias spécialisés (comme Pokernews ou Cardplayer) une fois que leurs annonceurs chéris auront disparus ? Pas de pub, pas de mag… Et il en sera de même pour de nombreux circuits spécialisés, deals avec des casinos en dur (Steve Wynn a bien évidemment interrompu dans la seconde son deal avec PS), émissions TV sponsos directement par les rooms… Bref, pendant quelques mois, le poker aux USA aura bien triste mine… Bonjour la dépression et le chomage…

. Et c’est sans compter l’opinion publique qui va continuer à associer le mot « poker » à « traffic chelous en tous genre » ; cette affaire n’est définitivement pas une bonne chose pour l’image de notre jeu fétiche…

En bref, il est impossible de prévoir ce qui va se passer ; le choc a été énorme et les effets du tremblement de terre ne sont pas encore connus. Tout le monde sait qu’il y aura des dommages collatéraux mais personne ne sait à quel point. Ce qui est sûr, c’est que les boites concurrentes doivent à l’heure actuelle se noyer dans le champagne ! C’est en effet un branle-bas de combat général : l’image des deux leaders étant sérieusement écornée, un gros gateau est laissé en plan, aussi fumant qu’apétissant… Et c’est chacun pour soi pour en prendre un bout !

Toutes les rooms ayant respecté l’interdiction de jouer aux USA vont donc proposer des offres toutes plus belles les unes les autres pour tenter de séduire les ex-clients de PS/FT/AB (sauf les américains, obv) : adieu donc les fêtes de Pacques et de repos, c’est le moment de mettre les bouchées doubles et de profiter de la chute des leaders pour prendre leur place ! « Iznogood mode » ON !

Une page daccueil inattendue qui a du faire pleurer de joie les big boss des sites concurrents !

Et c’est là que c’est tout à notre avantage ! Par exemple, hier, j’étais inscrite dans le tournoi du dimanche, normalement un 80$ avec 50k$ de garantie. Et bien là, 888.com avait passé l’offre à 100k$ garantis (et pan, en cadeau, un overlay qui fait plaisir !). Bon, ça ne m’a pas empêché de bust la première ( !) main du tournoi avec AA sur 9s Td 3d face à KdJd… Mais bon…  Ce n’est ici qu’un seul exemple, mais il en existe beaucoup et l’offre ne va cesser de croitre !

Bref, ce sera à nous consommateurs de retrouver nos repères et de comparer les offres existantes pour pallier à la chute probable du bien-aimé Sunday Million (ce dernier existe pour l’instant encore ; accessible pour tout le monde sauf les américains, mais est en danger : 1/ on ne sait pas si le .com va survivre 2/ les joueurs ne veulent plus déposer d’argent sur PS/FT -beaucoup optent d’ailleurs pour le cash out-)… En attendant, j’ai une pensée émue pour tous les joueurs qui ne peuvent plus accéder à leur bankroll et qui doivent être à l’heure actuelle mort de trouille : j’espère de tout cœur que ces derniers vont pouvoir récupérer tout ce qu’ils ont dans les mois à venir et qu’aucun d’entres eux ne se retrouvera broke de la pire façon qu’il soit : par injustice et dommage collatéral.

J’ai donc hâte, comme tout le monde, de voir ce qui va se passer dans les mois à venir. A mon avis, le marché va s’assainir un peu au niveau des transactions financières, enfin être légalisé aux US, et tout va reprendre tranquillou, après plusieurs mois de coma, probablement même avec un trafic beaucoup plus important : le roi est mort, Vive le Roi !!!

Nouvelle Calédonie : ça rime avec bounty (et avec « au lit »)

15 décembre 2010

Avant de vous parler de cette île merveilleuse qu’est la Nouvelle Calédonie, et afin de vous faire part de ma situation, prenons deux exemples concrets de ce que l’on peut qualifier de « bad beat » :

. Je me suis levée à 7h du matin lundi pour pouvoir participer à mon Super Bounty dans lequel vous êtes de plus en plus nombreux à participer (cool!) et comme d’habitude, on s’est bien marré ! J’avais monté un très joli stack de 22k avant de perdre un monster pot avec AK contre A4 chez Bressan0888, un étudiant de 22 ans vivant à Nancy, qui paie mon énorme tapis (magie du bounty oblige) préflop alors que je viens de overbet/squeeze. Pour info, la moyenne est à 9k et notre pot en fait plus de 44k. Le flop vient A 4 X et zou, me voilà crippled.

C’est le moment où la table se réjouit alors : « Ca sent le bounty ! » Ce dernier ne tarde pas à tomber quand je push avec AJ et que  Totof08  se réveille avec deux jolies Madames en main qui ne font qu’une bouchée de moi !

Bravo donc à Totof pour avoir fini le travail de Bressan et donc empoché les 88 euros et bravo aussi à Matt91, alias Matthieu ( un webmaster de 26 vivant à Corbeil et qui est porte parole du site www.pokerules.fr, un nouveau site de poker) puisqu’il remporte le tournoi ! Matthieu repart donc avec une jolie part des 488 euros d’added prizepool ainsi qu’avec un cadeau d’une valeur de plus de 200 euros !

Cet exemple avec AK perdus face à A4 dans un monster pot était donc là pour illustrer la définition du bad beat tel qu’on l’entend généralement dans notre milieu pokeristique.

. Penchons-nous maintenant sur une autre définition de ce que peut être un bad beat. Celui qui m’est par exemple arrivé dans l’avion pour Sydney. Je dormais à poings fermés quand un gros pot de thé bouillant a été accidentellement et intégralement renversé sur mes cuisses. J’ai donc été lourdement brûlée, évacuée en ambulance et, sans rentrer dans tous les détails gore, j’en ai pour 3 semaines de convalescence. Ce que je vais résumer par : pas de baignade, pas de plongée sous-marine, pas de randos à cheval, pas de vélo, pas de randos tout court, pas de planche à voile, pas de surf, pas de kite surf, pas de piscine, pas de soleil et même pas de pina colada le soir à cause des lourds cachets que je dois prendre contre la douleur. Bref, il ne me reste quasiment que les musées. Le tout, dans le plus grand lagon du monde (véridique).

Il fait une chaleur de malade et pourtant, pas de plouf dans le lagon. Du coup, je compte les grains de sable.

Voilà donc ce que j’appelle un vrai beau bad beat. Par contre, je ne m’étendrais pas dessus dans les détails : une procédure judiciaire est bien évidemment en cours. Quoiqu’il en soit, ça fait sacrément relativiser les As craqués, je vous le dis !

Ca ne m’a tout de même pas empêchée de faire un petit tour en décapotable (je n’allais pas non plus me laisser mourir de désespoir) avec mon amie d’enfance Anne et de vous ramener quelques images de cette île magique.

L'arrivée en avion depuis Sydney : une photo que jusqu'à présent je n'avais vue que dans les magazines...

Les routes offrent des points de vue magiques sur une nature sauvage omniprésente. Ici, la densité de population est l'une des plus faibles au monde : 16 habitants au Km2 dont la moitié concentrés à Nouméa. Et l'île fait plus de 500km de long : on peut rouler très longtemps dans croiser ni villages ni voitures !

La Baie des Tortues est un endroit sacré pour les Kanaks (les premier habitants de l'île qui vivent regroupés en tribus - c'est le nom officiel donnés à leurs villages - disséminées dans l'île). Et franchement, j'aurais juré que cette plage était habitée par des esprits (et non, c'était pas à cause de mes cachets) 🙂

Prendre cette photo m'a demandé plus de courage qu'avec les tigres. En effet, les mouettes étaient en période de nidation et donc, plutôt hostiles et agressives. Et comme je me sentais un peu scoumounée depuis quelques jours, j'avoue avoir tremblé en prenant la photo (= click "contours plus nets" après sur photoshop)

Certains paysages vallonnés et verdoyants rappellent le Pays de Galle ou l'Irlande. Sauf qu'il y fait 30 degrés à l'ombre et qu'il y a des palmiers...

Etrangement, l'économie du pays n'est pas du tout axée sur le tourisme. Du coup, les plages sont aussi désertes que sublime. Enfin là, je triche un peu car hors cadre, un bus de Philippins bossant dans une mine de nickel à proximité fêtaient Noel à leur façon : un barbecue karaoké géant où, ronds comme des queues de pelle, ils enchainaient des tubes à la Céline Dion ou "I'm still lovin' youuuuu". C'était tellement drôle qu'on a même pas râlé !

Si le pays ne vit pas du tourisme, c'est parce qu'il est l'un des premiers producteur au monde de nickel, un métal utile à la composition de nombreux alliages. L'économie entière de l'île est basée dessus et on ne compte finalement, à l'exception de quelques endroits plus touristiques, que très peu d'infrastructures d'accueil pour les visiteurs. Il faut donc systématiquement réserver pour passer la nuit dans un hôtel en dehors de Nouméa et faire ses sandwiches en partant le matin car il n'y a même pas un snack au bord de la route !

Nouméa, la capitale, est une ville aussi vilaine que Papeete mais elle compte tout de même des petits endroits bien sympathiques quand il s'agit de boire un jus de fruit frais le soir (et oui, vous avez bien lu, j'ai écrit jus de fruit frais. Et pas mojito. Raaaaah.)

Chaque journée se termine de la même et délicieuse façon : en regardant un soleil rouge plonger dans le Pacifique (il a bien de la chance le soleil...)

Voici la dernière image que je garderais en tête de la Nouvelle Calédonie : un bar animé construit sur pilotis dominant un lagon rétro-éclairé, légèrement illuminé par la pleine lune... Promis, je reviendrais !

Voilou voilou pour mes péripéties néo-calédoniennes… Un immense merci à Anne et Manu pour m’avoir chouchoutée et fait découvrir une île de folie. Maintenant je comprends mieux pourquoi ils ne veulent plus en repartir !

Mon prochain tournoi bounty est fixé au dimanche 26 décembre à 21h. Mais comme je serais perdue dans un cottage de la campagne Neo-Zélandaise et que vous, vous serez toujours en train de digérer votre dinde aux marrons, il n’est pas impossible que l’on reporte l’affaire ! Je vous tiens évidemment au courant pour tout (en mettant un update en bas de ce post dès que j’en sais plus). A toute !

Pokermania champion du bounty !

30 novembre 2010

Une fois de plus, nous étions une petite quarantaine à passer une soirée agréable sur mon tournoi bounty du dimanche. Enfin agréable, pas pour tout le monde puisque comme d’hab’, seuls dix d’entres nous sont repartis avec un dédommagement pour l’effort accompli (mais attention, étant donné que l’added prizepool est de 488 euros, les places payées sont fort juteuses 🙂 ). Et quand je dis « entre nous », ça veut dire que j’ai en-fin réussi à faire l’argent en finissant 6e ! Le tout, comme d’hab’ sans avoir pris mon re-buy puisque je laisse ainsi une chance de m’éliminer deux fois.

Mais comme les deux dernières fois, j’ai pris un départ sur les chapeaux de roues et du coup, seul un joueur aura eu le droit au bounty à 88 euros : et c’est notre star du soir Pokermania31 qui s’en sera régalée.

Et quand je dis star du soir, c’est que notre ami n’aura laissé aucune chance aux autres adversaires ! Remportant tous ses coups à la suite (sauf un flip contre moi dans lequel le bounty lui passe une première fois sous le nez avant de finalement battre mon brelan de 4 floppé contre un tirage couleur max qui rentre à la river), il montera une montagne de jetons jusqu’à se charger des trois derniers joueurs en moins de 5 minutes !

Une belle TF avec de nombreux bons joueurs habitués du tournoi : Tec, Stocchi, Jambon et pleins d'autres petits nouveaux : welcome !

Jamais on n’aura vu une fin de tournoi aussi rapide ! Bravo donc à notre vainqueur du tournoi ET du bounty : Ben, un webmaster de 26 ans vivant à Toulouse et qui est un fier porte-parole de poker-mania, une communauté de plus de 1 800 joueurs de poker. Et merci aussi aux petits nouveaux (dont DavidLpoker) qui sont venus découvrir la room via ce tournoi : j’espère vous revoir très vite !

Un petit mot enfin pour les quelques joueurs (dont Kof, snif ou encore Fred, qui est pourtant nous venu nous faire un coucou et avec qui je n’ai malheureusement pas pu jouer, n’étant jamais à sa table –re-snif) qui ont encore des soucis avec leurs codes et les validations. Tout se résout petit à petit et bientôt, cette histoire ne sera plus qu’un lointain souvenir…

Sur ce, il neige à gros flocons dans le ciel de Londres et, bien qu’aimant beaucoup ce temps là qui vous fait aimer de rester au chaud chez vous sous la couette, j’ai vraiment hâte de partir dans 48h sous le soleil de Thailande ! Mouhahhaaa 😀

(mais j’essairais tant que possible de participer aux supers dimanches de 888 avec trois tournois inratables : mon bounty, le 10 000 euros garantis avec overlay magique et celui de la PLP ! On m’a dit que cette soirée était une des meilleures façon de monter son bankroll à partir de rien et au vu des cadeaux ajoutés, de l’added-money et des overlay, franchement, il n’y a pas photo !!!)

UPDATE :

Pour des raisons techniques (liées à l’ARJEL), La Première Ligue de Poker est contrainte de faire une pause en France. Snif snif, perso je trouvais pourtant que c’était une idée formidable pour se construire un bankroll à partir de rien ou pas grand chose… En attendant, et pour remercier tous les membres d’avoir pris part à l’aventure, la PLP propose de vous rembourser tous vos tournois du dimanche (buy in 2.2 euros). Il n’y a qu’à envoyer un mail avec votre pseudo et coordonnées à contact@premiereliguedepoker.com et il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour que la Ligue reprenne vite le chemin de retour !

Et tant qu’à faire un update, autant en faire deux ! Voici la couv’ du dernier numéro d’Insider, un magazine lifestyle & jeux édité par le groupe 888 et dispo soit chez vous sur abonnement soit dans de nombreux casinos :

Version officielle : "Je bois beaucoup d'eau et de thé vert, je fais beaucoup de sport, je ne mange jamais de viande ni de matières grasses, je ne bois jamais d'alcool et passe tous les matins mon visage dans de l'eau de rose et de bleuet." Version officieuse : "Vive Photoshop" 😀

News en vrac : jambon, bounty, bonus et jacuzzi !

16 novembre 2010

. Commençons par féliciter comme il se doit notre ami JambonBeurre qui malgré un pseudo à coucher dehors, a montré ce dimanche à quel point il tenait plus d’une soupe aux ailerons marinés que d’un simple sandwich franchouillard.

En effet, Paulin, 23 ans, qui est actuellement à la recherche d’un taf dans le marketing vers Toulouse (avis à la population : si vous recherchez un requin pour votre boite, je vous donnerais ses coordonnées), s’est non seulement emparé de mon bounty à 88 euros en écrabouillant mes deux As avec ses Valets tous pourris A LA BULLE (siiiiick…. Murlock7, futur 9e, était aussi dans le bal, avec sa misérable paire de 3, chasse au bounty oblige…lol) mais il a également terminé runner-up du tournoi face à Gui10, notre grand vainqueur !

Ce dernier, prénommé comme vous l’aurez judicieusement deviné, Guillaume, s’est en effet emparé des 300 euros à la gagne après un très long heads-up et il a de plus choisit comme cadeau un coffret Smartbox spécial sensation forte en cadeau bonus « Spécial Gagne » : ça sent le tour en Ferrari ou le plongeon en parachute !

C’était en tout cas à nouveau une soirée très agréable dans laquelle l’ami Kof a une fois de plus brillé en finissant 4e alors qu’il avait finit 3e la dernière fois. Le tout sans rebuy ni addon. Parenthèse d’ailleurs : j’ai moi aussi joué sans rebuy ni addon et c’est tout à fait faisable/agréable : la preuve ! Mention spéciale aussi à MrStocchi, qui avait pris mon bounty la dernière fois et qui a finit 7e. Mention honorable aussi à Coyote, 4e et Bullrox, 3e ou Pokermon 6e. Mention enfin « avec les encouragements du jury » à Igal, celui que j’appelle gentiment « le Boss » puisqu’il s’occupe de 888 France, qui a finit 8e après avoir été short tout du long et sans avoir rebuy/addon !

Un très beau casting pour la table finale de mon deuxième tournoi bounty ! (et non, je ne suis pas là puisque j'ai sauté 11e après m'être fait craquer les As, grrrrr !) 😀

. Et puisque l’on parle d’Igal, sachez qu’il vient d’enfiler sa panoplie de super-justicier (avec le body, la cape, les fusées et tout et tout) pour aller lui-même voir l’entreprise qui s’occupe des vérifications des dossiers de validation de 888poker.fr.  Vous êtes nombreux à avoir des soucis (pas de réponses, demande d’envoi de documents plusieurs fois de suite, pas d’envoi du code etc etc…) et ce, dû à l’afflut de demandes : ils n’étaient pas prêts à un tel succès dans cette petite boite de sous-traitance…

Bref, soyez rassurés tout d’abord sur votre argent : même si votre compte est bloqué, il n’y a AUCUN CAS où votre argent sera bloqué sur 888. Vous le récupérerez tout le temps et dans 100% des cas : c’est juste que ça prendra un peu plus de temps, le temps de trier les dossiers un à un. Mais tout va s’arranger donc pas de panique, même si votre compte est bloqué !

. De même, en ce qui concerne les bonus de la PLP, merci de vérifier si vous avez reçu votre bonus. Si ce n’est pas le cas et que vous vous êtes enregistrés sur la Première Ligue de Poker via mon blog avant aujourd’hui (c’est important), laissez votre pseudo PLP et votre mail dans les commentaires. On touche là aussi au but et tout va une fois de plus se régler d’ici peu.

. Enfin, finissons sur une touche zen et détendue… Je viens juste d’arriver à Lloret De Mar pour la dernière étape du Spanish Poker Tour, un tournoi à la belle structure et au buy-in de 3 200 euros, le tout dans un casino accolé à un très bel hôtel et au spa magnifique.

Je ne résiste donc pas au plaisir de vous faire partager ça :

Ok : Là je triche un peu puisqu'il a beau faire soleil, on est quand même mi-novembre et la piscine, même si tu perds un gros pari, et bien tu n'y vas pas !

L’envers du décor, c’est qu’une station balnéaire hors saison, ben c’est ça :

Ben ils sont où les gens ? Et les restos, pourquoi ils sont tous fermés ? C'est férié ? Ah ben non...

Le tournoi commence le 18 : j’ai super hâte de m’y battre comme une lionne afin de tenter cette fois, non pas les places payées, mais une belle table finale ! (qui sait, sur un malentendu… 😀 )

Viedefish dans Playboy ! (ah vous ne vous attendiez pas à ça hein ?)

11 novembre 2010

Publicité mensongère : façon machiavélique d’arriver à ses fins en faisant croire quelque chose alors que la réalité est quelque peu différente… 🙂

En effet, Fabrice et moi sommes réellement dans le Playboy Croate de ce mois-ci (oui, oui, ils ont un Playboy là-bas aussi) : mais Papa, Maman, on vous rassure : on a gardé nos vêtements.

A la base, la journaliste nous avait suivis pendant deux jours à Split car elle trouvait notre métier original (ben tu m’étonnes). Et l’article devait être publié dans un magazine du cru : Globus (genre Paris Match ou VSD). C’est donc avec surprise et entre deux hoquets de rire (jaune) que Fabrice a ouvert l’email de la journaliste pour voir que celle-ci avait fait publier la chose dans Playboy, qu’elle trouvait (dixit) « plus approprié à notre vie ». Lol.

Voici l’article en question (et si un de vous lecteurs chéris parle Croate, je lui envoie l’article pour qu’il me dise tout de même de quoi il retourne…)


Mais bon, comme je ne voudrais surtout pas être coupable de publicité mensongère et de vouloir faire du clic avec des titres accrocheurs et basés sur du vent, je vais de ce pas me rattraper :

Ben quoi, c'est une photo de moi topless, non ? 😀

Sur ce, trève de plaisanterie : dimanche c’est bounty chéri ! En effet, comme il y a 15 jours, on remet le couvert avec plaisir pour ce tournoi qui débute à 21h et offre 488 euros d’added-money, 88 euros de bounty et un cadeau d’une valeur de 200 euros au vainqueur, le tout en plus du prizepool ! Le buy in est de 8 euros avec possibilité d’un add-on et d’un rebuy mais comme la structure est douce, il est tout à fait possible de le faire en freezeout. De mon côté, afin d’offrir deux bounty, je ne double rebuy pas d’entrée. La dernière fois, je sais qu’on avait tous passé un bon moment donc re-belotte ! (sauf si je suis en finale du BPT d’Enghien mais là, je suis sure que je serais pardonnée pour mon absence 😀 …)

Petit conseil pour la route : si vous voulez vous financer le tournoi, allez faire un tour sur 888poker.fr du côté des tournois quotidiens à garantie car cette dernière n’est jamais atteinte ! Hier, par exemple, j’ai fait un 25 euros avec 3 000 garantis mais la moitié était en overlay ! (mais chut, je vous ai rien dit…)

Deux VDF (et une PS3) pour la route !

7 novembre 2010

Ca faisait bien longtemps dites donc que nous n’avions pas eu le plaisir de lire des bonnes vieilles VDF (de celles qui nous font bien rire, sauf quand ça nous arrive…)

Voici donc celle de Jeff « Laughed »:

Je sors à l’instant d’un cashgame au casino de Luc Sur Mer (il porte bien son nom, c’est remplit de petits fish). Et je vais te raconter la VDF d’un compatriote à qui j’ai pris un joli pot de plus de 800 euros :
 
« En plein rush après avoir floppé 2 full de suite, mon adversaire se sent en veine et relance pré flop. Je paie de BB, tout comme  un joueur ayant limpé plus tôt. Le flop tombe Ac Qc 4h. J’ouvre la mise avec KcQs, le limpeur passe et on arrive en 4bet avant de voir un turn : 2c. Mon adversaire envoie tapis avec un sourire qui montre qu’il vient de toucher sa couleur, je paie dans le doute et il montre : 3c-2s fièrement avant de réaliser : « Mais ce n’était pas le 2 de pique que j’avais, c’était le 2 de trèfle ! » « Oui, sauf que le 2 de trèfle est sur le board mon petit »ai-je envie de dire à son visage qui commence à se décomposer… Une dame supplémentaire (mais inutile) à la river et zou, je ramasse donc tous ses jetons : pour lui, VDF « 

De même, voici celle de Christophe, alias Coyote, qui me l’a envoyée après l’avoir publiée sur son blog. Alors si vous ne la connaissiez pas, enjoy !

« Nous sommes donc vendredi en fin d’après-midi. J’ai quitté le travail relativement tôt et je m’installe devant mon PC. Comme je l’ai expliqué dans un post précédent je suis en mode SnG Heads-up en ce moment et je lance donc un HU à 10€ sur PS que je gagne au bout de 20 mn de jeu. J’en perds un autre au bout idem de 20 minutes, je change alors de room et le bilan est le même : un de gagné et un de perdu.
Je veux en commencer un autre avant diner. Je retourne sur la première room, gagne mon match et je fais un tour sur mon caissier pour voir ou en est le déblocage de mon bonus et là, STUPEFACTION !! Il me manque l’équivalent de 500€ ! Je suis vert, je me suis surement fais hacker mon compte !! En même temps, je me dis que si c’est ça il sera surement facile de retrouver le coupable avec les traces que ça laisse (c’est ce que j’espère en tout cas).
Je demande alors un historique de mes jeux sur le vendredi 15 pour vérifier si mon fric est parti de cette manière. Je retrouve bien le 1er HU gagné puis mon 2ème HU joué mais… J’ai du mal à comprendre et je regarde à deux fois voire même trois ou quatre pour être bien sur de ce que je lis. Je n’ai pas joué de HU à 10€ lors de mon 2ème duel mais un HU à … 500€ !!
Le mystère est éclairci mais il me rempli d’effroi. Je n’ai pas fait attention lors de ma 2ème inscription, j’ai lancé le HU positionné en haut de ma liste de tri et c’est un HU à CINQ CENT EUROS sur lequel je me suis inscrit. Je comprends mieux maintenant pourquoi ce joueur était d’un meilleur niveau que mes adversaires habituels et pourquoi j’ai perdu. Je me suis bien battu mais l’expérience à fait le reste. Voilà comment j’ai amputé ma BK sur PS de presque 25%. VDF »

Voilà ! Et comme d’hab, continuez à me les envoyer par mail à claire@madeinpoker.com pour que je les publie dans mon blog !

. Sinon, un petit mot sur le PPT qui avait lieu ce week-end : que d’émotions ! J’avoue que quand je joue et que je suis à tapis, je stresse moins que quand Fab a été all in… J’ai cru par trois fois que mon coeur allait cesser de battre (QQ vs AK, AJ vs KJ puis un tirage manqué une fois très short) mais quel bonheur qu’il ait fini dans le Top 3 ! Toute autre place aurait été une déception mais là, je sais que Fab est pas complêtement déçu. Même si évidemment, on s’est tous surpris à rêver de victoire…

En tout cas, après avoir félicité Vanessa dimanche après-midi, Fab lui a dit en rigolant que c’était bien dommage qu’elle n’ait pas sauté troisième à sa place car au moins, elle aurait pu faire une fête digne de ce nom le samedi soir à la boite du Palm Beach ! (vi, c’était bien cool d’ailleurs, lol :D)

. Et enfin, je suis comme une folle : je viens de gagner une console Playstation 3 à l’instant ! C’est en fait la première console que je n’ai jamais eue de ma vie (le truc, c’est que si je l’avais pas gagnée, je ne l’aurais jamais achetée… Genre je passe déjà ma vie devant un écran donc je vais pas aggraver mon cas sauf si elle est désormais sous mon nez et que je n’ai pas le choix :D) et je sens que je vais bien m’amuser… La bonne blague, c’est que je l’ai gagnée dans un des tournois du dimanche de la Première Ligue de Poker à 2,20 euros (inscrivez-vous d’abord là sur 888 puis  pour la ligue) ! Vous vous souvenez, c’est les tournois du dimanche dont je vous ai parlé avec un added prizepool énorme en cash et en cadeaux, le tout avec un classement des meilleurs joueurs ! Et le truc vraiment drôle, c’est qu’il fallait sauter 4e pour l’avoir (je sais, c’est un peu bizarre comme idée, vu que le 3e prend 50 euros, le 2nd 150e et le premier 350e). Inutile de dire que j’ai fait le méga fish de la mort pour pouvoir sauter : c’était vraiment poilant ! Et j’ai réussi à buster avec 9-3o à tapis (en plus, j’étais short donc c’était plus facile) ! 😀

Sondage : J’achète quel jeu sachant que j’aime pas les trucs de zombies à éclater, ni la cervelle qui gicle et encore moins les intestins qui débordent ? Idem pour les histoires de trolls des montagnes et autres elfes noirs dont on doit choisir les caractéristiques vitales façon « C’est quoi ton étoile de naissance ? Le dragon fumeux du pays Argonien »…
En revanche, j’aimerais bien un jeu façon agent secret qui mène une enquête par exemple sur une mort mystérieuse ou alors une histoire de tombeau antique maudit avec des énigmes à résoudre au fur et à mesure – mais peinard, genre pas avec un mec ou un alien à flinguer toutes les 15 secondes -. On m’a parlé de Heavy Rain par exemple. D’autres idées svp ?

PS : Vous m’avez dit qu’il était difficile de par le peu de joueurs (quoiqu’on est de plus en plus chaque jour !) de vous financer sur 888poker.fr mais en fait, il viennent de mettre des tournois quotidiens avec des garanties de genre 100/500/3000 euros mais elles ne sont jamais atteinte et l’overlay peut atteindre 60% ! Donc je vous ai dit ça mais je vous dit rien… 😀

Exquis bounty joli !

2 novembre 2010

C’est avec un réel enthousiasme que j’ai vu ma table s’ouvrir à 21h pour mon premier tournoi bounty de la saison : qui allait le gagner ? Quelqu’un que je connais ? Qui allait m’éliminer ? Est-ce que la structure sera bonne ? Et quid de l’idée du rebuy ?

Ma première surprise a été le logiciel de 888poker.fr, sur le réseau Microgaming, que je n’avais pas encore pu tester pour cause de vérification détaillée (devrais-je dire au cure-dent) de mon compte/passeport/adresse IP etc… En effet, j’étais encore bloquée quelques heures avant que ne débute le bounty !

En tout cas, je suis satisfaite de ce logiciel car même s’il est moins bien que celui de 888.com (la nouvelle version, en logiciel indépendant, est de la bombe), il est agréablement jouable et clair, bourré d’options pour combattre dans les meilleures conditions et offre même ce que je n’avais jamais vu auparavant : une possibilité de chasse au lapin !!! (c’est-à-dire que si vous foldez, le turn/river tombe tout même !) Bon, c’est un truc rigolo qu’on se demande trop souvent « Mais j’aurais touché ou pas ? », qui n’a aucun intérêt autre que de donner des regrets, mais j’avoue que ça m’a bien fait marrer.

Pour ce qui est de la suite (dont mon compte bloqué), tout s’est arrangé pour le mieux et j’ai sauté du 2 euros de la PLP (remportée par Pokermon) juste à temps pour participer au Bounty (« Bien sûr Monsieur que je l’ai fait exprès de sauter juste à temps ! Sinon, je n’aurais pas eu le temps de jouer et papoter via le chat ! Meuh non, pas du tout, de quels calls de fishs parlez-vous ? »)

Je viens d’aborder ci-dessus mon problème principal quand je joue sur internet, qui plus est dans des tournois à petits buy-in : je joue beaucoup trop loose. Mais attention, pas loose dans le sens super LAG de la mort qui relance et 6-bet avec ses poubelles, genre Tyranoflopus Rex. Non : loose dans un sens bien moins glorieux de type « Tiens, si je payais en sachant que je suis derrière, juste pour voir ce qu’il a dans ses mains cette fois ? »

Et ce n’est évidemment même pas pour me servir de l’info plus tard (puisque je ne prends aucune note et que je fais systématiquement autre chose en même temps de type : faire la cuisine, vider la machine à laver, écrire un article, regarder la dernière video buzz du moment etc…), non, c’est juste par envie légère et curieuse de voir les cartes adverses etd ‘amener un peu de fantaisie dans un jeu que je considère souvent avec trop de sérieux de part les enjeux en cours…

En bref, il va falloir que je travaille sur ce point. Car je me suis autorisée quelques bet/raise/calls quasi- fisheux, juste pour le fun. Ce qui est plutôt naze en fait. Je ne devrais pas avoir besoin de défouloir mais je crois que si. Jouer dans des tournois entourée de pro et pour des montant élevés, ça représente beaucoup de stress.

Car ce n’est pas comme si j’en enchainais depuis 12 ans ou que j’en avais déjà quelques centaines à mon actif : je sais donc que je joue la quasi-totalité de mes tournois en étant concentrée et déterminée (ce qui ne m’empêche pas non plus de faire une erreur sous le coup de la pression ou d’un mauvais jugement, of course). Mais parfois, c’est juste agréable de jouer un peu plus fun et moins sérieux…

Donc c’est vrai que quand j’ai attaqué ce tournoi, j’étais juste heureuse et détendue. A aucun moment, je n’ai pensé y gagner quoique ce soit. En fait, bizarrement, c’est le premier tournoi qui m’a fait pousser un brin de générosité. Attention hein, je dis pas que j’ai donné mes jetons !!! Mais je n’avais sincèrement pas envie de le gagner, ou même d’être dans les places payées. J’aurais eu comme l’impression de voler ceux qui sont venus participer.

Je vous vois venir : « Mais elle nous pête une durite la Claire ! Elle nage en plein délire mystico-philanthropique ! On la perd ! Réanimation ! » ou alors « N’importe quoi franchement ce qu’elle n’inventerais pas pour qu’on croit qu’elle va donner son bounty ou ses jetons la prochaine fois ! »

Et pourtant… C’est vraiment ce que j’ai ressenti ! J’ai préféré papoter dans le chat que compter les jetons que j’amassais (d’ailleurs, je ne sais même plus comment c’est arrivé mais j’ai monté un tapis énorme dès le départ, pourtant sans m’être double-rebuy d’office ; avant de tout reperdre petit à petit).

Puisque l’on parle de rebuy, j’avais en effet choisi un format 8,80 euros de buy-in, plus un rebuy et un addon. Soit 26,40 euros au maximum d’investis et 8,80 au minimum. Nous étions 34 et le vainqueur (Mreek) est reparti avec plus de 330 euros de money et un cadeau d’une valeur de 200 euros ! Pas mal la value non ? (sur ce, merci de me dire dans les comments ce que vous avez pensé de l’idée du rebuy et de la structure : perso, j’avais un peu peur qu’elle soit trop rapide mais en fait je l’ai trouvé assez cool puisque le tournoi a duré 5h ; de même, je me demande encore si ce n’est pas un peu cher…).

En fait, outre l’envie de faire gonfler le prizepool, j’avais également choisi le format un rebuy afin d’offrir deux bounty : je ne me double-rebuy jamais d’un coup. Sauf que cette fois, ayant pris un départ fulguro-poing, il n’y a eu qu’un seul bountisé :

Très short (en ne pouvant partir à tapis plus tôt avec une poubelle au risque d'être payée par any two) : je pousse mon tapis avec A7 contre QJ mais bon... Pas passé !

Petite présentation de la star du soir : Mr-stocchi !

Il s’appelle Philippe, a une petite cinquantaine d’années et il est chanteur/compositeur et interprète. Vous pouvez d’ailleurs le retrouver sur son site ! Pour l’info poker, Stocchi ne joue jamais en cash mais préfère les MTT et autres sit’n’go, le tout à des limites tranquillou.

Et puisque l’on parle de star du soir, voici celui qui a tout raflé : Mreek, alias Aymeric, un étudiant en informatique de 23 ans qui joue pour le plaisir et qui s’est déjà qualifié pour quelques jolis tournois live, comme le BPT de Lille (où il a finit 29e, soit avant l’argent) ou, prochainement, celui d’Enghien.

Après un long heads-up, la deuxième place du podium a été adjugée à xxTEK44xx à qui je n’ai pas eu le temps de demander des infos et la troisième, à un joueur que vous connaissez tous : Kof, alias BlackKings, alias un collègue bloggeur de talent qui s’est fait éliminer à la suite de deux méchants bad beats pas piqués des vers… Il repart tout de même avec près de 150 euros je crois, sans avoir rebuy ! Et je suis ravie pour lui !

Il n’était d’ailleurs pas le seul bloggeur puisque Sharkfisher , Cartermd , Coyote ou Zaranova étaient là eux aussi, tout comme Decaveur (un fidèle de la communauté MadeInPoker), Igal (le boss 888 en France ; qui n’a pas longtemps tenu le coup 🙂  ) ou encore Nicolas Villemin qui avait remporté la Poker Cup cette année (et contre qui j’avais joué au Main Event). Bizarrement, je sens que j’en oublie quelques uns et que cela est dû à mes 4 heures de sommeil cette nuit (j’adore prendre les avions le matin). Mille pardons, j’ai juste la tête en vrac et la mémoire courte…

En bref, je suis ravie des retours que j’ai déjà eu sur ce tournoi car quand on allie bonne ambiance et bon prizepool (pour rappel, il y avait 488 euros d’added money, plus 200 euros de cadeaux et le bounty à 88 euros), c’est toujours une bonne soirée de passée !

Et sur ce, faites gaffe. J’ai décidé de jouer le prochain, dimanche dans 15 jours, avec le même sérieux qu’un WPT. Attention, ça va frémir des arrêtes et frétiller des nageoires : Viedefish va arrêter de faire le fish généreux, genre « Bienvenue à la maison ! » et la prochaine fois, son tournoi, elle va le gagner ! (gniak gniak) 😀

Les cadeaux pour mon bounty du dimanche !

30 octobre 2010

Tout d’abord un grand merci pour vos réponses nombreuses ; je vois que vous n’avez pas manqué d’idées !

Voici donc les cinq propositions retenues :

1/ Le casque « Monster beats by Dr Dre », histoire de frimer à la table avec le look le plus pointu du moment (voir lien ici )

2/ Une smart box « Séjour bien-être » ou « Sensation forte », ou « Grande table » ou « Escapade gourmande » 

3/ Un dîner avec moi et p’tet Fab aussi s’il est dans le coin (diner en période de tournoi) avec coaching personnalisé et bon vin :). L’idée d’être présent sur un gros tournoi avec nous (et d’autres joueurs pros) était sympa aussi mais le problème, c’est qu’il faut un badge presse pour pouvoir circuler partout librement et que ces derniers sont distribués au compte-goutte seulement par l’organisation.

4/ Un ticket d’entrée pour un side event en live à 200 euros (pour des raisons pratiques, la somme sera versée sur votre compte 888poker.fr et ce sera à vous de vous inscrire ensuite). Par exemple, si c’est une femme qui remporte le tournoi, il y a le Ladies de Deauville. Et, étant sur place, je me ferais un plaisir de partager un café et de coacher la gagnante du bounty en question ! Le souci avec les tournois mixtes, c’est qu’à Deauville, ils sont plus chers (330 euros minimum) donc qu’il va falloir rajouter un peu au bout…

5/ Un bon d’achat de 200 euros sur la toute nouvelle boutique en ligne de vêtements masculin pour les joueurs de poker : JAQK. Si vous rigolez en douce quand vous voyez s’asseoir en face de vous un mec 100% Audigier bariolé, cette marque est pour vous : modèles sobres, chics, bien coupés et surtout, dans des matières élégantes de type cachemire/soie. Bref, la classe absolue (je suis fan). Rendez-vous sur leur site ici !

Le gagnant du tournoi pourra donc choisir son prix directement avec moi (je ne sais pas encore si, une fois éliminé du tournoi, je vais pouvoir papoter via le chat avec les finalistes. Et c’est pareil pour le vainqueur. Donc, quand vous êtes en heads-up, prenez une minute pour noter dans le chat le cadeau choisi !)

Me sens un peu comme une cible mouvante môa... Va falloir être un lapin qui court vite !

Enfin, dernière minute : il va s’agir d’un tournoi double bounty (pour rappel, le bounty est de 88 euros chacun) ! C’est ce qui était prévu à la base mais la décision n’avait pas encore été prise de façon définitive. Il s’agit donc d’un tournoi à 8,80 euros avec 1 rebuy+addon. Ce qui est un concept que j’aime particulièrement car le prizepool va être sympathique et accessible à tous : si vous n’avez « que » 8 euros à mettre (ce qui constitue déjà une petite somme, on est d’accord), vous pouvez quand même gagner la première place !

Je ne rebuyerais pas d’un seul coup au départ du tournoi. Ce qui fait qu’il y aura deux joueurs bountisés ! (enfin sauf si je ne saute pas pendant la période de rebuy, of course !)

En même temps que ce tournoi, prévu dimanche 31 à 21h, je jouerais aussi la première étape de la Première Ligue de Poker, un tournoi à 2 euros à 19h30 avec lui aussi plein de cadeaux en rab’ genre i-pod et d’added money (inscrivez-vous via ma bannière sur 888 puis ici pour la Ligue).

En bref, ce dimanche soir, pour 10 euros d’investis (soit une séance de ciné), vous pouvez repartir avec une hotte de Père Noël ! A demain sur les tables, j’ai hâte !

Sondage : quel cadeau voulez-vous pour mon tournoi bounty ?

27 octobre 2010

Et oui, c’est vous qui allez choisir votre cadeau si vous remportez mon tournoi bounty de ce dimanche (à 21h) !

Bon alors évidemment, je vous vois venir avec vos voitures de collection, vos billets tour du monde et autres rivières de diamants… Il n’y a qu’une condition : que ce cadeau ait une valeur de 200 euros !

Et pour une fois, ce post sera très court puisque c’est maintenant à vous de jouer dans les commentaires : je vous écoute ! Je garderais les trois idées les plus données et le gagnant du tournoi pourra faire son choix 🙂

(pour rappel, si vous voulez participer au tournoi bounty à 8 euros le buy-in, cliquez sur ma bannière à droite et enregistrez-vous ! Le tournoi aura un prizepool ajouté de 488 euros répartis dans les places payées, le bounty sera de 88 euros et le vainqueur se verra offrir, en plus du prizepool, le cadeau en question !)

J’ai déjà pris les paris sur ce que vous allez demander, j’ai hâte de voir vos réponses !